par Elisabeth Studer

Pénurie de puces : l'Allemagne exhorte Taïwan à produire plus

L'Allemagne a demandé à Taïwan de persuader les fabricants taïwanais de contribuer à atténuer la pénurie de semi-conducteurs observée - notamment - dans le secteur automobile. Ces difficultés d'approvisionnements, dont Volkswagen s'est récemment alarmé, entrave la reprise économique du secteur après la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L'Allemagne a demandé à Taïwan de persuader les fabricants taïwanais de contribuer à atténuer la pénurie de semi-conducteurs observée - notamment - dans le secteur automobile. Ces difficultés d'approvisionnements, dont Volkswagen s'est récemment alarmé, entrave la reprise économique du secteur après la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

Les constructeurs obligés de geler leurs activités partout dans le monde

Partout dans le monde, les constructeurs automobiles se voient contraints de mettre à l'arrêt leurs chaînes de montage en raison de problèmes de livraison de semi-conducteurs. Une pénurie, en partie accrue par les actions de l'ancienne administration Trump contre les principales usines chinoises de fabrication de puces électroniques.

La pénurie a ainsi d'ores et déjà affecté Volkswagen, Ford, Subaru, Toyota, Nissan, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et d'autres constructeurs.

Le ministre allemand de l'économie demande à Taïwan de produire davantage

Dans une lettre adressée à son homologue taïwanais Wang Mei-hua, le ministre allemand de l'Économie Peter Altmaier a demandé à son interlocuteur de traiter du sujet lors de discussions avec Taiwan Semiconductor Manufacturing, son principal fournisseur.

«Je serais heureux si vous pouviez aborder cette question et souligner l'importance pour l'industrie automobile allemande de disposer de capacités de semi-conducteurs supplémentaires de TSMC», a écrit Altmaier.

Objectif clairement affiché : obtenir davantage de livraisons de semi-conducteurs à court et moyen terme.

La lettre de Peter Altmaier fait suite à une intervention du groupe de pression automobile allemand, VDA, qui a averti que la pénurie actuelle de la production mondiale de puces affectait les constructeurs automobiles d'outre Rhin.

Le minsitre allemand a tenu à préciser que l'industrie automobile allemande était déjà en négociations directes avec TSMC au sujet des livraisons de puces électroniques et qu'il y avait eu des signaux «très constructifs» du fabricant allant vers une résolution du problème.

Une porte-parole du ministère allemand de l'Economie a déclaré qu'elle suivait la situation de très près et qu'elle était en pourparlers sur le sujet avec l'industrie automobile.

Berlin veut accroitre le soutien de l'Etat pour produire sur le territoire européen

La porte-parole a par ailleurs ajouté que Berlin envisage désormais d'augmenter le soutien de l'État allemand pour augmenter les capacités de production de semi-conducteurs en Allemagne et en Europe.

Objectif : réduire la dépendance vis-à-vis des fournisseurs asiatiques et éviter des problèmes similaires à l'avenir.

Demandes par voies diplomatiques

Le ministère taïwanais des Affaires économiques a déclaré avoir reçu par les voies diplomatiques des demandes pour aider à atténuer une pénurie de puces électroniques pour le secteur automobile, affirmant toutefois en pas être au courant de la lettre d'Altmaier.

Il a déclaré avoir entamé des discussions avec les producteurs nationaux de semi-conducteurs en réponse aux demandes d'autres pays, leur demandant de «fournir une assistance complète».

"La situation de l'offre et de la demande est également étroitement liée aux plans des usines de puces automobiles pour réduire les stocks pendant la saison morte", a déclaré le ministère.

Priorité absolue affirme TSMC

Dans un communiqué, TSMC a déclaré que la question des pénuries de puces pour les constructeurs automobiles était très importante pour la société.

«C'est notre priorité absolue et TSMC travaille en étroite collaboration avec nos clients automobiles pour résoudre les problèmes de prise en charge de la capacité», a-t-il indiqué.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le gouvernement taiwanais compte bien jouer sur le jeu de l'offre et la demande, TSMC se veut quant à lui – officiellement  - plus empathique, trouvant là une belle aubaine pour se faire une place au soleil du marché des semi-conducteurs.

Sources : Reuters, Bloomberg

Pour résumer

L'Allemagne a demandé à Taïwan de persuader les fabricants taïwanais de contribuer à atténuer la pénurie de semi-conducteurs observée - notamment - dans le secteur automobile. Ces difficultés d'approvisionnements, dont Volkswagen s'est récemment alarmé, entrave la reprise économique du secteur après la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.