Lancer le diaporama
CES 2020 : Rinspeed MetroSNAP Concept 1
+38
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

CES 2020 : Rinspeed MetroSNAP Concept

Ce sera la troisième édition du CES à laquelle Rinspeed présentera un concept de la famille SNAP. Avec toujours donc l'idée de modules fonctionnels se greffant sur une plateforme technique. Mais le bureau d'études suisse indique à présent être proche d'une mise en production.Bonne

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

  • Troisième concept après SNAP (2018) et MicroSNAP (2019)

  • Principale évolution : le système de mise en place des modules

L'idée reste donc inchangée. De dimensions intermédiaires entre SNAP et MicroSNAP, le Metro SNAP reste donc un véhicule urbain, composé de deux parties : une plateforme technique complète, et des modules additionnels et amovibles définissant sa fonction. Des modules pour le transport de personne, la livraison, la mise à disposition de colis, des boutiques temporaires, etc...

Le bureau d'études suisses continue donc à améliorer son système. Première évolution visible, le module n'a plus de rôle réellement structurel, avec l'ajout de deux grandes arches à l'avant et à l'arrière, qui emportent au passage les capteurs des systèmes de conduite autonome mieux positionnés. On note néanmoins que Rinspeed est à présent sur le principe d'un véhicule avec un avant et un arrière, et non plus totalement symétrique.

Les modules sont, eux, symétriques. Et leur forme s'inspire des conteneurs d'aviation. Et leur principe de mise en place également. La première génération de SNAP faisait appel à des vérins hydrauliques pour se mettre en place sur la plateforme, la seconde génération à un spectaculaire, mais couteux robot. Nous avons désormais affaire à un principe coulissant, avec mise en place sur une plateforme. Contrairement à la première itération, il n'est donc pas possible de déposer les modules n'importe où. Il faut au préalable un réseau de ces stations d'accueil.

Le MetroSNAP est électrique, et Rinspeed apporte une nouvelle solution à la problématique de charge. Les batteries sont ici réparties pour moitié dans la plateforme (12,2 kWh) et pour moitié dans les modules. Ces derniers sont donc autonomes d'une part, et apportent un supplément d'énergie à la plateforme lors de leur mise en place.

Notre avis, par leblogauto.com

Avec ce troisième concept, Rinspeed confirme son intérêt pour cette technique, et son intention de continuer à la développer. Au delà du principe lui même de modules amovibles, le principale obstacle reste encore l'autorisation de mise en circulation de véhicules autonomes de ce type dans les villes.

Pour résumer

Ce sera la troisième édition du CES à laquelle Rinspeed présentera un concept de la famille SNAP. Avec toujours donc l'idée de modules fonctionnels se greffant sur une plateforme technique. Mais le bureau d'études suisse indique à présent être proche d'une mise en production.Bonne

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos