Zoom sur : la MG F Trophy
par La rédaction

Zoom sur : la MG F Trophy

Pour compenser le fait que l’exposition de photos ne puisse pas se dérouler aujourd’hui, je vous propose un zoom et un reportage photo sur un véhicule bien particulier… On connait tous la MG F, ce petit roadster anglais au charme indéniable et au moteur implanté en position centrale. La F a commencé sa carrière en 1996 avec comme moteur un 1.8 Rover développant 120 chevaux.  Quelques temps après, la variante VVC apparait et porte la puissance à 145 chevaux. Enfin, une ultime version verra le jour peu avant l’arrêt de la production de la F. Il s’agit de la Trophy, une série limitée à 2000 exemplaires en Europe dont seulement 40 pour la France.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Parmis ces 40 exemplaires, 10 ont été produits dans la teinte Solar Red, 10 en Anthracite métallisé, 10 en Trophy Blue nacré et enfin 10 en Trophy Yellow, comme notre belle du jour.

La Trophy se distingue des MG F classiques par une puissance portée à 160 chevaux. Cela a été rendu possible grâce à la modification du système d’admission, des pistons, des injecteurs et des paliers de vilebrequin. Elle bénéficie également de jantes spécifiques de 16 pouces à 11 bâtons chaussées en 195/45 à l’avant et 215/40 du côté opposé. Un aileron prend place à l’arrière, les jupes avant et arrière sont redessinées, une grille couvre les entrées d’air latérales, les rétroviseurs sont électriques et dégivrants, la caisse est abaissée de 20 mm et enfin les étriers de frein sont peints en rouge.

A l’intérieur, les sièges optent pour un assortiment de cuir et de tissu spécifique. Le volant, la console centrale et les panneaux de portes reprennent la couleur extérieure. Elle dispose de vitres électriques et de deux airbags.

Pour avoir fait quelques kilomètres à son volant, ce qui m’a spontanément plu c’est la position de conduite, le confort et le maintien des sièges et le bruit du moteur dans le dos. J’ai également apprécié la commande de boite de vitesse, précise et avec un débattement réduit. A l’opposé, je n’ai pas apprécié les comodos qui semblent fragiles, je n’ai pas aimé non plus la console centrale peinte en jaune, trop tape-à-l’œil lorsqu’on roule. Le moteur manque de couple en bas, ce qui est un mal pour un bien puisqu’en conduite coulée la consommation est minime, de l’ordre de 8 litres aux 100 km. Je n’irai pas plus loin dans mon analyse car ce n’est pas sur 10 kilomètres dont 8 d’autoroute que l’on juge des capacités d’un véhicule, mais ce que j’en retiendrai, c’est que c’est une voiture très raide en suspension, qui fait du bruit, qui ne marche que dans les tours… Bref, qui a son caractère. Tout ce que j’aime !

Un grand merci à Stéphane, son propriétaire !

184515184524184530184542184545

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Pour compenser le fait que l’exposition de photos ne puisse pas se dérouler aujourd’hui, je vous propose un zoom et un reportage photo sur un véhicule bien particulier… On connait tous la MG F, ce petit roadster anglais au charme indéniable et au moteur implanté en position centrale. La F a commencé sa carrière en 1996 avec comme moteur un 1.8 Rover développant 120 chevaux.  Quelques temps après, la variante VVC apparait et porte la puissance à 145 chevaux. Enfin, une ultime version verra le jour peu avant l’arrêt de la production de la F. Il s’agit de la Trophy, une série limitée à 2000 exemplaires en Europe dont seulement 40 pour la France.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.