par Pierre-Laurent Ribault

Tokyo Live 2007 : Mitsuoka Orochi Kabuto

Parmi les constructeurs japonais, le plus petit est aussi le plus fascinant, mme si le style pour le moins extravagant de ses crations ne s'exporte pas aussi bien que les mangas et les consoles de jeu qui ont su se faire une place dans la pop-culture mondiale. Et c'est dommage, car si on accepte les excentricits prtention aronautico-guerrire de certain constructeur italien emblme ruminant, pourquoi ne pas embrasser avec autant d'enthousiasme la fantasmagorie propose par l'Orochi, premier supercar puiser son inspiration dans les contes et lgendes du Soleil Levant ? Deux poids, deux mesures !

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Parmi les constructeurs japonais, le plus petit est aussi le plus fascinant, mme si le style pour le moins extravagant de ses crations ne s'exporte pas aussi bien que les mangas et les consoles de jeu qui ont su se faire une place dans la pop-culture mondiale. Et c'est dommage, car si on accepte les excentricits prtention aronautico-guerrire de certain constructeur italien emblme ruminant, pourquoi ne pas embrasser avec autant d'enthousiasme la fantasmagorie propose par l'Orochi, premier supercar puiser son inspiration dans les contes et lgendes du Soleil Levant ? Deux poids, deux mesures !

Heureusement, les Japonais ont vot avec leur portefeuille, et l'Orochi est un succs avec pas moins de soixante exemplaires vendus depuis septembre 2006. Profil de l'acheteur, selon monsieur Aoki le designer (l'homme de la photo): un ancien client de supercar qui en a soup de potentiel inutilisable et de voiture difficile vivre, mais qui veut tout de mme marquer sa diffrence.

A la suite de ce dmarrage encourageant, Mitsuoka a retravaill sa pice matresse l'occasion de ce salon, en puisant une nouvelle fois dans le pass de livre d'images : l'Orochi Kabuto, du nom du casque port par les seigneurs de guerre lors des grandes batailles comme on les voit dans les grands fresques historiques de Kurosawa. Rajouts en carbone en guise d'armure sur peinture pailettes d'or, inserts en platine raliss par des artisans renomms dans la console et le tableau de bord, le rsultat est spectaculaire a dfaut d'tre mesur, dans la tradition dsormais tablie par Mitsuoka. Alors, toujours pas convaincus ?

Lire galement:

Mitsuoka Orochi : le monstre sacr

Pour résumer

Parmi les constructeurs japonais, le plus petit est aussi le plus fascinant, mme si le style pour le moins extravagant de ses crations ne s'exporte pas aussi bien que les mangas et les consoles de jeu qui ont su se faire une place dans la pop-culture mondiale. Et c'est dommage, car si on accepte les excentricits prtention aronautico-guerrire de certain constructeur italien emblme ruminant, pourquoi ne pas embrasser avec autant d'enthousiasme la fantasmagorie propose par l'Orochi, premier supercar puiser son inspiration dans les contes et lgendes du Soleil Levant ? Deux poids, deux mesures !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.