Lancer le diaporama
Los Angeles 2016 : Mazda CX-5 1
+48
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Los Angeles 2016 : Mazda CX-5

Le Mazda CX-5 a eu tôt fait de faire oublier le malheureux Mazda Tribute. Et de devenir une des modèles phares de la marque, qui ne le laisse donc pas vieillir. Après à peine cinq ans de carrière, voici déjà un nouveau Mazda CX-5.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

La stratégie design "Kodo" de Mazda fonctionne plutôt bien. Il n'est donc pas encore temps d'en changer, et le Mazda CX-5 adopte donc une stratégie d'évolution en douceur. Aujourd'hui devenue commune dans le monde automobile. Un style qui évolue en douceur, mais ne qualifions pas pour autant ce CX-5 de restylage. Car les changements sont plus profonds qu'il n'y paraît. Par exemple avec les pieds A reculés de 35 mm ou la ligne de vitrage plus basse. Ce qui confort l'apparence de long capot voulue par Mazda.

Les évolutions du style visent à muscler la proposition en la rendant plus posée sur la route et plus large. Par exemple avec la calandre qui s'étire plus franchement via ses extensions chromées, désormais sous les phares. Ses dimensions n'évoluent pourtant quasiment pas. 4545 mm de long, soit seulement 5 mm de plus, 1840 mm de large, sans changement, et 1690 mm de haut. Soit 20 mm de plus tandis que l'empattement ne change pas (2700 mm). Dans ce gabarit, l'habitabilité ne change guère. Pas plus que le volume de coffre qui gagne 5 dm3, soit 505 au total.

Le dessin intérieur se fait plus riche et plus cossu. Par son dessin et ses matériaux.  Les commandes sont limitées, avec l'intégration de la plupart des fonctions à l'écran central, toujours extrait de la planche, mais intégré de façon plus cohérente. Comme sur les Mazda 2 et CX-3, le bandeau central décoratif et les aérateurs constituent le point d'accroche majeur du style, et la console centrale se pare d'habillages capitonnés. Face au conducteur l'un des 3 futs accueille un écran de 4,6 pouces, et la coiffe des instruments masque un affichage tête haute. En option, le système audio sera fourni par Bose, avec 10 haut-parleurs et un système de contrôle actif du bruit. La présentation des équipements serait incomplète sans la mention des aides à la conduite (ADAS) : régulateur de vitesse adaptatif jusqu'à l'arrêt, reconnaissance des panneaux de signalisation sont désormais intégrés à l'offre du CX-5.

La palette de moteurs sera différente selon les pays. Et composée de moteurs connus : 2.0 et 2.5 essence à injection directe, et 2.2 diesel, avec des boîtes manuelles ou automatiques. Un moteur diesel qui sera d'ailleurs également proposé aux Etats-Unis. Et la transmission intégrale toujours de la partie bien entendu. Côté châssis, le CX-5 est une évolution du modèle sortant, et profite à son tour du dispositif de régulation du couple Skyactiv-G destiné à améliorer la stabilité et le confort.

Source : Mazda

Pour résumer

Le Mazda CX-5 a eu tôt fait de faire oublier le malheureux Mazda Tribute. Et de devenir une des modèles phares de la marque, qui ne le laisse donc pas vieillir. Après à peine cinq ans de carrière, voici déjà un nouveau Mazda CX-5.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos