par La rédaction

Marché britannique 2008 : - 11,3 %

A l'image de la posture de ce Ford Ranger Le Mans, le marché britannique aura connu un exercice 2008 sur la pente descendante. Frappé par la crise comme quasiment tous ses homologues à l'échelon mondial, le marché outre-Manche vient de vivre une année 2008 historiquement faible quant au nombre des commercialisations de véhicules. Détails.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

A l'image de la posture de ce Ford Ranger Le Mans, le marché britannique aura connu un exercice 2008 sur la pente descendante. Frappé par la crise comme quasiment tous ses homologues à l'échelon mondial, le marché outre-Manche vient de vivre une année 2008 historiquement faible quant au nombre des commercialisations de véhicules. Détails.

Alors que tous les chiffres officiels par constructeur ne sont pas encore connus, l'Association des constructeurs automobiles britanniques (SMMT) tire les premiers bilans de l'exercice 2008 en revenant en premier lieu sur les derniers résultats, à savoir ceux du mois de décembre. A l'instar des mois précédents, le marché britannique aura reculé, de l'ordre de 21,7 % par rapport au mois de décembre 2007, à 108 691 unités écoulées.

Sur l'ensemble du millésime 2008, le recul global a atteint 11,3 % pour 2,13 millions d'unités commercialisées ce qui équivaut à un résultat le plus bas que ce marché n'avait pas enregistré depuis 1996. La crise devrait s'accentuer cette année. Une crainte exprimée par Paul Everitt, directeur de l'Association des constructeurs automobiles britanniques : "L'année qui démarre s'annonce encore plus difficile pour le secteur. La vente de véhicule tout comme les niveaux de production vont sans doute être fortement réduits".

Un chiffre pour mettre en lumière cette sombre prédiction : 1,78 millions, comme l'estimation du nombre de véhicules vendus sur les douze prochains mois. Après avoir reçu les représentants des constructeurs, Peter Mandelson, le ministre du commerce, devrait prochainement annoncer des mesures de relance. Les constructeurs appellent pour leur part à soutien immédiat du gouvernement à travers le déblocage de prêts (comme Tata récemment).

A lire également. Marché britannique en octobre, Tata appelle à un soutien du gouvernement britannique et Crise : Aston Martin prévoit une réduction de 33 % de ses effectifs.

Source : AFP et SMMT.

Pour résumer

A l'image de la posture de ce Ford Ranger Le Mans, le marché britannique aura connu un exercice 2008 sur la pente descendante. Frappé par la crise comme quasiment tous ses homologues à l'échelon mondial, le marché outre-Manche vient de vivre une année 2008 historiquement faible quant au nombre des commercialisations de véhicules. Détails.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.