par Elisabeth Studer

Tesla : accord avec CATL pour des batteries sans cobalt ?

Tesla serait en cours de négociations avec CATL pour utiliser les batteries sans cobalt du fabricant chinois. Ce qui lui permettrait de réduire ses coûts, puisque cette matière première est l’un des métaux les plus onéreux rentrant dans la fabrication des véhicules électriques. Une manière donc d’améliorer sa rentabilité. 

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Tesla serait en cours de négociations avec CATL pour utiliser les batteries sans cobalt du fabricant chinois. Ce qui lui permettrait de réduire ses coûts, puisque cette matière première est l’un des métaux les plus onéreux rentrant dans la fabrication des véhicules électriques. Une manière donc d’améliorer sa rentabilité. 

Négociation  avancée entre Tesla et CATL

Selon des sources proches du dossier, Tesla aurait atteint un stade avancé de ses négociations menées avec CATL pour utiliser ces batteries pour produire les véhicules assemblés   dans sa nouvelle Gigafactory chinoise de Shanghaï.

Le cas échéant, ce serait la première fois que l’entreprise d’Elon Musk intégrerait des batteries au lithium-phosphate de fer (LFP) et une victoire pour Tesla qui a ferraillé dur avec le fabricant chinois pendant plus d'un an pour obtenir des batteries ce ce type moins couteuses que les batteries actuellement utilisées.

Les constructeurs de VE utilisent pour la plupart des batteries nickel-cobalt-aluminium (NCA) ou nickel-manganèse-cobalt (NMC) pour équiper leurs véhicules, ces dernières étant dotées d’une densité énergétique plus élevée. Une donnée essentielle pour déterminer l’autonomie de la voiture. Pour augmenter la densité et la sécurité de ses batteries LFP, CATL a travaillé sur sa technologie dite "cell-to-pack".

Stratégie de réduction des coûts de production

Cette stratégie est menée par Tesla en vue de réduire ses coûts de production, alors que les ventes de véhicules électriques baissent en Chine, situation que l’épidémie de coronavirus ne devrait pas améliorer.

L'utilisation de batteries LFP permettra également à Elon Musk de tenir sa promesse faite en 2018, date à laquelle le dirigeant s’engageait à réduire l'utilisation du cobalt - qui coûte environ 33 500 dollars la tonne - à "presque rien".

En janvier, Musk avait indiqué lors de la conférence associée à la publication des résultats que Tesla prévoyait d'organiser prochainement un événement sur les batteries, probablement en avril, en vue de communiquer sur sa stratégie et sur sa technologie. Un des buts étant de partager sur le sujet … histoire également de partager les coûts et de  s'unir face aux fournisseurs.

Baisse des ventes des véhicules électrifiés en Chine

Les ventes en Chine de véhicules à énergie nouvelle (NEV) - correspondant aux véhicules hybrides rechargeables et à pile à combustible - ont chuté de 54,4% en janvier, selon les données de l'industrie. Une dégringolade due en partie à la mise en suspens des activités suite aux congés du Nouvel An chinois et à l'impact de l'épidémie du coronavirus.

Notre avis, par leblogauto.com

L’épidémie de coronavirus aura peut-être incité CATL à être moins gourmand … reste que Tesla risque d’être confronté à d’importantes difficultés en Chine, le contexte sanitaire et économique actuel, associé à une chute des ventes des véhicules électriques, arrive on ne peut plus mal, alors que le constructeur doit rentabiliser des investissements colossaux réalisés pour mener à bien son projet de Giga-Factory chinoise.

Sources : Reuters

Pour résumer

Tesla serait en cours de négociations avec CATL pour utiliser les batteries sans cobalt du fabricant chinois. Ce qui lui permettrait de réduire ses coûts, puisque cette matière première est l’un des métaux les plus onéreux rentrant dans la fabrication des véhicules électriques. Une manière donc d’améliorer sa rentabilité. 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.