par Joest Jonathan Ouaknine

Chine: Fujian-Daimler en trop bonne forme pour être racheté!

Pékin clame régulièrement qu'il veut que son industrie automobile se consolide. La prochaine étape devait être le rachat des parts de Fujian-Daimler (utilitaires Mercedes) par BAIC. Mais les discussions semblent au point mort et Pékin n'est plus aussi enthousiaste envers l'opération.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Pékin clame régulièrement qu'il veut que son industrie automobile se consolide. La prochaine étape devait être le rachat des parts de SouEast/Fujian dans la joint-venture Fujian-Daimler (utilitaires Mercedes) par BAIC. Mais les discussions semblent au point mort et Pékin n'est plus aussi enthousiaste envers l'opération.

Fin 2009, l'affaire semblait entendue. SouEast, mal en point, lâché par son partenaire Mitsubishi, glissait tranquillement vers une dissolution. En face, BAIC devait racheter Fujian-Daimler et le fusionner avec Benz-Foton (utilitaires lourds Mercedes.)

Sauf qu'entre temps, la situation a changé. SouEast a fait ses comptes et avec 140 000 véhicules produits en 2009, l'année ne fut pas si mauvaise. Elle fut même plutôt bonne. En prime, Mitsubishi, qui souhaitait discrètement quitter le marché Chinois, s'est ravisé et cherche à renforcer ses liens avec ses partenaires. Enfin, la production de Fujian-Daimler a démarré (mi-avril) et les débuts sont encourageants. Ainsi, SouEast veut garder le bébé (et si BAIC le veut, il devra débourser davantage.)

Ajoutez-y le fait que BAIC a dépensé beaucoup d'argent pour se procurer les chaines de montages des Saab 93 et 95. Une grosse opération pour le cinquième constructeur Chinois, qui n'a jamais été réputé pour ses réserves financières.

Pékin veut voir des "grands" et des "petits grands", mais pas en accordant des crédits à l'aveuglette. Alors s'il veut toujours Fujian-Daimler, BAIC devra d'abord rembourser ses dettes...

Source:

Gasgoo

A lire également:

Chine: les débuts de Fujian-Daimler

Pour résumer

Pékin clame régulièrement qu'il veut que son industrie automobile se consolide. La prochaine étape devait être le rachat des parts de Fujian-Daimler (utilitaires Mercedes) par BAIC. Mais les discussions semblent au point mort et Pékin n'est plus aussi enthousiaste envers l'opération.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.