par Pierre-Laurent Ribault

Toyota Motorsports Festival 2009 : l'adieu aux armes

Comme chaque année, le blog auto a pris dimanche la direction du Fuji Speedway qui accueillait le traditionnel Toyota Motorsports Festival pour célébrer l'année de la marque en compétition. C'est d'habitude une fête joyeuse, l'occasion d'offrir aux fans la possibilité d'approcher pilotes et machines de près. Mais comme le temps, froid et humide, l'ambiance de cette édition 2009 n'était pas au beau. La faute évidemment au retrait brutal de Toyota de la Formule 1, qui faisait de cet événement la dernière occasion de voir en action les monoplaces rouges et blanches avant le musée.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

C'était également la possibilité de voir pour la dernière fois Jarno Trulli, Kamui Kobayashi et Kazuki Nakajima dans leur combinaison frappée Toyota. Ils s'alignaient pour la cérémonie d'ouverture derrière Akio Toyoda, PDG de la marque, et Tadashi Yamashina, directeur général de l'écurie qui faisaient un discours plus grave que d'habitude, s'excusant en face de la grand tribune pour ne pas pouvoir poursuivre l'aventure.

Mais comme on ne pouvait pas passer la journée là-dessus, tout le monde faisait mauvaise fortune bon coeur, d'autant que sur le plan national Lexus a fait main basse sur le Super GT en remportant la catégorie GT500, avec André Lotterer et Jyuichi Wakisaka sur la Lexus SC TOM'S Petronas, et la catégorie GT300 avec l'IS Wedssports de Kataoka/Orido. On resserrait les rangs pour une photo plus souriante avant de passer aux différentes animations de la journée.

Outre les F1 en démonstration, avec Kobayashi dans la TF109 et Nakajima au volant de la TF108, on pouvait également voir un joyeux mélange avec dans la même session les Super GT, les Formula Nippon, les deux Lexus LF-A des 24 heures du Nürburgring et... des bus remplis de spectateurs pour l'exercice classique du circuit safari qui permet de voir les voitures de courses directement depuis la piste, le commentaire étant assuré dans le bus par un pilote qui ne rate jamais l'occasion de vanner son coéquipier qui passe "Regardez le faire le guignol et détruire ses pneus, il rigolera moins tout à l'heure pour la course". Une expérience recommandée.

La LF-A de série fera aussi une fugitive apparition pendant quelques tours en début d'après-midi, mais après avoir été exposée au Tokyo Motor Show, l'effet de surprise était un peu éventé. De toute façon, le public était là pour voir les F1, et Toyota avait ressorti toute la lignée pour cette occasion.

Après la toujours très populaire bataille des Super GT, les F1 reprenaient la piste une dernière fois, alors que le soir tombait, pour quelques tours qui se terminaient devant la tribune ou les spectateurs formaient le drapeau japonais et l'italien pour Trulli, ému.

On n'en  apprenait pas plus sur le futur de Toyota ou des pilotes, tout au plus que Kamui Kobayashi voulait partir... en vacances pour l'instant (une rumeur veut que le jeune Japonais soit sur les rangs chez Renault) mais Toyota n'en restera sûrement pas là, ne serait-ce que pour pouvoir se présenter au Toyota Motorsports Festival 2010 la tête haute...

Crédit images : PLR/le blog auto

Lire également:

TMSF 2008 : la Lexus LF-A refait surface

Toyota Motorsports Festival 2007

Toyota Motorsports Festival 2006

242600242603242609242624242633242639242642242660242663242669

Pour résumer

Comme chaque année, le blog auto a pris dimanche la direction du Fuji Speedway qui accueillait le traditionnel Toyota Motorsports Festival pour célébrer l'année de la marque en compétition. C'est d'habitude une fête joyeuse, l'occasion d'offrir aux fans la possibilité d'approcher pilotes et machines de près. Mais comme le temps, froid et humide, l'ambiance de cette édition 2009 n'était pas au beau. La faute évidemment au retrait brutal de Toyota de la Formule 1, qui faisait de cet événement la dernière occasion de voir en action les monoplaces rouges et blanches avant le musée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.