par Thibaut Emme

Heuliez est mort, vive Heuliez !

Jeudi, le Tribunal de Commerce de Niort à prononcé la liquidation judiciaire de la société Heuliez SAS. Mais dans le même temps ce même tribunal a autorisé la reprise partielle des actifs de la société par une SEM dont l'un des actionnaires est l'inévitable Région Poitou-Charentes.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Jeudi, le Tribunal de Commerce de Niort à prononcé la liquidation judiciaire de la société Heuliez SAS. Mais dans le même temps ce même tribunal a autorisé la reprise partielle des actifs de la société par une SEM dont l'un des actionnaires est l'inévitable Région Poitou-Charentes.

La Société d'Economie Mixte (SEM) "Fabrique Régionale du Bocage" a pu racheter pour 5 000 euros l'ensemble des machines, des installations techniques mais également des noms, marques, enseigne commerciale ainsi que les brevets et les licences d'exploitation. Bien évidemment l'acquisition par la SEM, dont est actionnaire la Région Poitou-Charentes, a pour "seul et unique but de procéder à la mise en sécurité des actifs et d'en assurer le maintien en état de fonctionnement afin d'en éviter la dispersion et de préserver une capacité de production future" précise le Tribunal dans ses attendus.

La Présidente du Poitou-Charentes, Ségolène Royal, déclare : "Ce n'est qu'une première étape. Grâce à cette décision, les salariés vont pouvoir ne pas vivre ce moment douloureux qu'est la dispersion de leur outil de travail. Il y a surtout un nouvel espoir. On va tout faire qu'il y ait un renouveau industriel".

Désormais, la SEM et ses 15 salariés va s'occuper d'entretenir l'outil de travail pendant les discussions avec les potentiels repreneurs. Parmi ceux-ci, certains clients d'Heuliez comme Volkswagen sont cités mais également l'Espagnol Cosmos XXI. Les discussions devraient durer jusqu'à la fin janvier prochain date à laquelle on saura si la Région Poitou-Charentes a réussi son pari ou non.

Pour les 283 salariés d'Heuliez SAS en revanche c'est le licenciement (en attendant la reprise ?) et la fin d'une aventure industrielle. La société fondée en 1920 (sous une autre forme juridique) a compté jusqu'à 3 000 salariés avant le déclin progressif.

Source : AFP, photo : Heuliez SAS

Pour résumer

Jeudi, le Tribunal de Commerce de Niort à prononcé la liquidation judiciaire de la société Heuliez SAS. Mais dans le même temps ce même tribunal a autorisé la reprise partielle des actifs de la société par une SEM dont l'un des actionnaires est l'inévitable Région Poitou-Charentes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.