Lancer le diaporama
Subaru Forester e-Boxer, restylage et série spéciale 1
+9
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Subaru Forester e-Boxer, restylage et série spéciale

A l'occasion de son 25e anniversaire, le Subaru Forester a droit à un restylage. Il débarque en ce début d'année 2022 avec une série spéciale X-BREAK.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le Subaru Forester a une diffusion "confidentielle" en Europe avec près de 360 000 unités durant les 25 années de présence. A l'étranger, il fonctionne déjà beaucoup mieux avec 4,5 millions d'unité. Est-ce la diffusion limitée de Subaru en Europe ? Ou leur image de "voiture de rallye de papa" ? Toujours est-il que le "nouveau" Forester arrive.

Ce nouveau Forester a déjà quelques semaines. Il change subtilement sur la face avant avec des feux plus étroits, plus expressifs. Leur forme est toujours aussi complexe. La calandre s'élargie et sa forme hexagonale est plus marquée. Le bas du bouclier avant est aussi redessiné sans en changer complètement la philosophie.

Mieux équipé

Surtout, ses équipements sont remis à niveau et Subaru parle également d'un comportement plus "dynamique" (on est sur du véhicule haut tout de même NDLA). Le système d'aide à la conduite "EyeSight Driver Assist" a désormais une "vision" avec un angle quasiment doublé. Il vient désormais avec 11 équipements de sécurité contre 8 auparavant. "Evitement d’urgence, le régulateur de vitesse adaptatif avec centrage dans la voie et l’alerte de franchissement de ligne reconnaissant également un terre-plein central ou le bord de la route, etc."

Subaru nous indique que le système de freinage pré-collision est également amélioré, notamment sur les intersections. Le Subaru Forester est bardé d'électronique, avec même la surveillance de l'état de fatigue du conducteur. Une caméra analyse le visage du conducteur et l'alerte en cas de distraction ou de somnolence manifeste.

Dans le côté pratique, il y a le réglages automatiques couplés (siège, rétros, climatisation). Il y a aussi un écran de navigation de 8 pouces doté du dernier système d’info-divertissement compatible Apple CarPlay et Android Auto. Dans le côté gadget...le contrôle par gestes est ajouté... Evidemment, c'est du côté de la technique que l'on attend Subaru. C'est aussi pour cela que l'on achète un Forester plutôt qu'un "banal" SUV.

e-Boxer et transmission intégrale

Déjà, il y a la traction intégrale symétrique permanente (Symmetrical-AWD) de série. 50 ans que cela dure... La maniabilité est améliorée avec le contrôle vectoriel de couple revu.

Ensuite (ou surtout ?) il y a le Boxer ! 2 litres injection directe, 4 cylindres à plat en opposition. Le caractère du boxer, sa musicalité, etc. Une fois qu'on y goutte, on y revient. Sur ce Forester, le Boxer est associé à un moteur électrique (sous 118,4 volts) intégré dans la transmission Lineartronic. Il devient le e-Boxer. Ce moteur n'est pas nouveau puisqu'il est sur l'Impreza ou le XV par exemple.

Cela permet des accélérations 30% plus linéaires (cela n'a pas que des inconvénients) et plus de couple à certains endroit de la courbe. En mode normal, le moteur électrique est là pour suppléer le moteur thermique dans ses phases creuses (démarrage, reprise, etc.). Cela permet aussi d'économiser un peu de carburant.

Mais, on peut aussi forcer le mode électrique. Oh, on n'est pas sur un PHEV (hybride rechargeable) donc l'autonomie 100% électrique est limitée à 1,6 km maximum, à 40 km/h maximum. Mais, cela permet de partir ou d'arriver sans faire de bruit. On peut également basculer en 100% thermique pour garder la batterie pour "plus tard". Le conducteur peut même choisir entre un mode "Intelligent" ou un mode "Sport".

La France n'aime pas le e-Boxer

Le Forester est plus qu'un crossover. C'est un vrai SUV avec de l'emport et une capacité à sortir des sentiers battus. 220 mm de garde au sol, différents modes de transmissions via le système X-Mode (neige/terre ou boue/neige profonde). Subaru écoute ses clients et a modifié le comportement de son X-Mode. Avant, ce dernier se désactivait une fois que l'on dépassait les 35 km/h. Désormais c'est toujours le cas, mais il se réactive si on repasse sous les 35 km/h. Cela évite d'avoir à le réactiver ce qui peut déconcentrer de la conduite.

Le Subaru Forester a même la fonction "Hill Descent Control" améliorée. En gros, sans action du conducteur sur le frein ou l'accélérateur, le véhicule contrôle sa descente. Dans le côté pratique (SUV), il y a 509 litres possibles (sièges arrières en position relevée), jusqu'à 1 779 litres banquette arrière rabattue et une capacité de traction jusqu'à 1 870 kg.

Dans sa série limitée X-Break (uniquement disponible comme cela pour le moment visiblement), le Forester e-Boxer est à partir de 45 990 €. Attention, le moteur n'est pas adapté à notre chère France. En effet, 8 cv (chevaux fiscaux) et 185 g de CO2/km selon le cycle WLTP d'homologation. 9 550 € de malus 2022 tout de même et 8,1 l/100 km en mixte. Mais, une belle vignette Crit'Air 1 pour aller rouler dans les ZFE (zones à faibles émissions). Dernière donnée, 1685 kg à vide.

Pour résumer

A l'occasion de son 25e anniversaire, le Subaru Forester a droit à un restylage. Il débarque en ce début d'année 2022 avec une série spéciale X-BREAK.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos