par Frederic Papkoff

Ford, fin de la production en Australie

Début 2012, Ford assurait le gouvernement australien et ses salariés du maintien de la production en Australie jusqu'en 2016. Sans s'engager au delà. Le couperet est tombé aujourd'hui. Tous les sites industriels du groupe américain dans le pays cesseront leur activité en 2016.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Début 2012, Ford assurait le gouvernement australien et ses salariés du maintien de la production en Australie jusqu'en 2016. Sans s'engager au delà. Le couperet est tombé aujourd'hui. Tous les sites industriels du groupe américain dans le pays cesseront leur activité en 2016.

Naguère l'un des principaux acteurs du marché australien avec Holden, Ford a peu à peu glissé et se trouve à présent en cinquième position. Le constructeur a cumulé les erreurs. Holden a en grande partie sauvé son outil industriel en produisant sur place la Cruze, alors que les grandes berlines sont de plus en plus boudées par les clients australiens, mais a aussi (et surtout) réussi à s'implanter pleinement dans le panorama mondial de GM. Avec des exports vers l'Asie ou le Moyen-Orient. Au contraire de Ford, dont les modèles produits en Australie y restent (plus la Nouvelle-Zélande).

Continuant à perdre de l'argent depuis plusieurs années malgré les subventions, Ford a donc choisi de couper dans le vif. Le constructeur fermera donc en octobre 2016 son site d'assemblage de Broadmeadows et son site de mécanique de Geelong. Les deux sites emploient respectivement 650 et 510 personnes. Cette fermeture mettra fin à plus de 90 ans de présence industrielle dans le pays, puisque la production de la Ford T a débuté en 1925...

Cette décision ne signifie pas le retrait du pays. Ford continuera à diffuser ses véhicules et compte maintenir une présence par son centre de développement (1.500 personnes) qui pour sa part est bien intégré dans le groupe. Les ingénieurs australiens ont ainsi largement contribué au développement du dernier Ranger.

Quant aux modèles spécifiques au marché australien, ils disparaitront. La Falcon sera remplacée par une berline traction à vocation mondiale, sans doute la prochaine génération de Taurus attendue en 2015. Le Territory sera lui aussi abandonné et remplacé par l'Explorer. En attendant, ils profiteront d'une mise à jour en 2014, comme promis lors de l'obtention de subventions en 2012. D'autres modèles viendront étoffer la gamme, profitant de la vocation mondiale de quasiment tous les modèles de la marque.

Source : Ford

Pour résumer

Début 2012, Ford assurait le gouvernement australien et ses salariés du maintien de la production en Australie jusqu'en 2016. Sans s'engager au delà. Le couperet est tombé aujourd'hui. Tous les sites industriels du groupe américain dans le pays cesseront leur activité en 2016.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.