par Nicolas Anderbegani

F1 2020-Hongrie-Qualifs: Mercedes écœure la concurrence

Troisième course d'affilée pour le F1 circus, qui enchaîne à un rythme soutenu son calendrier remanié. L'ambiance dans le paddock s'est crispée, sur fond de polémique concernant les Racing Point.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Avant-propos : Racing Point dans l’œil du cyclone ?

Lors des essais libres, excepté les EL2 faussés par la pluie, les Mercedes ont une nouvelle fois prouvé leur supériorité, avec en embuscade...les Mercedes roses ! OK, c'est un peu cynique, mais les Racing Point, décidément très performantes, alimentent encore un peu plus la polémique, alors que Renault a officiellement déposé une réclamation contre l'écurie, accusé d'avoir copié allègrement des pièces Mercedes. Il faut dire aussi que Renault doit avoir un peu de rancune, en mémoire de la réclamation que Racing Point avait porté contre le losange à l'issue du GP du Japon 2019, sur le répartiteur de freinage assisté électroniquement, et qui s'était traduite par le déclassement des monoplaces françaises...

Le bras de fer se cristallise autour des écopes de freins, qui sont depuis cette année "listées" par la FIA, c'est à dire que chaque équipe doit avoir la propriété intellectuelle de ses écopes de freins pour avoir le statut de constructeur. Ces écopes n'étaient pas encore listées en 2019 et pouvaient donc être achetées entre écuries. Plusieurs pièces ont été mises sous scellé après la Styrie pour analyse et comparaison des CAO, sachant que Racing Point dispose de ...3 semaines pour fournir sa documentation (suffisant pour trouver une parade ?). Précisons aussi que les équipes ne prennent pas à la légère ces écopes, car elles ne sont pas considérées uniquement comme des pièces du système de freinage, mais aussi des éléments ayant une influence sur l'aérodynamique et la température des pneus.

Alors que la FIA a reconnu ne pas avoir regardé de près les écopes de freins lors de l'inspection de la Racing Point en début d'année, l'écurie de Lawrence Stroll affirme avoir utilisé des photographies et du rétro-ingénierie pour produire des écopes de freins très ressemblantes à celles de Mercedes. Si la copie semble de plus en plus avérée, toute la question est de savoir si Mercedes a facilité la chose et surtout QUAND cela s'est produit, puisque la pièce est devenue listée en 2020. La FIA semble encore marcher sur des œufs dans cette affaire, ce qui ne ferait que rajouter du grain à moudre après l'affaire de l'accord secret sur le moteur Ferrari...

Place au sport!

Q1

Une fois n'est pas coutume, le Hungaroring n'est pas une fournaise, car la pluie menace. ça se bouscule donc au portillon dès l'entame de la séance, sauf les Renault, au cas où l'averse surviendrait. La gestion du trafic pourrait peser lourd !

Verstappen ouvre le bal et signe la 1ère référence en 1'16"136, rapidement battu par Hamilton en 1'15"580 puis Bottas en 1'15"484. Les Racing Point battent aussi Verstappen et sont 3e et 4e, devant Leclerc. Ocon, qui fait beaucoup d'étincelles, se place 8e en 1'16"4, Ricciardo 12e sur leur premier run.

Hamilton reprend la tête en 1'15"420 avec 64 millièmes de mieux que Bottas. Russell superbe 12e devant Ricciardo ! Mais Ricciardo améliore rapidement en 6e place, Hamilton abaisse encore la marque à 1'15"3.

Combat âpre en queue de peloton pour passer en Q2 entre les Alfa, les Haas et Latifi. 12 voitures sont dans la même seconde, les écarts sont serrés.

Kyvat remonte 11e devant Gasly, Albon est en danger 15e ! Gasly rencontre encore des soucis de puissance moteur, comme lors des essais libres.

Russell est en grosse amélioration, la Williams reprend des couleurs ! 3e temps du jeune anglais, la piste prend du grip. Latifi 7e ! C'est le signal, tout le monde ressort, ça va tomber!

