par La rédaction

F1 : les échos du Paddock Club

Il n’y a pas que les averses qui réussissent à la Formule 1… Les rumeurs qui courent d’un bout à l’autre du paddock aussi !

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Il était au centre de toutes les attentions avant même le départ du Grand Prix de Malaisie, il en est devenu le héros. Sergio Perez était au cœur de la première idée de remaniement des grilles de départ. Exit Massa, le Mexicain devait prendre sa place chez Ferrari… Et Jules Bianchi arrivait chez Sauber. Au terme du Grand Prix, certains plaisantaient au sujet d’un éventuel ordre donné par Ferrari à Sauber pour geler les positions à quelques tours de l’arrivée. Pour rappel, la Sauber possède un moteur Ferrari sous son capot et Perez est membre de la Ferrari Driver Academy. Au final, toutes les rumeurs s’avèrent infondées selon les personnes concernées… Et ça, on en fait ce que l’on en veut !

S’il est un autre pilote qui a marqué des points ce week-end, c’est le Finlandais Valtteri Bottas. Selon des oreilles attentives en salle de presse, Bottas serait certain d’être titulaire au volant d’une Williams Renault  la saison prochaine. Et ses 15 premières séances d’essais libres en 2012 se feront toutes dans la monoplace de Bruno Senna.

Stefano Domenicali ne parvenant pas à remettre la Scuderia Ferrari sur les rails, l’Italie réclamait à nouveau sa tête avant la victoire d’Alonso. Christian Horner aurait été mêlé à des discussions. Mais le patron de l’équipe Red Bull affirme vouloir rester sur son muret : « Dietrich Mateschitz m’a donné la chance d’entrée en F1 à 31 ans avec l’opportunité de lui construire une équipe. Je suis engagé pour de longues années. »

Un nouveau soulèvement populaire a secoué Bahrein ces derniers jours… Mais la F1 ne remet pas en question son retour à Manama. Le Grand Prix doit se dérouler le 22 avril, dans moins d’un mois.

Williams et Mercedes sont deux des écuries qui n’ont pas signé les Accords Concorde chers à Bernie Ecclestone. Les deux écuries demandent une part plus importante du gâteau en raison de leur « histoire » dans la discipline selon Auto Motor und Sport.

As affirme que l’évolution de la Ferrari F2012, attendue pour le retour en Europe, abandonnerait le système innovant englobant un système à tirant pour un système plus classique à poussoir. Durant l’hiver, de nombreuses rumeurs faisaient état d’une suspension interconnectée pouvant se lier avec la direction et le différentiel.

Et aussi :

F1 : du changement à la tête de Williams

F1 : Les premiers points de Jean-Eric Vergne

F1 Malaisie 2012: Incroyable Alonso !

F1 : Bernie Ecclestone mis sous pression par les écuries

Sources : GPWeek / Auto Motor und Sport / As

Photo : Sauber

Pour résumer

Il n’y a pas que les averses qui réussissent à la Formule 1… Les rumeurs qui courent d’un bout à l’autre du paddock aussi !

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.