Accueil Electriques Aires d’autoroute : la moitié dotée de bornes de recharge

Aires d’autoroute : la moitié dotée de bornes de recharge

0
47
PARTAGER

La France compte désormais 43.700 bornes de recharge pour véhicules électriques ouvertes au public et a accéléré leur installation depuis le début de l’année, a annoncé jeudi le ministère de la Transition écologique.

11 000 bornes en plus depuis début 2021

11.000 bornes supplémentaires ont été installées depuis le début de l’année (+33%), dont 5.000 ces deux derniers mois, a indiqué le ministère.

Les 5.000 bornes mises en place en deux mois représentent un volume équivalent à celui installé sur une année pleine jusqu’à fin 2020, précise-t-il.

Une cible intenable

En octobre 2020, le ministère s’était fixé un objectif de 100.000 bornes d’ici la fin 2021, une cible qui apparaît toutefois intenable malgré l’accélération du déploiement.

Recharge « théorique » à 80 % en moins de 20 minutes

A l’heure des départs en vacances, la moitié des aires d’autoroute, soit 164 sur le territoire, sont équipées de bornes de recharge rapide, qui permettent en théorie une recharge à 80% en moins de 20 minutes. L’ensemble des aires doit être équipé d’ici fin 2022.

Un levier majeur pour le développement des VE

« L’année 2021 marque une véritable accélération sur le déploiement des bornes de recharge, mais nous savons qu’il nous faut encore accélérer car cela reste un des principaux leviers pour le développement du véhicule électrique », a déclaré la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili dans un communiqué.

« Or, avec le paquet +Fit for 55+ que la Commission européenne vient de mettre sur la table hier, nous savons que les constructeurs vont devoir encore accélérer sur la fin des moteurs thermiques. Et nous devons être collectivement au rendez-vous », a-t-elle ajouté.

Doublement des points de recharge très rapide depuis le début 2021

« Depuis le début de l’année, nous avons doublé le nombre de points de recharge très rapide pour permettre aux Français d’effectuer des déplacements longue distance en véhicules électriques cet été », a déclaré le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

« La moitié des aires de service du réseau sont équipées à ce stade (…) Nous devons poursuivre et amplifier cette dynamique, nous annoncerons de nouvelles mesures et un plan d’accélération à la rentrée, avec la filière automobile », a poursuivi le ministre.

Le réseau d’autoroutes Vinci a souligné la mise en service de bornes sur l’A7 dans la vallée du Rhône, sur le pourtour méditerranéen sur l’A8 et l’A9, ou à Romorantin sur l’A85.

La France compte désormais plus de 612.000 points de charge publics et privés, entre les parkings des entreprises, les copropriétés et les particuliers. 2.700 d’entre eux ont une puissance supérieure à 50 kilowatts.

Notre avis, par leblogauto.com

« L’objectif de 100.000 points de charge ouverts au public pour cette fin d’année et d’ores et déjà inatteignable », a quant à lui  tenu à souligner – toujours aussi dubitatif – le cabinet d’études Mobileese dans un communiqué. Ajoutant toutefois que « la prise de conscience » de la nécessité  d’avoir « une infrastructure de recharge suffisante pour couvrir les besoins des nouveaux propriétaires de véhicules électriques » était « maintenant établie ».

Mais il y a urgence : Bruxelles a proposé mercredi de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l’UE à partir de 2035, ce qui entraînerait de facto l’arrêt des ventes de véhicules essence et diesel à cette date au profit des motorisations 100% électriques. Les files d’attente aux péages bientôt remplacées par celles devant les stations de recharge ? D’ici là, il faudrait que les Français apprennent la patience … ce n’est pas gagné …

 

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "Aires d’autoroute : la moitié dotée de bornes de recharge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Je me demande comment on fera qd on aura tous des ve.
Car a la borne il faut y rester 30 min au moins. Donc on fait quoi qd toutes les bornes seront utilisées ont attend une demie heure puis encore une autre que ça recharge ?
Aujourd’hui ça va bien mais demain ???
Franchement je mise tout sur des batteries plus puissantes et des bornes plus rapides

Jdg
Invité

Et je parle pas des gens qui branchent leur VE et se barre une heure, bloquant la borne, en ayant rien faire des autres…..

