par Thibaut Emme

Incendies de bus électrique Bolloré : un simple composant électronique en cause ?

Après deux incendies touchant des bus 100% électrique du groupe Bolloré, la RATP avait pris la précaution de les retirer de la circulation le temps de l'enquête. On commence à en savoir un peu plus, mais le temps du retour à la circulation n'est pas encore venu.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Ce sont 149 bus Bolloré qui sont toujours au dépôt, le temps de l'enquête. Deux incendies spectaculaires ayant totalement détruits les bus ont activé le principe de précaution à la Régie autonome des transports parisiens (RATP). Les équipes de Bluebus (groupe Bolloré) sont à pied d'oeuvre pour comprendre la cause des incendies.

Cyrille Bolloré, le PDG du groupe a indiqué que ses équipes y sont "très vraisemblablement" parvenues. En effet, lors d'une déclaration pendant l'Assemblée Générale (AG) des actionnaires, il a précisé que la cause probable a été identifiée et que les clients de Bluebus ont été avertis par courrier.

La batterie hors de cause ?

Selon ces résultats d'enquête interne, le souci ne vient pas de la batterie, la fameuse batterie "lithium métal polymère" (LMP) que le groupe a développé et utilise. Non, ce sera un composant électronique qui serait défectueux sur une série de bus produits. On imagine que cette série sera retirée de l'exploitation le temps de battre le rappel et de changer le composant. Ces bus ne sont pas utilisés qu'à la RATP mais seule la régie parisienne les a retiré du service pour le moment.

En revanche, du côté d’Ile-de-France Mobilités, Laurent Probst, le directeur général, indique que les bus ne seront remis en service, le cas échéant, qu'après une enquête indépendante. Cette enquête externe, lancée conjointement avec la RATP n'a pas encore produit ses conclusions. Bisbille à venir entre Bluebus et ses clients ? On imagine qu'une indemnisation sera négociée entre Bluebus et la RATP+Ile-de-France Mobilités pour compenser la perte d'exploitation potentielle causée par la mise au dépôt des bus électriques. Cette indemnité pourrait gonfler avec le temps qui passe.

En parlant de ces incendies, Cyrille Bolloré veut rassurer les investisseurs et les actionnaires, la technologie de batterie n'est pas en cause. C'est la clé de voute de Bluebus tout de même.

Pour résumer

Après deux incendies spectaculaires touchant des bus électrique Bolloré, la RATP avait pris la décision de retirer de la circulation les 149 bus identiques, le temps de l'enquête. On commence à en savoir un peu plus et ce serait un composant électronique qui serait en cause. Mais, le temps d'un retour à la circulation en Ile de France n'est pas encore venu.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.