Lancer le diaporama
Essai Kia e-Niro 204 ch, 455 km d'autonomie 1
+26
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Kia e-Niro 204 ch, 455 km d'autonomie

Dans le tournant qui verra les voitures électriques se multiplier ou non, Kia vient apporter une nouvelle proposition avec le e-Niro. Il nous promet les prestations d’un SUV familial, avec notamment une autonomie confortable. Qu’en est-il de l’agrément de conduite ? Les routes de l’arrière pays cannois nous ont servis de terrain de jeu.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Electrique au look discret

Ce qu’on a dit sur le style du Niro, s’applique à sa déclinaison électrique. La calandre fermée et des petites touches de bleues suffisent à faire la différence. Il se fondra ainsi aisément dans la circulation, et semble laisser derrière lui l’idée de revendiquer haut et fort sa transmission n’émettant aucune émission.

D’ailleurs cela se vérifie dans la vraie vie. Le quidam semblant s’interroger sur la légitimité de notre voiture stationnée sur une place réservée aux véhicules électriques, le temps d’une photo. Au passage, au-delà de la blague sur son patronyme qu’elle partage avec l’acteur américain, Kia s’est offert pour de vrai ses services pour des publicités. Avis aux Clio et autres, surveillez votre téléphone, on ne sait jamais.

Ambiance un peu austère

A bord, là aussi on n’a pas grand-chose à ajouter par rapport à sa version hybride. On notera logiquement en premier lieu quelques spécificités, notamment le sélecteur de la transmission automatique, un peu difficile à appréhender d’ailleurs au début. Quant à l’écran, il permet d’afficher des diagrammes de consommation, et des flux d’énergie spécifiques.

En termes d’équipements, il récupère notamment ce qui devient une norme, la connectivité facile des iPhone et autres téléphones Android. On ne va pas se mentir, question ambiance à bord, on a vu parfois un peu moins austère. Son gros point fort pour les familles: son très large espace à bord pour les passagers à l’avant comme à l’arrière, et un coffre à la capacité confortable.

Solide autonomie

Deux domaines nous intéressent particulièrement, l’autonomie et l’agrément de conduite. Pour le premier cité, le chiffre avancé par la marque de 455 km impressionne. Elle peut même allègrement dépasser ce chiffre pour ceux qui en auraient un usage exclusivement urbain. Pour notre part, nous étions plutôt à la recherche du chiffre « plancher » si l’on peut dire. Ainsi, nous nous sommes mis dans les conditions les plus défavorables possibles.

Sur la réalité de notre parcours long d’environ 60 km assez valonné passant notamment par le massif de l’Esterel, avec tous les équipements activés et une conduite sans réserve… l’autonomie fut amputée de même pas 100 km. On peut tabler ainsi sur plus de 300 km assurés une fois la batterie pleine, quoi qu’il arrive. La question de l’autonomie au quotidien ne pose donc clairement aucun problème. On peut passer la semaine s’en sen soucier.

Comportement routier amusant

En outre, au volant contre toute attente, on s’amuse ! La puissance généreuse et le mode sport nous offrent des départs canons, et des relances qui n’ont rien à envier à une compacte de 200 ch. Les kilos bien placés dans la voiture (1 737 !) ne nuisent pas vraiment au comportement. Le confort de bon niveau n’inquiète pas outre-mesure. On navigue à un niveau bien supérieur à une Leaf ou une Zoé moins puissantes cela dit.

Et pour ces sensations et ces prestations, nul besoin de regarder du côté des inaccessibles Tesla pour dépasser les 200 km. A partir de 36 500 € bonus déduit ! Vous pouvez chercher, la concurrence n’existe pour l’instant pas vraiment. Voici peut-être la première alternative électrique pour un usage polyvalent.

80% en 40 minutes sur les bornes les plus rapides

Du côté des temps de recharge, ils vont de 40 minutes pour atteindre 80%, à plus de 24 heures avec une batterie à plat, ce qui n’arrive a priori jamais. En effet, tout comme pour les véhicules thermiques, on n'attend rarement la panne sèche avant de faire le plein. Les prestations du e-Niro le situent dans le haut du panier, mais son succès reste conditionné suivant les territoires, au maillage des moyens de recharge.

+ON AIME

  • Autonomie
  • Performance
  • Prix

-ON AIME MOINS

  • Long temps de recharge si pas équipé
  • Ambiance intérieure

Kia e-Niro
Prix (à partir de)38 500 €
Prix du modèle essayé 42 500 €
Bonus / Malus- 6 000 €
Moteur
Type et implantationMoteur synchrone à aimant permanent
Cylindrée (cm3) -
Puissance (kW/ch)150  / 204
Couple (Nm) 395
Transmission
Roues motrices roues av
Boîte de vitessesmono rapport à réducteur
Châssis
Suspension avant Pseudo McPherson
Suspension arrièreIndépendante à double triangulation
Freinsà disques
Jantes et pneus215/55 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h) 167
0 à 100 km/h (s) 7,8
Consommations / Autonomie (WLTP)
Autonomie cycle urbain615
Cycle extra-urbain-
Autonomie cycle mixte 455
CO2 (g/km) 0
Dimensions
Longueur (mm) 4 375
Largeur (mm) 1 805
Hauteur (mm) 1 570
Empattement (mm) 2 700
Volume de coffre (l) 451
Batterie (kWh)64
Masse à vide (kg)1 737

Pour résumer

Dans le tournant qui verra les voitures électriques se multiplier ou non, Kia vient apporter une nouvelle proposition avec le e-Niro. Il nous promet les prestations d’un SUV familial, avec notamment une autonomie confortable. Qu’en est-il de l’agrément de conduite ? Les routes de l’arrière pays cannois nous ont servis de terrain de jeu.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos