par Joest Jonathan Ouaknine

Lifan triple la mise en Iraq

Après une très relative accalmie, l'Iraq connait une nouvelle période d'instabilité. Elle est due notamment aux conséquences de la guerre civile chez son voisin Syrien. Malgré tout, pour les entreprises implantées sur place, les affaires continuent. C'est le cas de Le site ouvre en 2011 et assemble des 620. Il espère alors un milliers de voitures par an.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Après une très relative accalmie, l'Iraq connait une nouvelle période d'instabilité. Elle est due notamment aux conséquences de la guerre civile chez son voisin Syrien. Malgré tout, pour les entreprises implantées sur place, les affaires continuent. C'est le cas de Lifan, qui vient d'agrandir son usine de Mahmoudiyah (pourtant situé dans le "triangle sunnite".)Pour rappel, le généraliste chinois est présent en Iraq depuis 2009. En grande difficulté financière, il cherche à exporter à tous pris. Zamzam Spring Group songe d'emblée à faire du CKD à Mahmoudiyah. Le site ouvre en 2011 et assemble des 620. Il espère alors un milliers de voitures par an.

3 ans plus tard, l'unique unité d'assemblage d'automobiles d'Iraq s'est développé. Le vice-premier ministre, Hussain al-Shahristani, le ministre de l'économie et l'ambassadeur de Chine en Iraq assistent à l'inauguration du site agrandi. Désormais, il est assemble également des 320 et des SUV X60, au rythme de 10 000 unités annuelles.

Une deuxième tranche de travaux est prévue pour assembler des 720 et 530, tout en passant à 20 000 kits par an.

Source :

Lifan

Pour résumer

Après une très relative accalmie, l'Iraq connait une nouvelle période d'instabilité. Elle est due notamment aux conséquences de la guerre civile chez son voisin Syrien. Malgré tout, pour les entreprises implantées sur place, les affaires continuent. C'est le cas de Le site ouvre en 2011 et assemble des 620. Il espère alors un milliers de voitures par an.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.