par La rédaction

Entente illicite du secteur auto en Turquie ?

Les filiales de Peugeot, de Toyota, de Nissan et de Mercedes au milieu de seize autres entreprises du secteur automobile (Daihatsu Turquie, GM Turquie, Honda Turquie…), sont visées par une enquête lancée par le conseil de la concurrence turc au sujet d’une possible entente illicite.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Ces sociétés sont suspectées de s’être entendues sur leur objectif, d’informations sur leurs stocks, la communication de leurs informations boursières et leur stratégie de prix.

En marge de cette annonce, le ministre de l'Industrie Nihat Ergun a annoncé que les avantages fiscaux lancés en mars pour favoriser les ventes automobiles ne seraient pas prolongées.

Pour résumer

Les filiales de Peugeot, de Toyota, de Nissan et de Mercedes au milieu de seize autres entreprises du secteur automobile (Daihatsu Turquie, GM Turquie, Honda Turquie…), sont visées par une enquête lancée par le conseil de la concurrence turc au sujet d’une possible entente illicite.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.