par Elisabeth Studer

Pénurie d’acier : exit les quotas, la Chine dans la bergerie UE ?

Alors que de nouvelles pénuries d’éléments rentrant dans la fabrication automobile se font de nouveau sentir, le manque d’acier conduit désormais certains à vouloir remettre en question les quotas mis en œuvre pour freiner les importations chinoises. Ce qui est loin de plaire à la filière, pointant du doigt la qualité des produits issus de l’Empire du Milieu et la sévère concurrence que cela pourrait entrainer à terme. Ou quand la Covid pourrait faire rentrer le loup chinois dans la bergerie européenne …

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Acier : prix et délais de livraison très tendus

En parallèle de la pénurie de semi-conducteurs qui touche tout le secteur automobile mondial, une nouvelle crise d’approvisionnements pourrait voir le jour …. Qui pourrait se doubler avec une crise politique, voire économique à long terme …

Les délais de livraisons d’acier s’allongent dangereusement en France, tandis que les prix s’envolent.

Les aciéries - qui ont vu leurs activités interrompues durant la crise sanitaire - sont actuellement en phase de redémarrage. Opération qui est loin de se faire d’un claquement de doigts  … de ce fait, les fournisseurs peinent à satisfaire la demande. Un contexte propice à la flambée des cours … D’autant plus que les acheteurs se bousculent au niveau mondial … et que les conteneurs ne sont pas multipliables à l’infini. Rajoutez là-dessus le blocage du canal de Suez … et vous aboutissez à un cocktail de difficultés peu digeste …

Les utilisateurs d’acier demandent l’abandon des quotas

Pour garantir leur approvisionnement en acier … et éviter ainsi des arrêts de chaînes de production, les industriels dont l’activité  nécessite de l’acier réclament l’abandon des quotas d’importation instaurés par la Communauté européenne en 2018.

Ces mesures avaient été mises en place pour éviter que suite à la taxation de l’acier chinois par les Etats-Unis, l’Empire du Milieu n’inonde le marché européen.

Hasard de calendrier : ces quotas arrivent à expiration en juillet 2021. La Commission européenne doit désormais statuer sur leur éventuelle prolongation.

Les aciéristes opposés à un abandon des quotas

Mais les aciéristes sont vent debout face à une perspective d’abandon des quotas.

« Ce serait se tirer une balle dans le pied, en ouvrant l’Europe à des productions moins respectueuses de l’environnement », explique Bruno Jacquemin, délégué général de l’organisation professionnelle A3M (Alliance Minerais, Minéraux et Métaux).

Notre avis, par leblogauto.com

Le monde semble découvrir peu à peu que économie et secteurs industriels sont imbriqués … et qu’un arrêt mondial des activités de production a des incidences majeures. Retour à la réalité dans un monde ou tout semblait un peu trop virtuel …

Reste que certains pays comme la Chine et désormais les Etats-Unis l’ont bien compris : les premiers à être libérés de la crise sanitaire …. seront les premiers à reprendre du poil de la bête sur les marchés … et dans un contexte de pénuries, ils seront les premiers sur la liste des acheteurs … à les premiers à être servis …

L’Europe quant à elle s’avère à la traîne …. Et risque d’être pénalisée à plus d‘un titre par sa politique sanitaire … : pénurie, flambée des prix, et pertes de marchés … le loup chinois toujours à l’affût pour profiter d’une brèche pour s’introduire dans la bergerie européenne.

Sources : Les Echos, A3M,

Pour résumer

Alors que de nouvelles pénuries d’éléments rentrant dans la fabrication automobile se font de nouveau sentir, le manque d’acier conduit désormais certains à vouloir remettre en question les quotas mis en œuvre pour freiner les importations chinoises. Ce qui est loin de plaire à la filière, pointant du doigt la qualité des produits issus de l’Empire du Milieu et la sévère concurrence que cela pourrait entrainer à terme. Ou quand la Covid pourrait faire rentrer le loup chinois dans la bergerie européenne …

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.