par Nicolas Anderbegani

On a lu : Saab 900 (ETAI)

Saab, c'était vraiment l'idée du "rouler différemment". Le modèle 900, celui qui eut le plus de succès, incarnait parfaitement cette philosophie.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Une identité unique

Saab (pour Svenska Aeroplan Aktiebolaget) naquit en 1937 par la volonté du gouvernement suédois de défendre sa neutralité alors que l'Europe se dirigeait vers une nouvelle guerre dans un contexte de tensions diplomatiques croissantes et de course aux armements. En 1947, Saab se lance dans l'automobile et se démarque en y apportant tout son savoir-faire de l'aéronautique, ce qui donnera une identité très forte et un design atypiques aux modèles du constructeur. Si la 99 lancée en 1967 permet réellement de faire...décoller les ventes, c'est avec  la 900 de 1978 que Saab entre dans la légende en concevant une automobile unique en son genre.

Saab choisit de monter en gamme, sans renier son attachement à la sécurité, au confort et à la praticité, des vertus indispensables autant pour proposer un produit adapté à l’environnement routier et climatique suédois que pour séduire la clientèle américaine, car le succès de Saab dépendait en grande partie de son succès à l'export vers l'Oncle Sam. Avec son capot à la découpe inédite, son pare-brise arrondi et peu incliné et bien entendu sa poupe plongeante, la 900 ne fait pas dans l'ordinaire. L'intérieur, guidé avant tout par l'ergonomie (et des boutons qui soient manipulables y compris avec des mains emmitouflées), immerge directement le conducteur dans un environnement d'avion. Aurélien Gueldry, déjà auteur d'un ouvrage sur la Porsche 911, rend hommage à cette 900 à travers un ouvrage complet, qui se propose d'abord de revenir sur le contexte historique de la naissance de Saab, ses créations avioniques puis les premières modèles à 4 roues, dont la 92 et son profil d'aile d'avion.

Du souffle et du coffre

Un long chapitre détaille tous les aspects techniques de la 900: châssis, coque, suspensions, tableau de bord, freinage, chauffage, tout y passe, et bien entendu les motorisations.  La suite du livre propose ensuite un passage en revue millésime après millésime de la 900, dont la carrière s'étale jusqu'en 1993 et près d'un million d'exemplaires produits. C'est l'occasion de rappeler le savoir-faire de Saab dans le domaine du turbo, dont il fut l'un des pionniers dans l'automobile de série dès les années 70. Icône du genre, la Turbo 16S apparaît en 1984 et arbore un kit aéro très prisé des youngtimers. La puissance montera jusqu'à 185 chevaux. En 1986 sort aussi le cabriolet, qui connaîtra un immense succès mondain. La 900 tire sa révérence en 1993, laissant la place à une 900 NG produite sous le patronage désormais de General Motors. Le début de la fin, puisque Saab y perd peu à peu son identité, les nouveaux modèles comme la 9-3 partageant leur base technique avec des modèles Opel. Les dernières Saab sont plus banales et ne peuvent prétendre rivaliser avec le premium germanique, alors que les puristes s'en détournent. Le constructeur n'y survivra pas.

Le livre est publié par ETAI au prix de 49 euros.

Pour résumer

Saab, c'était vraiment l'idée du "rouler différemment". Le modèle 900, celui qui eut le plus de succès, incarnait parfaitement cette philosophie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.