par Elisabeth Studer

Toyota : usine de batteries en Caroline du Nord (USA)

Toyota a annoncé lundi que l'usine de batteries qu'il prévoyait d’ores déjà de construire aux États-Unis pour 1,29 milliard de dollars sera située près de la ville de Greensboro en Caroline du Nord.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le choix de Toyota guidé par l’accès à des énergies renouvelables et aux soutiens locaux

Toyota explique avoir choisi le site pour son accès à des énergies renouvelables - lesquelles alimenteront l'usine à 100% - ainsi que pour le soutien des autorités et partenaires locaux.

Baptisé "Toyota Battery Manufacturing - North Carolina" (TBMNC), l'usine sera aussi installée près d'aéroports internationaux, de ports, d'axes autoroutiers et ferroviaires.

Début de fabrication en 2025

La fabrication devrait y débuter en 2025 avec quatre lignes de production capable de livrer chacune suffisamment de batteries lithium-ion pour 200 000 véhicules par an, électriques ou hybrides.

Le groupe automobile japonais ambitionne d'y ajouter plus tard deux lignes de production supplémentaires et être ainsi capable d'alimenter en batteries 1,2 million de véhicules par an au total.

1750 emplois générés dans le cadre du plan stratégique de Toyota

Cette nouvelle implantation devrait permettre de créer 1 750 emplois. Sa construction fait partie d'un plan plus large dévoilé par Toyota début septembre.

Si Toyota a été pionnier en matière de véhicules hybrides avec son modèle Prius, et demeure leader mondial de ce segment avec deux millions d'hybrides vendus en 2020, le constructeur japonais est resté longtemps frileux en terme de voitures 100% électriques.

Mais le groupe a désormais annoncé son intention de lancer quinze modèles 100% électriques d'ici 2025 et prévoit d'investir l'équivalent de plus de 11 milliards d'euros dans le développement de batteries de nouvelle génération d'ici 2030.

Notre avis, par leblogauto.com

Toyota souhaite attaquer le marché américain sur le segment des véhicules électriques et s’en donne les moyens.

En octobre dernier, le constructeur a annoncé qu’il allait injecter 3,4 milliards de dollars aux États-Unis d’ici la fin de la décennie pour accélérer le développement et la production de batteries pour voitures et camions électrifiés, véhicules que le constructeur japonais produira également localement à terme.

Ces mesures font partie de la politique plus large du géant industriel japonais d’investir 13,5 milliards de dollars pour le VE au niveau mondial. Objectif : rattraper ses concurrents, notamment General Motors, Ford et Volkswagen, qui ont également engagé des milliards pour électrifier leurs propres gammes, ainsi que Tesla.

Toyota, qui s’est attiré les critiques des groupes environnementaux pour ne pas avoir – jusqu’à présent – réalisé sa transition énergétique vers les véhicules 100 % électrique, fait désormais un de ses plus gros paris sur cette technologie. Investissant massivement dans le domaine.

Le constructeur a tardé à ajouter des modèles 100 % électrique à sa gamme. Sa « lenteur » observée dans le domaine, combinée à son soutien à la pression exercée par l’ancien président Donald Trump pour affaiblir les règles d’économie de carburant et ses « efforts » pour freiner la réglementation californienne sur les émissions de CO2 a conduit des groupes environnementaux tels que le Sierra Club à l’attaquer pour sur son comportement considéré comme peu écologique.

Sources : Toyota, AFP

Pour résumer

Toyota a annoncé lundi que l'usine de batteries qu'il prévoyait d’ores déjà de construire aux États-Unis pour 1,29 milliard de dollars sera située près de la ville de Greensboro en Caroline du Nord.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.