Thibaut Emme
Admin

Plus de kWh dans la batterie = plus de kW sur la borne pour maintenir un « plein » (10-80%) en 30 à 45 min.
Donc des bornes de plus en plus chères, des pics de conso plus grands (et pas prévisibles tellement).

C’est une course sans fin…hélas.

Jdg
Invité

Hélas oui.
Mais la technologie avancent aussi heureusement.
On peut tout imaginer: des recharges par induction, on se gare sur le parking et ça recharge tout seul, lentement sans faire de pic.
Des supraconducteurs plus performants et compacts.
Etc…..

Thibaut Emme
Admin
Ah ben si c’est lentement il y aura plus que les demi-heures dont vous parlez 😉 Les supraconducteurs n’empêcheront pas la chimie de la batterie et la « lenteur » de la migration des électrons. On peut penser aux supercondensateurs, mais pour le moment, on est très loin des capacités nécessaires. On peut en en mettant pas mal, mais cela coûte « une blinde ». Pour autant, cela a des intérêts indéniables…on est sur des centaines de milliers de cycles (voire 1 million), cela peut fonctionner de -40 à +80° dans pbm, etc. On trouve des KWL (kilowats lab) de 3,5 kWh par exemple… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Et oui, comme j’ai dis la technologie avance.
C’est comme tesla, il n’a en rien inventé le VE mais est juste arrivé à un moment où la technologie le permettait. La prochaine grande évolution dans l’automobile sera celui qui lance une technologie qui augmente considérablement l’autonomie ou le réduit considérablement le temps et la facilité de recharge

Thibaut Emme
Admin
Pour Tesla, deux choix techniques déterminants selon moi : – model S avec 1 moteur à aimant permanent, et 1 moteur à induction à l’arrière ce qui permettait d’avoir toujours un moteur dans une bonne plage de fonctionnement. Cela leur a donné l’image d’un véhicule qui consomme autant à 80 km/h qu’à 130 km/h. En fait elle consommait « beaucoup » partout 🙂 mais pour l’image c’était tout bon. – nouveau moteur asynchrone PMSRM (Permanent Magnet, Switched Reluctance Motor). En gros, c’est un moteur qui combine habilement les deux mondes (aimant permanent/induction). Tout comme Renault a innové avec son moteur avec chargeur… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Je suis pas ingénieur je sais pas de quoi ça sera fait l’avenir.
Je suis d’accord avec votre commentaire sur les moteurs mais je pensais plutôt aux batteries.
Elles ont bcp évoluées et permettent une autonomie acceptable.
Je pense que dans un avenir proche on aura des batteries encore plus petites mais toujours aussi efficientes et moins lourde et surtout moins chères (merci la production de passe).
Après d’autres technologies vont s’y ajouter aussi

wizz
Membre

une production de masse n’aboutit pas forcement à une baisse des prix. Ce n’est valable que s’il n’y a pas de matières rares dans la composition. Sinon, il y aura tension sur l’approvisionnement, un déséquilibre du rapport offre/demande, suivi d’une spéculation…

Gui
Invité

En plus des choix techniques, le choix marketing de s’attaquer aux Classe S et série 7 me semble aussi avoir été déterminant (Plus tout le foin autour des équipements high tec).

term
Invité

C’est simple, il y en a qui vont passer un bout de temps sur les aires surtout en été quand la circulation est dense et qu’il fait bien chaud. C’est pas avec la technologie électrique actuelle que on peut envisager un départ en vacances a plus de 200km a 130Km/h en toute tranquillité.

