Accueil VW Volkswagen a vendu plus de voitures électrifiées que Tesla

Volkswagen a vendu plus de voitures électrifiées que Tesla

0
59
PARTAGER

Volkswagen a vendu à la fin de l’année dernière et pour la première fois plus de voitures électrifiées à travers le monde que Tesla, selon une analyse du cabinet de conseil AlixPartners.

Petite astuce de calcul : on parle bien ici de voitures électrifiées et non électriques … la différence est de taille …

Volkswagen a vendu 10 000 véhicules électrifiées de plus que Tesla

Les marques du groupe Volkswagen, dont Porsche et Audi, ont vendu 192 000 voitures entièrement électriques ou véhicules hybrides rechargeables au quatrième trimestre, alors que Tesla a vendu de son coté 181 000 modèles entièrement électriques.

Quand Volkswagen s’éveillera …

« Le marché des voitures électriques connaît une augmentation sans précédent de la demande dans le monde, dont les constructeurs automobiles allemands en particulier bénéficient également », indique AlixPartners, commentant ces chiffres.
Si les constructeurs automobiles allemands ont souvent été décrits comme « des géants endormis » en ce qui concerne les voitures électriques, les résultats de l’étude du cabinet conseil semblent prouver qu’ils sont maintenant probablement « enfin réveillés » – selon ses propres termes – et qu’ils affectent également leur puissance de vente aux véhicules électriques.

L’Europe devant la Chine en tant que marché de voitures électriques

L’Europe a dépassé la Chine en tant que plus grand marché mondial de voitures électriques avec des ventes de 1,4 million en 2020.

La part mondiale des voitures électriques dans les nouvelles immatriculations a plus que doublé en un an pour atteindre près de 6% à la fin de 2020, indique par ailleurs AlixPartners.

Des hybrides rechargeables qui arrangent les calculs

Les véhicules entièrement électriques et les hybrides rechargeables, qui embarquent  également un moteur à combustion à bord, comptent généralement comme des «voitures électriques» dans les documents officiels et les objectifs, mais les hybrides légers sans prise ne le font pas.

Or, Tesla ne vend que des voitures électriques sans moteur conventionnel, tandis que les hybrides rechargeables contribuent également au décompte de VW.

De nombreux partisans de la mobilité propre disent que les hybrides rechargeables ne sont pas aussi propres que les constructeurs automobiles le prétendent, car beaucoup sont souvent conduits en mode thermique, certains n’étant même pas chargés.

Tesla devant VW en terme d’autonomie électrique totale combinée

Cette problématique de calcul se reflète dans le classement d’Alix Partners de l’autonomie électrique totale combinée de toutes les voitures vendues, où la société californienne est restée le leader incontesté. Tesla a vendu des voitures d’une autonomie combinée d’environ 100 millions de kilomètres au quatrième trimestre, contre 45 millions pour VW.

Notre avis, par leblogauto.com

Volkswagen a mis les bouchées doubles en fin d’année pour vendre des véhicules électrifiés afin d’atteindre le graal : satisfaire aux objectifs européens en matière d’émissions polluantes. Objectif que le groupe automobile allemand a raté de peu ….

VW a en effet indiqué qu’il avait réduit la moyenne des émissions moyennes de CO2 de sa flotte en Union européenne d’environ 20% à 99,8 g / km, une valeur d’environ 0,5 g / km au-dessus de son objectif.
Comme le laisse entendre Alix Partners, les hybrides rechargeables permettent au constructeur allemand de gonfler les chiffres pour tenter de respecter les nouvelles normes européennes. Et ce, alors que leurs qualités environnementales pourraient être remises en cause, dirons-nous poliment …

A lire également :

. Volkswagen rate ses objectifs CO2 pour 2020, amende à la clé

Poster un Commentaire

59 Commentaires sur "Volkswagen a vendu plus de voitures électrifiées que Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

Après la torture du logiciel, voici la torture du chiffre..
On les arrête quand ?

Lolo
Invité

En gros ça ne veut rien dire.
Le gros problème :
-pour les phev, les chiffres de Conso sont complètement faux, à part pour celui qui recharge et fait 20 bornes par jour (ça existe et c’est parfait pour eux mais pour les autres…)
– pour les ve, l’impact environnemental ( et humain) est totalement sous-evalué
– et globalement on ne parle plus que de co2 et on oublie complètement la pollution des voitures, tant pour la construction que pour leur utilisation (toutes motorisations confondues)

beniot9888
Invité
« pour les phev, les chiffres de Conso sont complètement faux, à part pour celui qui recharge et fait 20 bornes par jour (ça existe et c’est parfait pour eux mais pour les autres…) » Je ne suis pas d’accord. Les chiffres de consommation sont bons. S’il y a un problème, c’est au niveau de l’utilisateur. Sinon, ça revient à dire « les chiffres de conso sur autoroute sont faux si je reste en 4eme ». Les chiffres sont bons et la technologie aussi. C’est l’utilisateur le problème : – Soit il a choisi un véhicule inadapté à ce qu’il peut en faire. Par… Lire la suite >>
Joledemago
Invité

Ou alors, la réglementation n’est pas si bien faite et incite les gens à acheter ou en tout cas utiliser des véhicules qui ne correspondent pas à leur utilisation… (Avec bonus directe pour les constructeurs)

wizz
Membre

la réglementation a été « ré-encadrée »
https://www.largus.fr/actualite-automobile/les-emissions-de-co2-de-nos-voitures-surveillees-par-leurope-10505394.html

ceux qui abusent, et/ou en ayant opté pour un véhicule ne correspondant pas à leur besoin (PHEV) sont uniquement les entreprises, les véhicules de flotte. Les PHEV coutent plus cher, et le seul moyen pour les particuliers d’amortir ce surcout consiste à rouler un max de km en élect, et le moins possible en thermique

Les « pro » ont le carburant partiellement détaxé, ne sont taxés mensuellement que sur la valeur d’homologation CO2 du véhicule, d’où achat massif de PHEV, même si le cadre ayant bénéficié de ce véhicule de fonction ne brancherait jamais sur le réseau

versdemain
Invité

@Wiz; imaginons qu’une voiture phev a une durée de vie moyenne de 12 ans.

