Accueil Electriques Hyundai Ioniq 5 : environ 470 km pour le CUV

Hyundai Ioniq 5 : environ 470 km pour le CUV

0
48
PARTAGER

Hyundai dévoile le Ioniq 5, un crossover électrique de 4,63 m de long, capable de parcourir environ 470 à 480 km en cycle WLTP sur une seule charge.

L’Ioniq 5 repose sur une plateforme électrique spécifique (E-GMP). Esthétiquement, il reprend les codes du concept 45 et traces les lignes des futures Hyundai. Pour autant, d’un concept aux allures de berline « hatchback », on passe à un crossover : il culmine à 1,60 m de haut.

A l’avant, on retrouve le regard du concept 45. Un bandeau noir relie les doubles optiques à la signature lumineuse rectangulaire. La pseudo-calandre est terminée par une pointe dans le bouclier avant. Le bouclier est par contre différent de celui du concept. Plus travaillé, il est aussi plus « rond ». On remarquera le capot qui intègre une partie des ailes jusqu’aux arches de roues. Le profil aussi est plus travaillé avec une partie basse des portières texturée, sans doute pour masquer un peu la hauteur de caisse importante. On notera ici les poignées escamotables et un effort pour masquer le montant central absent sur le concept.

Le profil est surtout marqué par le montant arrière très « golfien ». Pour affiner et dynamiser un peu les côtés, Hyundai a fait le choix d’une lunette arrière très inclinée. L’arrière est comme tout le reste, bien plus chargé/travaillé que le concept 45. Le bouclier notamment avec des lignes qui poursuivent celles des bas de caisse. On est proche du concept, mais ce dernier était plus « lisse », plus simple.

Un empattement de limousine

Comme on est sur une plateforme VE spécifique, Hyundai a pu travailler sur les différentes cotes. Ainsi, pour 4,63 m de long, le Ioniq 5 a un empattement géant de 3 m de long ! A l’intérieur, le style se veut épuré, sans aller trop loin dans le technoïde. On a quand même deux dalles numériques de 12 pouces chacune insérée dans un seul et même ensemble pour les instruments et l’info-divertissement.

La console centrale suit un peu la mode du moment avec un traitement horizontal. Surtout, la partie basse est détachée, comme un ilot central. Elle peut coulisser et peut se reculer pour permettre de passer d’un côté à l’autre et sortir par le côté opposé si on le souhaite. Pas forcément utile cette fonctionnalité, mais cela allège visuellement l’intérieur, façon monospace.

Eco-friendly ou eco-washing ?

Hyundai insiste sur les matériaux recyclés utilisés un peu partout dans l’habitacle : bouteilles plastique PET, bio-PET, laine naturelle, faux-cuir à base de plantes, etc. Evidemment, cela demande à être touché, tâté, gratouiller, pour voir si c’est comme certains habitacles en plastiques recyclés ou si cela fait illusion. Hyundai joue sur la « nature » avec 5 ambiances « inspirées de la nature » et 3 couleurs intérieures en option.

Techniquement, la Ioniq 5 est disponible avec deux packs de batterie différents : 58 kWh ou 72,6 kWh. Deux motorisations sont aussi disponibles : propulsion avec un seul moteur ou quatre roues motrices avec deux moteurs.

En quatre roues motrices et avec le gros pack de batterie de 72,6 kWh, la Hyundai Ioniq 5 développe 225 kW de puissance (302 ch) et 605 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h est alors fait en 5,2 secondes. Si on ne prend qu’un seul moteur, ce dernier fait alors 160 kW (215 ch) et le 0 à 100 km/h prend 7,4 secondes. C’est dans cette configuration que l’autonomie est la plus importante : 470 à 480 km selon le cycle WLTP (à confirmer officiellement).

4 configurations moteurs/batterie

Si on choisit la petite batterie, alors les puissances des moteurs sont revues à la baisse : 173 kW en bi-moteurs et 125 kW en mono-moteur. Cela permet d’optimiser la consommation même si Hyundai ne fournit pas l’autonomie de chaque configuration. Avec la petite batterie on doit s’approcher des 350 km WLTP.

BatterieMoteur avantMoteur arrièreCouple total0-100 km/hAutonomie
Ioniq 5 AWD58 kWh70 kW – 255 Nm155 kW – 350 Nm605 Nm5,2 s
Ioniq 5 AWD72,6 kWh53 kW – 255 Nm120 kW – 350 Nm605 Nm6,1 s470 km
Ioniq 5 2WD58 kWh160 kW – 350 Nm350 Nm7,4 s
Ioniq 5 2WD72,6 kWh125 kW – 350 Nm350 Nm8,5 s

Jusqu’à 350 kW de charge

Pour charger l’Ioniq 5, on peut se contenter des charges lentes ou accélérées en courant alternatif AC monophasé. Ou on peut aller sur les charges rapides voire, ultra-rapides ! L’Ioniq 5 est compatible 400 Volts et 800 V. Ainsi, on peut, si de tels chargeurs existaient, charger jusqu’à 350 kW. Avec une telle puissance, 18 minutes suffisent pour charger de 10 à 80% de la batterie. 5 minutes suffisent pour récupérer 100 km WLTP.

Bon, la plupart du temps si on trouve un 50 kW ou 100 kW constants on sera contents. Sous 50 kW, comptez près de 2 heures (estimation) pour une charge complète de la grande batterie et 1 h (estimation) pour aller de 10 à 80% de la charge.