Emmanuel
Invité

quand la circulation est dense j’ai beaucoup de difficultés à imaginer circuler à 130 km/h sur l’autoroute en espérant arriver entier et sans stress au bout du trajet

Miké
Invité

C’est clair, entre les PL qui doublent sur 10kms sur une deux voie, les travaux et le traffic, si t’es a 100 de moyenne c’est déjà bien.

amiral_sub
Invité

regarde comment ça se passe en Norvege https://www.youtube.com/watch?v=56EsTjyyp64

Row Hider
Invité

Hélas tant que les gros rouleurs n’auront pas avec le Elec l’autonomie d’un Mazout moyen à savoir 800-900km, le problème restera entier.
Un véhicule qui peut se permettre de couvrir un grand déplacement en France peut tout à fait recharger sur prise domestique une fois à destination.
Mais pour cela il faut tripler la capacité actuelle des batteries et grosso modo diviser leur poids par 3.
C’est certainement possible, mais est-ce que ça l’est d’ici 2035?

Jdg
Invité

En 2035? Franchement j’y crois pas.
Mais bon j’espère me tromper

Bizaro
Invité

Un véhicule capable de faire 900km sur autoroute(120km/h), pour le charger avec une prise électrique domestique 16A c’est 36h. Un peu plus qu’une bonne nuit de sommeil avant de repartir vider la batterie.

Il suffit de regarder le temps de charge d’une Tesla 3 ( qui fait 400km sur autoroute) sur ce type de prise, pour comprendre que pour les longs trajets même à destination on n’échappe pas à la charge rapide et une installation électrique spécifique.

Mais bon 900km par jour plusieurs fois par semaine, c’est raide comme régime.

amiral_sub
Invité

l’installation électrique est simple: une ligne dédiée 32A (comme pour une plaque à induction) et une borne (ou une simple prise P17 de camping)

Amazon
Invité
ca veut aussi dire qu’aujourd’hui le coût du déplacement est devenu trop faible. combien de trajets seraient évités si les coûts de transport étaient X10? Combien de relocalisation de production à proximité de la consommation? l’énergie pas chère et facilement stockable a induit le bordel actuel: – concurrence déloyale sur le travail – chômage endémique des zones à fort coût/forte protection sociale – pollution – réchauffement global à cause des GES si les VRP sont désormais obligés de faire des visio au lieu d’aller de client en client et distribuer des calendriers, cela fera gagner du temps à tout le… Lire la suite >>
Klogul
Invité

Si je peux me permettre le plan est une annonce qui n est pas valide encore par les pays donc sans valeur 😉

Il est temps car c est le desert malgre le peu de voiture electrique…

Verslefutur
Invité

Il y a encore des gens qui croient que l’on va garder le même modèle économique et de pensée qu’aujourd’hui? 🙂
Il faudra entamer une belle décroissance: moins de véhicules sur route et surtout moins de kilomètres parcourus

georges
Invité
On savait avant le nouveau millénaire, que l’on doit fortement réduire notre consommation d’énergie dans le demi siècle à venir, donc vers 2050. Que le pétrole devra être réservé à la chime. On a déjà réussi ou presque dans certains domaines, comme l’éclairage, certaines électroniques et chauffage des bâtiments…. . Pour les voitures, il est possible de réellement réduire la consommation, et là ça demande de revoir le concept, et les Tesla, Audi Etroéléphantesque et grosses Mercedes sont une impasse. Vitesses de déplacement réduites donc moteur moins puissant, véhicule plus léger et compact donc roues, suspension et freinage allégés, plus… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

en Norvège ils y arr
ivent: https://www.youtube.com/watch?v=56EsTjyyp64

jdfor
Invité

Vous êtes les meilleurs chez BlogAuto mais notez que 2035 c’est le cadet de mes soucis. Hi, hi…tous des menteurs hi, hi…
Il sera hors de question de me faire suer au pieds de bornes pourries et défaillantes en plus sans payement de par carte bleue..et je garde ma nouvelle Prius PHEV 2021 (toit solaire) qui va durer au moins cinq ans avant de la vendre et j’ai six ans de garantie totale en plus. Si Tesla autorise l’accès à ses bornes à des pouilleux…cela va grincer des dents !!
Je suis sur de pouvoir m’adapter…vive Darwin !! Continuez.

amiral_sub
Invité

laisse moi deviner, après ta prius plugin tu achèteras une… électrique !

wpDiscuz