par Thibaut Emme

MINI Vision Urbanaut : la Twingo de demain ?

La marque MINI, qui s'est construite autour de l'image de la Mini Cooper, se doit de se repenser pour survivre et sortir de la monoculture de la marque.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Mini présente sa vision de la nouvelle mobilité urbaine avec la MINI Vision Urbanaut. L'idée directrice est toujours d'offrir un maximum d'espace intérieur dans un minimum d'emprise au sol. En cela, on est conforme à l'esprit d'Alec Issigonis, le papa de la Mini originelle.

Mini présente donc un véhicule à la forme de mini-monospace. Cela évoque immanquablement la Renault Twingo première du nom, ou un VW Combi en miniature, surtout avec la combinaison de couleur vert clair/blanc. On peut même y voir un Renault Avantime un peu mou.

Très difficile de retrouver quelque chose de la Mini originelle et c'est peut-être tant mieux pour sortir de la monoculture justement. MINI ne peut tout de même pas s'empêcher de tenter de greffer quelques références de la Mini comme les feux plus ou moins ronds, et la calandre (suggérés tous les deux).

Le véhicule concept mesure tout de même 4,46 m de long. On est loin d'une Mini. Le but est évidemment d'avoir un grand espace intérieur. L'intérieur est totalement conceptuel est très "lounge". On est dans la "vision" d'un futur fantasmé et donc on peut se lâcher un peu. Tant mieux. Ici, la Mini Vision Urbanaut est un véhicule électrique et autonome, fait avec des matériaux renouvelables.

Comme d'autres avant lui, BMW (MINI) pense que la mobilité électrique du futur passera donc par le véhicule autonome capable de se transformer en salon ou en bureau. Par conséquent, on a plus affaire à des sièges Paulin qu'à de confortables sièges de voiture. L'habitacle n'est accessible que par une seule grande porte coulissante. Pour autant le parebrise peut s'ouvrir. Mini présente cela comme un "balcon de rue". Les deux sièges avant pivotent pour faire un salon, ou pour prendre le volant quand on est pas en mode autonome. D'ailleurs la planche de bord s'abaisse à l'arrêt pour dégager plus d'espace.

Un salon ou un bureau roulant

A l'arrière, Mini a voulu installer un "cosy corner". Drôle de concept que de se reposer dans sa voiture en pleine rue, surtout si on ouvre le "balcon de rue" ("Street balcony"). Une petite table est même intégrée.

Bon, si on passe outre ces considérations de mobilité bureautique électrico-autonome, il reste une proposition qui explore ce que l'électrique permet (plus d'espace intérieur) et ce que la technologie permet aussi comme des boutons haptiques qui évitent les "switchs" finalement disgracieux.

Reste d'autres technologies exploratoires qui peuvent laisser dubitatif. Les feux par exemple ne sont visibles qu'en fonctionnement. Cela donne une face avant totalement nouvelle et à laquelle il faut s'habituer après des années de phares visibles. Concept oblige, ils peuvent également afficher des motifs, des couleurs, en fonction de l'humeur ou autre. Une nouvelle communication entre le véhicule et son environnement comme les piétons ou cyclistes par exemple. La grille aussi (qui passe à la forme octogonale et non plus hexagonale) peut permettre de "communiquer" avec l'extérieur.

Twingo, à vous d'inventer la vie qui va avec !

Il y a plus de 26 ans, la publicité pour la Renault Twingo incitait les consommateurs à inventer la vie qui allait avec la nouvelle puce monospace des villes. Ici, on pourrait dire la même chose de cette Mini Vision Urbanaut. Sauf que si on peut allonger les sièges complètement et dormir dans sa Twingo à l'occasion, ici Mini propose de faire tout sauf conduire.

Un changement de paradigme qui incite plutôt à repenser la voiture dans son ensemble, non en temps que salon ou bureau roulant, mais plutôt à la place de la voiture dans nos villes, dans nos vies. Ici, ce concept Mini s'inscrit dans la lignée des Renault EZ-Go ou autres concepts exploratoires. Vous le pensez ainsi le futur de la mobilité automobile ?

Galerie du Mini Vision Urbanaut concept

Pour résumer

La marque MINI, qui s'est construite autour de l'image de la Mini Cooper, se doit de se repenser pour survivre et sortir de la monoculture de la marque.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.