Accueil Bilan Bilan 2020 BMW : la crise ? quelle crise ?

Bilan 2020 BMW : la crise ? quelle crise ?

0
32
PARTAGER

Le groupe BMW a réussi à faire mieux que résister en 2020. Malgré la pandémie mondiale à la Covid-19, les ventes restent à un bon niveau sauf pour Rolls Royce.

En effet, on eût pu penser que la marque de luxe du groupe BMW se maintiendrait mieux que le reste du groupe. Que nenni. Les ventes de RR reculent de 26,4% à 3 756 unités en 2020. Pour MINI, les ventes repassent légèrement sous les 300 000 exemplaires avec 292 582 ventes, soit un recul de 15,8%. Par contre, la marque BMW fait de la bonne résistance avec -7,1% « seulement » dans un marché mondial qui a reculé de 14%. BMW fait également des deux-roues qui ne baissent en volume de ventes que de 3,4%, dans un volume plus faible tout de même.

Au total, la partie automobile du groupe BMW a écoulé 2 325 179 véhicules en 2020, en recul de 8,4%. BMW a un peu moins produit que vendu. La production s’est établie à 2 255 637 véhicules ce qui a permis de faire baisser un peu les stocks. La vie du groupe a été assurée par 120 726 employés dont 17,8% de femmes selon les données, à fin 2020.

Le financier recule plus que les ventes

Si les ventes se sont plutôt maintenues comparées aux données mondiales, pour le côté financier le recul n’est pas aussi « maîtrisé ». En effet, le chiffre d’affaire du groupe s’établit à 98,99 milliards d’euros dont 80,853 milliards pour l’automobile. C’est un recul de 5% seulement. Mais, en se concentrant sur l’auto, le recul est de 11,8% ! Le prix de vente moyen des véhicules est donc en baisse.

Concernant les bénéfices EBIT, ils passent de 7,4 en 2019 à 4,8 milliards d’euros en 2020. C’est un recul de 34,8%. Pour l’automobile, les bénéfices passent de 4,5 à 2,16 milliards d’euros. C’est un recul de 51,9%. Là aussi plus fort que la baisse des ventes. Le bénéfice avant impôts et taxes (EBT) s’établit à 5,2 milliards d’euros dont 2,7 milliards pour l’automobile. Le groupe BMW reste donc profitable, mais c’est en fort recul en 2020.

2,162 milliards pour 80,853 milliards d’euros de CA pour l’automobile, c’est une marge de 2,67% EBIT. Pour rappel, elle était de 4,9% en 2019, 7,2% en 2018 et 9,2% en 2017. Par rapport à 2019, la marge EBIT de 2020 recule de 44,9%. Conséquence de ces résultats 2020, BMW propose un coupon (alias dividende) de 1,90 € par action ordinaire et 1,92 € par action préférentielle. Cette décision est soumise à approbation. En 2019, le dividende était de 2,50 € par action.

Rétablir les marges, avec des véhicules électrifiés

Les objectifs de BMW d’ici 2025 sont de rétablir une marge EBT (avant impôts) supérieure à 10% et une marge EBIT entre 8 et 10%. Pour cela, BMW mise sur l’électrification des gammes. Plus de 25% des véhicules vendus par le groupe seront ainsi électrifiés (hybrides électriques ou 100% électriques).

Mais, BMW ne s’arrête pas qu’à l’énergie de ses véhicules. En effet, depuis plusieurs années, BMW a initié un changement dans les modes de production des véhicules. En 2020, 100% des usines du groupe BMW sont alimentées par de l’électricité dite « verte » (renouvelable) et le groupe source même les éléments de ses batteries comme le cobalt.

Toujours en 2020, les véhicules électrifiés ont représenté 8,3% des ventes, contre 5,8 en 2019. La moyenne des émissions de CO2 en Europe du groupe BMW pour l’année 2020 est estimée par le groupe à 99 g/km contre 127 g/km il y a encore un an. Chaque véhicule produit représente 230 kg de CO2 en 2020, contre 300 kg en 2019 et même 540 kg en 2016.

D’ici 2030, BMW vise une baisse de 80% des émissions de CO2 par véhicule pour la production. Quant aux émissions des véhicules, BMW vise une baisse de plus de 40% toujours d’ici 2030. Cela se traduit déjà avec le SUV iX3 100% électrique, mais aussi le nouveau BMW iX et la future berline BMW i4.

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Bilan 2020 BMW : la crise ? quelle crise ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Quand on a de bons produits, on les vend !

SGL
Invité

« Quand on a de bons produits » … Euh oui, mais vu les prix encore heureux !
Encore une preuve que les plus aisés ont été moins touchés que les classes populaires.
Mais tant mieux pour eux !

Jdg
Invité

Donc sgl si on suit votre raisonnement : les premium vendent tjs plus depuis vingt ans donc on de moins en moins de pauvres?

Jdg
Invité

Donc sgl si on suit votre raisonnement : Rolls-Royce ou Lamborghini ou Bugatti vendent bcp moins en ce moment les hyper riches sont plus touchés par la crise que les autres?

