par La rédaction

Dossier Heuliez : toujours le flou intégral

Un e demanderait finalement pas son placement en redressement judiciaire, marche arrière toute. Selon Régis Vaillot, le mandataire judiciaire en charge de l'équipementier/producteur de Cerizay, "il y a aujourd'hui neuf chances sur dix pour le dépôt d'une demande de redressement judiciaire lundi" sauf "solution dans l'intervalle". Ah une chance peut-être ? Non, Régis Vaillot n'y croit pas. C'est que financièrement la situation devient de plus en plus intenable. En plus les repreneurs tardent, tardent, tardent...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Un pas en avant, un en arrière. Un coup oui, une fois non, une autre fois peut-être. A n'y rien comprendre ou presque. Alors que les dernières rumeurs laissaient penser qu'Heuliez ne demanderait finalement pas son placement en redressement judiciaire, marche arrière toute. Selon Régis Vaillot, le mandataire judiciaire en charge de l'équipementier/producteur de Cerizay, "il y a aujourd'hui neuf chances sur dix pour le dépôt d'une demande de redressement judiciaire lundi" sauf "solution dans l'intervalle". Ah une chance peut-être ? Non, Régis Vaillot n'y croit pas. C'est que financièrement la situation devient de plus en plus intenable. En plus les repreneurs tardent, tardent, tardent...

Certes rien n'est joué dans un sens comme dans l'autre mais on voit mal comment d'ici à lundi la situation pourrait évoluer favorablement pour Heuliez. Ni le fonds d'investissement américain ou même le fonds d'investissement asiatique n'ont concrètement confirmé leurs intentions.

Plus terre à terre ni l'un ni l'autre n'ont apporté les fonds propres attendus (aux alentours de 25 millions d'euros pour commencer).

Si ces deux repreneurs semblent les mieux placés sur le plan pécuniaire, Régis Vaillot ne suit pas. "On vend l'entreprise à un financier ou on la vend à un ingénieur. Heuliez est un métier d'ingénieur", souligne-t-il favorisant pour sa part une piste franco-allemande sur laquelle il n'apporte aucun éclaircissement. Plus solide sur le plan industriel, cette solution se traduirait a contrario par de plus importantes répercussions sociales, comprenons donc de nouveaux licenciements.

Les dirigeants devraient déposer la demande au greffe et être entendus par le tribunal de commerce de Niort.

A lire également. Heuliez : placement en redressement judiciaire et Heuliez : pas de redressement judiciaire, une éclaircie à l'horizon ?

A voir également. Galerie Genève 2010 live Heuliez Mia.

Source : AFP.

Pour résumer

Un e demanderait finalement pas son placement en redressement judiciaire, marche arrière toute. Selon Régis Vaillot, le mandataire judiciaire en charge de l'équipementier/producteur de Cerizay, "il y a aujourd'hui neuf chances sur dix pour le dépôt d'une demande de redressement judiciaire lundi" sauf "solution dans l'intervalle". Ah une chance peut-être ? Non, Régis Vaillot n'y croit pas. C'est que financièrement la situation devient de plus en plus intenable. En plus les repreneurs tardent, tardent, tardent...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.