Accueil Nissan Nissan : l’Ariya retardé, trop de puces tue les puces

Nissan : l’Ariya retardé, trop de puces tue les puces

0
24
PARTAGER

Les impacts de la pénurie de puces électroniques s’accroissent de jour en jour. Alors que de nombreux constructeurs ont été contraints d’interrompre la production de certaines de leurs entités faute de semi-conducteurs, Nissan retarde pour ces raisons le lancement de son SUV électrique phare – l’Ariya.

Un report dont Nissan se serait bien passé, le modèle étant le premier véhicule électrique du constructeur automobile à voir le jour depuis près d’une décennie.

La sortie du SUV Ariya de Nissan reportée

Nissan repousse la sortie de son SUV tout électrique phare Ariya, soulignant le combat que les constructeurs automobiles du monde entier mènent à l’heure actuelle pour essayer de lancer de nouveaux modèles dans un contexte de pénurie persistante de semi-conducteurs.

En 2020, Nissan avait annoncé qu’il prévoyait de débuter les ventes de l’Ariya au Japon à partir de la mi-2021. Mais le déploiement du modèle sur le territoire nippon a été repoussé à l’hiver 2021 a déclaré vendredi le vice-président exécutif Asako Hoshino aux journalistes lors d’un briefing. Ajoutant que la commercialisation du véhicule aux États-Unis et en Europe devrait arriver normalement environ deux mois plus tard.

Hoshino s’attend à ce que des dizaines de milliers d’Ariyas soient vendus au cours de la première année de vente, avec la plus forte demande en Europe.

L’Aryia : 1er modèle tout électrique de Nissan en près d’une décennie

L’Ariya est le premier nouveau modèle de véhicule électrique de Nissan en près d’une décennie. Son prédécesseur étant la berline Nissan Leaf, qui s’est imposée comme le premier véhicule électrique grand public au monde.

Covid-19 et pénurie de puces pèsent sur les délais

« Il y a un an, nous avons annoncé que nous visions le milieu de cette année, mais alors que la crise du COVID-19 perdure plus longtemps que prévu et que la production de semi-conducteurs s’avère insuffisante, le constructeur se dit contraint de reporter le lancement.

Nissan se doit de déployer l’Ariya en douceur (soft launch)

Le combat pour déployer de nouveaux modèles dans un contexte de pénurie mondiale de puces automobiles est celui auquel les constructeurs automobiles du monde entier sont confrontés. Mais le besoin d’un déploiement en douceur de l’Ariya s’avère particulièrement aigu pour Nissan.

Les analystes estiment que le modèle est la clé des prochaines performances du constructeur automobile. Nissan lui-même vante le modèle comme constituant son véhicule phare, incarnant sa réputation de plusieurs décennies dans la construction de voitures de haute technologie.

Nissan compte sur les 12 nouveaux modèles qu’il prévoit de lancer dans les 18 mois jusqu’en novembre pour stimuler les ventes.

Jusqu’à présent, des modèles tels que le Nissan Rogue ont été bien accueillis sur des marchés comme les États-Unis, et le Directeur Opérationnel de Nissan, Ashwani Gupta, a déclaré que l’amélioration des ventes de l’entreprise obtenue grâce aux nouveaux modèles avait permis de réduire les pertes pour l’exercice 2020 clos récemment.

La pénurie de puces impacte la fabrication de véhicules high tech

Mais la nouvelle offensive automobile de Nissan arrive alors que la pénurie de puces rend plus ardue la fabrication de véhicules dotés de fonctionnalités de haute technologie.

L’électronique automobile, qui comprend tout, des écrans aux systèmes embarqués, représentait 40% du coût de fabrication d’une voiture en 2020, contre 18% deux décennies auparavant, selon les données de Deloitte.

L’Ariya ne fait pas exception. La voiture est dotée de fonctionnalités de haute technologie, telle que celle intégrée dans le service de conduite autonome ProPilot 2.0 de Nissan, une fonction de stationnement automatique et l’assistant numérique vocal d’Amazon, Alexa.

Le report du lancement à l’hiver 2021 a été décidé en raison du fait que l’Ariya était « rempli de technologies innovantes qui doivent être vérifiées minutieusement, une par une », a déclaré Hoshino.

« Dans certains pays, on dit que Nissan n’a pas de visage », a relevé Hoshino. Ajoutant : « Nissan est une entreprise technologique et avec l’ Ariya, nous espérons incarner cela. »

Le Nissan Ariya : une voiture électronique

Le Nissan Ariya est bardé d’électronique. Les fonctionnalités de conduite autonome peuvent ainsi prendre la main sur certaines voies d’autoroute. Le véhicule peut également se garer tout seul, mais aussi sans personne à bord (pour le Japon uniquement).

Le véhicule est doté d’un régulateur intelligent qui s’adapte aux panneaux lus par les caméras, ainsi qu’aux données de la cartographie GPS. L’ambiance lumineuse change selon le mode de pilotage. En conduite manuelle c’est blanc, avec le régulateur intelligent c’est vert et avec la conduite autonomisée, cela passe au bleu. Evidemment, le Nissan Safety Shield est toujours présent. Pour rappel, c’est la panoplie d’aides à la sécurité comme les angles morts, l’alerte de franchissement de ligne, les freinages d’urgence, les alertes de pré-collision, etc.

L’Ariya est encore plus connecté que les précédents VE. On peut à tout moment regarder la charge, préchauffer l’habitacle comme sur tout VE actuel. Mais, on a aussi la reconnaissance vocale, avec Amazon Alexa intégrée pour la musique, des livres audio, gérer les itinéraires, etc. Il recevra même des mises à jour « over the air » (à distance) ce qui sera une première pour Nissan.

La pénurie de puces pèse également sur le niveau de production

Nissan s’attend à ce que la pénurie de puces ait un impact sur environ 500 000 unités de sa production cet exercice. Le constructeur donne la priorité à la production de ses modèles les plus populaires et vise à récupérer environ 50 % de sa production perdue au cours du second semestre.

Notre avis, par leblogauto.com

Trop de technologies tue la technologie ? A force d’embarquer des systèmes de plus en plus high-tech dans les véhicules, le système démontre désormais ses limites.

Au 21 ème siècle, on ne peut produire un véhicule parce qu’il manque un moteur, des pneus, un volant …. mais par manque de puces électroniques permettant de piloter des fonctionnalités automatiques ou subsidiaires comme un assistant numérique vocal … voire de s’affranchir de l’humain. Un retour possible vers de bonnes vieilles calculettes, des cartes routières et des mécaniciens serait-il au final envisageable ?

Sources : Bloomberg,Reuters, Automotive News

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Nissan : l’Ariya retardé, trop de puces tue les puces"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Et cette pénurie des puces impacte aussi la production des boites de conserves. Pour se prémunir de la baisse des commandes dans l’automobile, les aciéries ont baissé leur production de bobines dont celles des boites de conserves … donc les boites de conserve en pâtissent. Les première victimes sont les tomates.

damien dambre
Invité

je ne suis pas certain de bien comprendre pourquoi : pour contrer une baisse d’activite dans l’automobile, ils baisseraient une autre activite?!?

amigo57
Invité

Pour des fonctions et des ecrans dont beaucoup de monde n’utilise pas mais sont obligé de les payer quand meme,peut etre faudrait il laisser le choix des options electroniques aux clients.

Klogul
Invité

Si on lit bien l article la premiere cause c est le manque de maturite logicielle plutot qu un manque de composant electrique…

Henley
Invité
Je ne suis pas d’accord avec ce constat, trop de puces tu les puces. On arrive à une ère digitale, on est entrain de s’affranchir de l’ère industrielle, normal que les autos soient aussi connecté que nous le sommes, avec tous nous appareils mobiles ultra connectés. Le ou les constructeurs qui feront passer la mécanique avant la technologie ils se prendront un énorme coup de pied au derrière au niveau des ventes. C’est bien beau de ‘revenir en arrière’ mais si c’est pour un jour ou un weekend ok mais pas pour le quotidien. Les voitures doivent être toujours plus… Lire la suite >>
seb
Invité

On n’a pas attendu le 2e millénaire pour se servir de ses doigts alors le « on arrive à une ère digitale », il ne faut pas exagérer non plus…

Nithael70
Invité

« on est entrain de s’affranchir de l’ère industrielle », et tes gadgets, ils sortent d’où? Generation spontanée?
Si tu veux reduire les accidents, eviter les tensions au travail ou son environnement au travail et faire des economies, il faut limiter/ reduire les deplacements. Pour cela il faudrait une re repartition des entreprises sur le territoire, et pas dans les grandes villes.

F1Pat
Invité

« on est entrain de s’affranchir de l’ère industrielle »
La Covid-19 pour ma part souligne l’importance des industries.
Un pays tourné exclusivement vers les services est dépendant de ses fournisseurs pour importer des biens manufacturés.
En tant de crise, ce n’est pas la meilleure voie à suivre…
Je suis pour une relocalisation (en France) de la production. Et il faudrait soutenir, par la consommation, ces biens produits malgré un coût supérieur.

wizz
Membre

soutenir la consommation ne suffira pas

soutenir la consommation, c’est bien. Mais si le consommateur a le choix entre un produit à 20€ et un autre à 5€, alors….

F1Pat
Invité

D’ailleurs au sujet des ces puces et robots qui remplacent la main d’œuvre, on va créer un revenu universel pour gérer ces futurs inactifs ?

patdpau
Invité

Ere industrielle ?? Heu faire des puces cest pas de lindustrie ? Et le smartphone qui date de 2007.. quand nous sommes en 2021.. on lavait pas vu venir ?

Tom
Invité

Oui ça suffit l’évolution ! On veut retrouver nos charrette et nos chevaux !

Thibaut Emme
Admin

Oh vous savez @Tom, on sait faire des voitures avec un peu moins de puces, sans que ce soit des carioles 😉

Joledemago
Invité

Hâte de rentrer dans ma voiture et de ne pas pouvoir démarrer pcq je n’ai pas fait la dernière maj permettant de corriger la commande de lecteur multimédia 4k.

seb
Invité

@Joledemago
Attend qu’on ne puisse plus utiliser nos chaussures à cause d’une mise à jour logiciel, ça va te faire bizarre aussi. :’-)
Oh wait! O_o
https://www.nextpit.fr/chaussures-connectees-mise-a-jour-ratee

zeboss
Invité

En lisant l’article on a l’impression d’être le premier avril pour être honnête…

SGL
Invité

Les chevaux ont aussi beaucoup de puces…. @Tom 😉

wpDiscuz