SGL
Invité

…je n’ai pas tout compris @Jdg, 😉
Mais si c’est pour essayer d’expliquer la baisse de RR… Je dirais que RR est de très loin la seule marque de luxe…et donc le seul baromètre qui expliquerait une tendance globale.
Si je vous suis, je peux vous dire que toutes les marques de luxe ont vu leurs bénéfices augmentés largement depuis plus d’un an, malgré une baisse ponctuelle lier à la crise sanitaire… Les rattrapages sont rapides et importants notamment en Chine.
C’est tendance qui dure depuis 10 ans et la crise sanitaire n’a que peu modifié la tendance globale.

SGL
Invité

Rien qu’en France
« En France, le luxe continue de créer des emplois, malgré la pandémie »
https://www.lesechos.fr/industrie-services/mode-luxe/en-france-le-luxe-continue-de-creer-des-emplois-malgre-la-pandemie-1296917
Dommage que l’automobile de luxe n’existe plus en France !

C Ghosn
Invité

Merci les méchants chinois ….

SGL
Invité

Oui, enfin
Est-ce qu’ils achètent suffisamment ?
J’ai un doute !?

AXSPORT
Invité

Une petite comparaison avec le PREMIUM français ???

Vous en êtes capable…..

SGL
Invité

Ben vu le nombre de supporteurs en France et les problèmes de productions, l’embryon de premium résiste comme il peut !
Mais vivement le second semestre !

wizz
Membre

pourquoi donc SGL

est ce qu’il y a beaucoup de supporteurs en France?

wizz
Membre

Est-ce qu’ils achètent suffisamment ? (de produits français)

En revanche, nous, ou certain, pour acheter du chinois, c’est sans gêne, surtout lorsque la boite de Pandore a été ouverte. Et tant qu’à faire, acheter massivement leur panneaux solaires… (ps: espérons qu’il ne va pas nous faire encore une fois le choix entre pétrole arabe ou solaire chinois, parce que le solaire chinois est à opposer au nucléaire français)

SGL
Invité

(ps: espérons qu’il ne va pas nous faire encore une fois le choix entre pétrole arabe ou solaire chinois, parce que le solaire chinois est à opposer au nucléaire français)
Ben pourquoi ?
Et le solaire Français associé au nucléaire français… Ce n’est pas bien ?

wizz
Membre

le nucléaire français a t il vraiment besoin d’aide du solaire français pour assurer une fourniture fiable d’électricité à la France?

Bizaro
Invité

Et oui quand les bas du front ne voient que la pollution sortie d’un trou d’échappement.
BMW voit large et loin, depuis longtemps.

Croûton
Invité

Par contre la crise du design, elle est bien là !

Tcho
Invité

Je me demandais comment BMW pouvait annoncier fièrement rester bien indépendant pour passer la tempête de la transition forcée vers l’électrique quand bien des autres se gobent entre eux. 100 Mds, je comprends mieux, ça a du bon la surfacturation. De quoi voir sereinement l’avenir sans compromission.

wizz
Membre
Lorsqu’un tel constructeur dit qu’il va investir X milliards $ dans la mobilité électrique, il faut savoir aussi « lire entre les lignes ». Ce n’est pas X milliards de dépense supplémentaire. C’est X milliards dépensés autrement, ou partiellement. Par exemple, supposons que VW dépensait 1 milliard € pour renouveler sa Golf à chaque fois. Maintenant, VW ne va plus renouveler sa Golf, mais va concevoir une id3, qui aurait couté exactement 1 milliard € aussi. Donc est ce que la mobilité électrique a réellement couté 1 milliard (ps: supplémentaire) à VW? Ou bien est ce que ce serait 1 milliard €… Lire la suite >>
amazon
Invité
pour l’instant VW a une ID3 et une Golf! donc double dépense de développement! BMW fait l’I4 et continu la Série 3. j’ai d’autres exemples du même acabit, par contre PSA a développé une plateforme mixte qui permet de faire une voiture 100% elec ou 100% thermique. en coût de développement c’est surement moins cher. dans le cas de VW j’imagine que le dvpt a été beaucoup plus onéreux car leur plateforme est ultra adaptable, alors que PSA n’a fait une platferome que pour les petits véhicules. ce qui me gêne aujourd’hui c’est plus l’ultra sophistication des véhicules électriques avec… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

VW a confirmé une autre Gen pour les Golf et Passat.

SGL
Invité

Oui oui, ils étudient déjà des nouvelles formes de phare et des nouveaux clignotants… cela va être une révolution ! 😉

greg
Invité

« En effet, on eut pu penser que la marque de luxe du groupe BMW se maintiendrait mieux que le reste du groupe.!
Ah bon pourquoi? En temps de crise, les produits de luxe sont ce qui est le plus impactees, car meme les riches renoncent au superflu.
Rolls-Royce, Bentley, Aston Martin, Lamborghini, McLaren, Pagani..Ils ont pris tres cher. Seul Ferrari a un peu amorti la casse grace a une bonne planification en usine.

wpDiscuz