Accueil Formula E Formule E 2021 – Rome #1 : Vergne à la bonne EUR

Formule E 2021 – Rome #1 : Vergne à la bonne EUR

0
4
PARTAGER
Vergne

Troisième manche de la saison 2021 et première course du weekend à l’e-Prix de Rome dans le colossal quartier de l’EUR, qui fut la vitrine architecturale du régime fasciste et aurait dû être l’hôte de l’exposition universelle de 1942, avant que la guerre n’en décide autrement. Jean-Eric Vergne a connu une journée de samedi tout en contrastes, mais pour le meilleur au final.

Qualifications

Les pilotes n’ont pas disposé d’un temps de roulage important, les EL1 ayant été marqués par un étrange et spectaculaire accident après que le drapeau à damier ait été abaissé. Alors que Jake Dennis et Jean-Éric Vergne, à l’arrêt, étaient sur le point de faire des simulations de départ, Oliver Turvey, qui terminait un tour à un rythme soutenu, est arrivé à fond les ballons sur les voitures immobilisées et les a percutées de plein fouet. Plus de peur que de mal dans cet incident, même si JEV se plaignait de douleurs aux cervicales. DS Techeetah et BMW Andretti ont pu réparer les dégâts à temps pour les qualifications, ce qui n’a pas été le cas de NIO 333 pour Turvey.

Maximilian Günther a rejoint Rowland, Lotterer, Vandoorne, Di Grassi et Vergne en Super Pole. Vandoorne a établi la meilleure référence signant un 1’38″484. Rowland, le dernier à s’élancer, était en tête sur les deux premiers secteurs mais une erreur dans le dernier virage donnait finalement la pole position à l’ancien pilote McLaren.

Départ

Par précaution, la course commençait sous Safety-Car après qu’une averse se soit abbatue sur la piste avant le départ. Après trois tours d’observation et une piste largement praticable, la SC s’effaçait et lâchait ma meute avec Stoffel Vandoorne (Mercedes) en tête suivi comme son ombre par André Lotterer (Porsche). Mais dès le 2e tour, Lotterer tente un freinage bien optimiste dans un trou de souris…et ça ne passe pas ! L’allemand accroche la Mercedes de Vandoorne et se tanque dans le techpro, alors que le pauvre pilote Mercedes perd de nombreuses places dans l’affaire. Lotterer est bon pour une pénalité de 5 secondes qui tombe quelques instants plus tard.

15′

Oliver Rowland récupère donc la tête, mais au bout de 8′ de course, la sanction tombe : le pilote Nissan a utilisé trop d’énergie et écope d’un drive through ! Voilà qui fait les affaires de Jean-Eric Vergne, lequel hérite du commandement au volant de sa DS Techeetah qui étrenne un nouveau groupe motopropulseur.

Mais au prix d’une belle attaque, Lucas di Grassi prend la tête dans le 6e tour, puis JEV active rapidement son premier Attack Mode au 11e tour. Celui-ci se déclenche dans l’épingle de l’obélisque, très punitive en termes de temps perdu. Frijns, De Vries et Wherlein passent le français mais quand ils activent leur Attack mode plus tard, Vergne reprend son bien. Au tour suivant, Di Grassi active le mode à son tour et retombe 3e juste derrière Vergne et Frijns.

dernier 1/4 d’heure

Dans les tours qui suivent, on assiste à une très belle passes d’armes, musclée mais correcte, avec JEV en tête talonné par Di Grassi, Frijns et Nick de Vries qui s’échangent leurs positions au gré de l’activation de leur attack mode. Derrière, les pilotes Jaguar Sam Bird et Mitch Evans effectuent une remontée méthodique, de même que Stoffel Vandoorne, bien revenu après sa déconvenue à l’entame de la course.

Vergne reprend la tête à 13′ de l’arrivée au freinage sur De Vries, imité quelques virages plus loin au forceps par un Di Grassi décidément très agressif. Le brésilien, décidément en forme, repasse JEV au 20e tour mais dans le tour suivant, à seulement 5 minutes de la fin, dans la longue courbe rapide à gauche, le voilà soudainement au ralenti ! JEV repasse, suivi par les surprenantes Jaguar. Dans ce groupe très compact suite au ralentissement de Di Grassi, Stoffel Vandoorne juste derrière se décale à son tour mais il est déséquilibré à haute vitesse par une bosse, perd le contrôle et heurte violemment les barrières ! Juste derrière, son équipier De Vries ne peut l’éviter et le percute, c’est la cata pour Mercedes ! Les deux monoplaces sont OUT !

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le drapeau jaune est déployé et la course se termine sous régime de Safety-Car. Jean-Eric Vergne l’emporte en signant sa 10e victoire dans la disicpline et rattrape idéalement sa mésaventure de Diriyah.

Coup double pour Jaguar, puisque Sam Bird prend la tête du classement pilotes (43 pts) devant Frijsn (34) et De Vries (32), tandis que l’équipe se hisse en tête des constructeurs, avec 70 points, suivi par DS Techeetah (40 pts).

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Formule E 2021 – Rome #1 : Vergne à la bonne EUR"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Avec quoi sont rechargés ces VE de compétition ?
Quelle électricité ?

Groupe électrogène diesel ? Autre ?

Guallaume
Invité

Avec des éoliennes, comme ici beaucoup brassent du vent, aucun problème de recharge….

amiral_sub
Invité

NIO au fond du classement…

wpDiscuz