– La première année, véhicule acheté par l’entreprise à un cadre supérieur qui ne rechargerait que de façon aléatoire.

– Au bout de trois ans la voiture est revendu d’occasion a un particulier qui aura pour obsession de recharger en électrique afin d’amortir le surcout de l’achat de la voiture.

Bilan, au minimum un phev sera rechargé très souvent sur plus de 9 années au minimum.

wizz
Membre
oui et donc les véhicules achetées/louées par les entreprises seraient exemptés de taxe sur les émissions, et non les particuliers. Et partant de ce principe, l’employeur proposera à tous les salariés et non uniquement les cadres sup un échange équivalent salaire vs véhicule de fonction sur 12 ans. Ainsi, plus personne ne paierait des taxes sur les émissions. 0 malus. Et bonus, cela coutera moins cher à l’employeur avec moins de charge…. …..et très rapidement, il y aura un gros trou dans les caisses de l’Etat, qui va rapidement corriger cela, ou ponctionner ailleurs (cigarettes, électricité, gaz, impôts locaux, impôt… Lire la suite >>
Serge Rochain
Invité

Bien vu

Serge Rochain
Invité

Des PHEV comme voiture de fonction c’est marginal. Elles sont achetées par des particuliers

wizz
Membre
voiture de fonction en France, ce sont pour des employés au-dessus d’un certain niveau, des cadres sup qui ont un certain standing en automobile, des véhicules très taxés. Pour les entreprises, l’arrivée des PHEV, c’est du pain béni https://www.lepoint.fr/automobile/des-suv-verts-et-attractifs-04-06-2018-2223782_646.php# « Une société peut-elle vraiment acheter pour ses dirigeants de puissantes voitures de luxe en ne payant pas ou très peu de taxe sur les véhicules de société ? C’est effectivement possible, grâce aux nouvelles technologies comme l’hybridation rechargeable, qui combine moteur thermique, le plus souvent à essence, avec une machine électrique alimentée par une batterie d’une capacité suffisante pour assurer une… Lire la suite >>
zitra
Invité

Faux : ce sont des véhicules d’entreprise !

Serge Rochain
Invité

Faux car c’est réellement le besoin… 35 km par jour pour 90% de ceux qui se servent de leur voiture pour aller au boulot. Le reste c’est pour les vacances.

Emmanuel
Invité

« – pour les ve, l’impact environnemental ( et humain) est totalement sous-evalué »
Quelques sources peut être ?

Lolo
Invité

Je voulais parler du discours marketing et de la communication faite autour des ve.
Des slogans « zéro émission » sont trompeurs…
Ou alors ce genre de communication pseudo-scientifique :
https://greenmove.fr/2019/09/21/zoom-sur-limpact-environnemental-des-voitures-electriques/

(C’est pas mieux dans les thermiques, le but n’est pas de comparer)

Serge Rochain
Invité

Non… Surévalué par ceux qui sont asfixiés par le lobby pétrolier et des constructeurs de voitures qui traînent les pieds pour faire de l’électrique et qui disparaîtront tzpidement

Joledemago
Invité

L’unité en millions de « km vendus » est assez révélatrice en fait. C’est clair qu’en 2021 ou 2022 VW sera devant Tesla en veicule vendu (en gardant le même unité de mesure)

Bastardino
Invité

Volkswagen épinglé par Greenpeace car 25% des immatriculations sont en fait des immat en attente de vente, petit stratagème pour atteindre les objectifs de norme CO2 en plus de la magouille de s’associer avec d’autres constructeurs…

wizz
Membre
bastardino VW pourrait avoir joué au bluff… J’avais fait un rapide calcul : il aurait fallu à VW de vendre (ou immatriculer) à peine 15000 voitures électriques pour atteindre leur objectif. C’est une broutille à l’échelle du groupe VW (immatriculer des voitures démo, de courtoisie….). Et 100 millions € d’amende, c’est déjà l’équivalent de 3000 id3 TTC, ou 4000 si HT (voitures démo, courtoisie, vente aux flottes…). L’effort pour VW d’atteindre la limite, de ne pas payer d’amende, c’est ridicule Alors, peut-être que VW a joué au bluff, joué à la pleureuse face à des objectifs irréalistes et insurmontables imposés… Lire la suite >>
versdemain
Invité

Et peut être que le bluff a été fait aussi pour imposer plus rapidement les grosses réorganisations dans les usines ou l’ancien personnel spécialisé sur le moteur thermique se voit remplacé par du personnel spécialisé en électricité.
« c’est pas notre faute, c’est le marché qui nous oblige a faire des plans de licenciement sur le thermique… » Et demander des aides à l’état pour payer la reformation personnel…

AFLC7
Invité

Merci VAG d’encore chercher à tricher…. En faisant mentir les chiffres… Merci d’être aussi constant dans le mensonge…

wpDiscuz