Lancer le diaporama
Meyers Manx 2.0
+10
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Le cultissime buggy Meyers Manx revient, en électrique

"l'aspirateur à nanas", dixit son légendaire fondateur, renaît un an après la disparition de Bruce Meyers. Pour coller à l'air du temps, c'est en électrique qu'il vous permettra d'aller surfer sur les dunes.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Une légende renaît, mais en version 2.0 électrique !

 

L’an passé, Bruce Meyers nous quittait à l’âge de 94 ans, après une vie bien remplie et mouvementée. Héros de guerre, Meyers est un californien pur jus, passionné de surf et de plage, ayant de solides connaissances d’ingénierie acquises dans la fabrication de voiliers. Dans son garage, il conçoit en 1964 un petit buggy agile, léger et sexy pour arpenter les dunes sur 4 roues.

Carrosserie en fibre de verre, châssis raccourci de VW Coccinelle et un joli coup de crayon. Un véhicule culte est né, devenant bientôt un symbole du « Californian way of life ». Seulement, Bruce Meyers n’était pas un gestionnaire ni un entrepreneur aux moyens solides, c’était un tout petit artisan bourré d’idées de génie. Dépassé par le succès de son buggy, il subit une concurrence féroce qui multiplia les copies. Surmené par son travail, dégoûté par une justice qui le débouta de toutes ses procédures afin de faire reconnaitre ses droits et ses brevets, marqué par un grave accident survenu lors d’une baja, il jeta l’éponge au début des années 70, alors qu’une industrie du buggy des sables explosait. Il relança une petite série limutée dans les années 2000 puis revendit son entreprise à Trousdale Ventures en 2020.

Seulement deux ans après, les nouveaux propriétaires du blason présentent le Meyers Manx 2.0, une sorte de « restmod » du buggy qui devient électrique. Pour l’instant, les informations techniques sont encore limitées. Est-il en fibre de verre, comme l’original ? En tous cas, l’esprit du design d’origine intemporel a été préservé avec ses phares ronds, ses galbes, ses gros passages de roues mais un intérieur qui sera moins rustique.

Ce Meyers Manx 2.0 proposera des batteries de 20 ou de 40 kWh, permettant de 241 à 483 kilomètres de liberté. Deux moteurs électriques montés à l’arrière devraient délivrer pas moins de 200 chevaux et une accélération en 4,5 secondes au 0-100 km/h (avec la plus grosse batterie). Avec un poids variant entre 680 et 750 kilos, la maniabilité sera aussi au rendez-vous. Le Meyers Manx va officiellement faire ses débuts au Quail, un rassemblement réputé de la semaine d’activités automobiles de Monterey, en Californie. La compagnie va proposer 50 unités seulement pour 2023, mais la production sera étendue à partir de l’année modèle 2024. On peut imaginer un succès garanti pour ce buggy et une demande conséquente !

Reste à connaître le prix...

Pour résumer

Le légendaire Meyers Manx buggy revient dans une nouvelle version électrifiée. Au programme, pas moins de 200 chevaux, une autonomie correcte, un poids contenu et un design qui préserve l'héritage de l'original. Good vibrations !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos