par Frederic Papkoff

Fisker finalement en faillite

La vente par le DoE de son prêt envers Fisker a été conclue, et c'est un mystérieux groupe nommé Hybrid Technology LLC qui a remporté les enchères. Aussitôt la vente conclue, Fisker s'est placé en faillite sous le régime de protection du chapitre 11.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Cela fait plus de 18 mois que Fisker n'a pas produit une seule voiture. Mais malgré les difficultés, le licenciement de l'essentiel des salariés et le départ de nombreux dirigeants, la marque n'était toujours pas officiellement en faillite. C'est à présent chose faite, après le dépôt du dossier hier auprès du tribunal de Wilmington (Delaware).

Début octobre, le Department of Energy mettait aux enchères le prêt accordé à Fisker. Un prêt à l'origine de $529 millions, duquel le constructeur a tiré $192 millions. L'enchère a donc finalement été remporté par Hybrid Technology LLC, pour $25 millions. Qui est Hybrid Technology LLC ? Mystère. Le groupe est juridiquement implanté dans le Delaware, et le mystère reste entier quant aux personnes qui se cachent derrière ce nom. Le nom de Richard Li semble vouloir revenir sans qu'aucun commentaire officiel ne le confirme. Des voix commencent à s'élever au Sénat, critiquant la vente à des investisseurs étrangers.

Détenteur du prêt  représentant $170 millions (Fisker avait remboursé une petite partie), Hybrid Technology a conclu un accord avec Fisker pour la reprise des actifs. Actifs évalués à 500 millions, et comprenant entre autres l'usine de Wilmington (ex-GM) prévue à l'origine pour produire la seconde berline, Atlantic.

C'est Hybrid Technology qui finance la démarche de mise sous protection en apportant $8 millions en tant que créancier / propriétaire (comme les gouvernements canadiens et américains l'avaient fait pour GM et Chrysler).

Après la sortie du régime de faillites, Hybrid Technology héritera d'un Fisker débarrassé de ses dettes... et compte reprendre la production de la Karma, voir d'autres véhicules.

Au total, les dettes de Fisker sont estimées à près d'un milliard de dollars. Et bien peu d'espoir de récupérer quoi que ce soit pour les créanciers. L'une des dettes les plus importantes a été contractée auprès de BMW, pour $74 millions.

Source : Fisker

Pour résumer

La vente par le DoE de son prêt envers Fisker a été conclue, et c'est un mystérieux groupe nommé Hybrid Technology LLC qui a remporté les enchères. Aussitôt la vente conclue, Fisker s'est placé en faillite sous le régime de protection du chapitre 11.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.