Meilleur temps pour Perez en 1'14"6 devant Stroll ! C'est la folie dans les dernières minutes, pour passer en Q2. Embouteillage dans le dernier virage, chacun essayant de se ménager un écart pour ne pas rouler dans le sillage d'une autre.

Tout le monde ou presque améliore. Les deux Williams passent en Q2. Magnussen est le 1er éliminé, devant Kyvat, Grosjean et les Alfa Romeo complètement hors du coup qui n'ont même pas amélioré en fin de séance. Raikkonen est bon dernier...

Q2

On met les gommes mediums chez Mercedes et Racing Point, le reste roule en tendres.

Russell établit la 1ère marque en 1'15"698, rapidement détrôné par Stroll en 1'15"296. Norris en 1'15"2 juste devant Sainz puis Hamilton en 1'14"2, record de la piste ! Boum ! Le DAS montre sa redoutable efficacité sur les tours de préparation.

Verstappen est à 8 dixièmes, plus lent que Vettel 3e. Leclerc s'est loupé dans le 2e secteur et n'est que 10e sur son 1er run, Albon 12e. Les Red Bull ont du mal...Verstappen est perturbé par ses pneus, il se plaint d'un comportement erratique. Gasly 9e met Leclerc en dehors du top 10, mais subit toujours des soucis moteur.

A 3' de la fin, c'est le rush final. Perez et Stroll restent en gommes jaunes.

Norris passe 3e en 1'15"0 alors que Perez s'est loupé ! Les Renault ne progressent pas. Leclerc remonte 3e puis Verstappen le devance. Albon n'améliore pas, la pression va monter sur ses épaules.

Ricciardo 11e est le premier éliminé, suivi de Russell, Albon, Ocon et Latifi. Bide pour Renault !

Q3

La pluie menace, personne ne traîne ! Gasly reste à pied, pour sauvegarder son moteur.

Stroll fixe la 1ère marque en 1'14"671, joli ! 1'13"6 pour Hamilton ! Verstappen, 4e, est loin (et énervé), à 1"2 mais que dire de Leclerc qui est presque à 2 secondes...Perez va trop loin dans un virage et voit son chrono effacé.

2e run, pour le fun pas vrai ?

Vettel améliore en 1'14"7, il passe 4e. Leclerc 5e en 1'14"8. Stroll améliore aussi nettement en 1'14"3, Perez repasse devant les Ferrari, 4e, en 1'14"5

La pluie commence à tomber sur une partie du circuit. Dernier tour.

Hamilton va chasser son record, à la Senna ! Oui, 1'13"447 ! Le record tombe pour la 3e fois en une séance. Bottas échoue à 0"1, le finlandais résiste bien.

Bilan

90e pole position pour Hamilton, qui nous fait des qualifications dignes de Ayrton Senna. 7e pole sur le Hungaroring, record de Schumacher égalé. Hamilton ne s'en cache pas, la W11 est pour lui la meilleure Mercedes et de loin. Les caméras embarquées sont édifiantes, la W11 est sur des rails et pousse comme une damnée. La concurrence est humiliée, on a l'impression de revoir la domination écrasante des Williams en 1992 ou des Ferrari en 2004. Hamilton pourrait demain égaler le record de victoires sur un grand prix (8), détenu par Schumacher.

Les Racing Point sont 3 et 4, ça va jaser...Joli coup stratégique. Les Ferrari sauvent les meubles avec un tir groupé 5-6, mais elles sont à 1"3 des Mercedes. Même le podium à la régulière sera difficile à aller chercher. Lui qui était en pole l'an passé, Verstappen n'est que 7e, devant les McLaren et l'Alpha Tauri de Pierre Gasly.

Pour résumer

Troisième course d'affilée pour le F1 circus, qui enchaîne à un rythme soutenu son calendrier remanié. L'ambiance dans le paddock s'est crispée, sur fond de polémique concernant les Racing Point.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.