par La rédaction

Feuilleton Opel : un Chinois au générique et de nouveaux épisodes à prévoir

Alors à quand une rubrique dans le Blogauto spécialement cataloguée "Feuilleton Opel" ? L'actualité de ces dernières heures donne de nouveaux rebondissements quant à l'avenir de la firme au Blitz. Citons alors pêle-mêle : un nouvel acteur Chinois candidat avant le générique de fin, des responsables politiques plus si pressés que celà, un rôle plus important demandé par la Belgique et le personnage central General Motors qui se rapproche de plus en plus de tout sauf d'une happy end. Et dire que l'ensemble des parties souhaitait voir le feuilleton prendre fin dans la soirée ou la nuit au plus tard...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Alors à quand une rubrique dans le Blogauto spécialement cataloguée "Feuilleton Opel" ? L'actualité de ces dernières heures donne de nouveaux rebondissements quant à l'avenir de la firme au Blitz. Citons alors pêle-mêle : un nouvel acteur Chinois candidat avant le générique de fin, des responsables politiques plus si pressés que celà, un rôle plus important demandé par la Belgique et le personnage central General Motors qui se rapproche de plus en plus de tout sauf d'une happy end. Et dire que l'ensemble des parties souhaitait voir le feuilleton prendre fin dans la soirée ou la nuit au plus tard...

Alors pour commencer, des sources Opel indiquent que le Chinois BAIC serait finalement entré à son tour dans la compétition. Une offre que ces mêmes sources Opel jugent largement "insufisante" et n'offrant pas la moindre garantie. D'autres indiquent même que le projet du constructeur chinois se résumerait à trois pages. De toute façon, le dépôt de l'offre intervenu trop tardivement ne permet pas à BAIC d'endosser le costume de repreneur providentiel de dernière minute. Voilà pour le premier point.

Secundo, les autorités politiques nationales et régionales belges. Ces dernières, qui semblent se réveiller un peu tard, s'inquiètent de voir l'Allemagne jouer sa carte solo et de privilégier le dossier garantissant la coupe la moins importante dans ses salariés nationaux. Et les Belges de demander à la commission européenne de se pencher sur la question afin de garantir l'équité entre tous les sites européens réunis sous la bannière Opel et Vauxhall. Tiens et une réaction des Anglais, des Espagnols ou des Suédois allant dans ce sens ? Aucune.

Puis les décideurs politiques germaniques. Alors qu'on s'acheminait vers un dénouement ce jour, il semblerait qu'à Berlin on décide désormais de prendre plus de temps afin d'étudier encvore plus en profondeur les différentes offres qualifiées de "faibles". Divers entretiens entre les candidats et les responsables politiques sont prévus tout au long de cette journée avant que, ce soir, ne débute un ultime entretien entre ces responsables et un représentant de chacune des parties candidates. Magna semble toujours tenir la corde.

Une corde très raide outre-Atlantique pour General Motors, et voici le dernier point du jour, dont l'offre d'échange sur la dette a échoué. Le constructeur US devait impérativement trouver un terrain d'entente sur une dette de plus de 27 milliards de dollars. Raté. De quoi rendre une faillite encore plus inéluctable. Un constructeur US qui a également transféré à Opel le contrôle de ses usines et de ses brevets en Europe. Une odeur de roussi ?

A lire également. Marchionne drague Merkel, Opel/Fiat/Magna : l'épisode du jour, Opel : Magna en meilleure position et Opel : trois offres officiellement déposées.

Source : Divers.

Pour résumer

Alors à quand une rubrique dans le Blogauto spécialement cataloguée "Feuilleton Opel" ? L'actualité de ces dernières heures donne de nouveaux rebondissements quant à l'avenir de la firme au Blitz. Citons alors pêle-mêle : un nouvel acteur Chinois candidat avant le générique de fin, des responsables politiques plus si pressés que celà, un rôle plus important demandé par la Belgique et le personnage central General Motors qui se rapproche de plus en plus de tout sauf d'une happy end. Et dire que l'ensemble des parties souhaitait voir le feuilleton prendre fin dans la soirée ou la nuit au plus tard...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.