par Thibaut Emme

Mercedes quitte la Formule E à la fin de la saison prochaine

On vous en parlait dans le compte-rendu du dernier ePrix de la saison 7 : Mercedes, tout juste auréolé d'un double titre pilote et écurie a décidé de partir de la Formule E.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

On vous en parlait dans le compte-rendu du dernier ePrix de la saison 7 : Mercedes, tout juste auréolé d'un double titre pilote et écurie a décidé de partir de la Formule E.

Pourtant, Mercedes était arrivé à grand renfort de communication en expliquant que c'était bon pour la publicité pour leur gamme électrique Mercedes EQ. Ce qui était vrai il y a deux ans ne le serait donc plus ? Pourtant, Mercedes a annoncé en juillet qu'elle allait prendre radicalement le virage de l'électrique en devant "tout électrique" d'ici la fin de la décennie, sur certains marchés.

Les ressources allouées à la Formule E seront repositionnées sur le développement des véhicules électriques de série. Mercedes précise que sa seule implication en sport auto restera la Formule 1 (ouf quand même) qui est le "laboratoire le plus rapide pour développer et montrer la fiabilité ainsi que l'évolutivité des technologies performantes du futur".

L'écurie Mercedes EQ de Formule E va donc s'engager dans la prochaine saison, avec l'intention de finir "en beauté". Mercedes pendant ce temps va chercher des repreneurs pour ne pas simplement supprimer l'écurie. Pour rappel, l'écurie est née HWA Racelab. C'est souvent HWA qui défriche une discipline ou maintient une présence pour Mercedes. Est-ce que la saison 9 verra le retour de HWA Racelab ?

Mercedes pourrait aussi fournir la partie électrique au repreneur. Un peu comme Audi qui quitte dès maintenant la discipline mais fournira le moteur aux repreneurs (ABT ?). Ces départs sont tout de même étranges et méritent questionnement. Côté budget, la Formule E est très peu chère pour un constructeur. Largement moins que la F1, largement moins que l'endurance par exemple.

L'électrique c'est (pas si) fantastique

Côté image, c'est la seule série de monoplaces électriques. Il y a aussi le e-Trophée Andros avec ses courses sur glace 100% électriques. L'autre championnat 100% électrique, c'est l'Extreme E (des 4x4 électriques qui prônent la sobriété énergétique en allant se pavaner dans différents endroits dits en péril...). Ils seront rejoints par le WRX. Autant de formats "pas chers" qui permettent de communiquer sur du 100% électrique.

Mais, visiblement donc, ce n'est pas suffisant malgré la transformation en championnat FIA Mondial officiel. Pas assez de médiatisation ? Crainte de budgets qui vont exploser avec la Gen3 (pourtant...) ? Ou bien orientation des règles sportives qui semblent trop aléatoire ? Toujours est-il que BMW, Audi et maintenant Mercedes quitte une discipline qui se vantait encore récemment d'avoir attiré pléthore de constructeurs.

Le véhicule électrique de série n'est aussi sans doute pas assez rentable pour mettre la communication entièrement dessus. Pour Mercedes, les moteurs thermiques, hybrides vrombissants sont encore plus rentables et ont un avenir un peu partout ailleurs que chez nous. Chez nous, l'électrification à marche forcée pousse les constructeurs dans cette voie, mais à reculons.

Pourtant, la Formule E va atteindre avec la Gen3 un niveau acceptable pour ses courses. Déjà avec la Gen2 la discipline a abandonné les changements de voiture en milieu de course et a augmenté les performances tout en allant sur certains vrais circuits. Avec la Gen3, la crédibilité augmentera encore. Pas suffisant visiblement. Agag et la FE doivent prendre garde à ne pas se retrouver le bec dans l'eau.

Pour résumer

On vous en parlait dans le compte-rendu du dernier ePrix de la saison 7 : Mercedes, tout juste auréolé d'un double titre pilote et écurie a décidé de partir de la Formule E.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.