Un peu comme certains smartphones, la Hyundai Ioniq 5 peut servir à recharger un autre appareil ou véhicule. En effet, elle dispose de la fonctionnalité « Vehicle-to-Load » (V2L) qui permet d’avoir jusqu’à 3,6 kW de puissance via une prise située sous la banquette arrière. En théorie, on peut donc même charger un vélo électrique, une patinette, ou une voiture en charge lente…

Affichage tête haute en réalité augmentée, Hyundai SmartSense, aides avancées à la conduite, Highway Driving Assist 2, etc. La Hyundai Ioniq 5 la joue aussi conduite autonomisée sans pour autant aller jusqu’au niveau de Tesla. La voiture propose aussi un OS connecté qui permet de savoir l’état de la charge, préconditionner la climatisation, le chauffage des sièges, les réglages, etc. mais aussi envoyer un itinéraire au GPS en avance, et même recevoir des alertes type fenêtre ouverte, portière ouverte, etc.

Les livraisons sont attendues au début de l’été. Elles devraient débuter par une série spéciale de lancement disponible avec la grande batterie en 4WD pour environ 60 000 €. En version « de base », cela devrait débuter à 42 000 € environ ce qui devrait lui permettre d’avoir le bonus électrique (6000 € à partir de juin 2021).

L’Ioniq 5 devrait être suivi par un Ioniq 6 puis un Ioniq 7, des CUV/SUV à la taille croissante et toujours électriques.

Caractéristiques techniques de la Hyundai Ioniq 5

Dimensions
Empattement3,000 mm
Longueur4,635 mm
Largeur1,890 mm
Hauteur1,605 mm
Coffre
Coffre arrière531 L
Jusqu’à 1591 L (banquette rabattue)
Coffre avant57 l (2WD) ou 24 l (4WD)

Galerie

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Hyundai Ioniq 5 : environ 470 km pour le CUV"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Commandant Tour
Invité

Un style exter interessant qui ne tombe pas ds le retro forcé (d’un coté, hyundai n’a pas forcement la legitimité historique pour le faire) mais avec une modernité simple et pas surfaite comme on peut l’avoir sur certains VE. Intérieurement, c’est du très classique qui est dans l’air du temps, pas de charme, pas de prise de risque mais à priori sans defaut redhibitoire.

Apple
Invité

Je trouve qu’elle parait vraiment plus petite que 4m60 !

beniot9888
Invité

En photo, oui ! Je pensais voir une compacte.

SGL
Invité

La 1er seconde, j’ai également cru à une concurrente d’une Audi A1 et Honda e …
Effectivement, elle serait plutôt du segment D.

SAM
Invité

Ben on l’attendait chez Lancia et c’est Hyundaï qui l’a fait.
Plus intéressant que les A3/Golf et cohortes.

SGL
Invité

Elle fait 30 cm de trop pour être vraiment comparable… sauf les versions break.

zafira500
Invité

@SGL.
La Delta 3 fait 4,52m de long.

Mwouais
Invité

À 60.000 € la Huyndai de cette taille et en déchets plastiques elle doit être vachement bien !

Le Tucson a l’air vraiment très bien et pas trop cher mais celle-ci à 42.000 ou 60.000 c’est à croire que l’achat automobile moyen est à ce niveau de prix. Ben non.

Déjà que la ID3 est trop chère, finalement on va acheter des Tesla pour leur prix bientôt.

Sinon, elle n’est pas Vilaine et si, si j’y ai reconnu un peu de Pony qui m’avait intéressé à l’époque (avais-je déjà le permis ?)

amazon
Invité

elle s’aligne sur le prix de la modèle 3, sans en avoir les performances…

AXSPORT
Invité

Oui mais il y a un tableau de bord et de la finition…..

amazon
Invité

et…? Est ce que cela justifie le prix?
la Tesla a aussi un tableau de bord, mais il est central et sous forme d’une grande tablette.
Hyundai a repris celui de la classe A.
la finition, je ne sais pas dire, mais pour avoir conduit une Hyundai de location aux US, c’était pitoyable.
pour la Tesla, on verra ça vendredi j’essaie la TM3

Mwouais
Invité

Je te remets le lien ici avant ou après ton essai. Il apparaît que des alternatives mieux finies conviennent à des futurs acquéreurs plutôt qu’une ambiance minimaliste.

Et peu importe alors le 0-109.

https://youtu.be/VTYULkRZbws

Mwouais
Invité

Quelles performances ?
Sur le bilan énergétique je n’en sais pas plus que toi.

Sur le 0-100, pour ce genre de voiture, l’intérêt pour la ménagère ?ou pour les passagers ?

La conduite autonome interdite en europe ?

… Le toit ultra ouvrant 🙂

Mwouais
Invité

Ici l’avis d’un essayeur adepte des VE.

Pour information qu’il souhaitait avant essai en acquérir une. Regarde et comprends que les gens trouvent des alternatives possibles aujourd’hui, moins Techno mais plus chic (voir aussi son essai GLA-QE ou dieu sait son nom EQA ?)

https://youtu.be/VTYULkRZbws

amazon
Invité
oui c’est sûr que certains modèle allemands sont attirants, mais le prix repousse!! la TM3 LR elle ne coûte que 50k€ toutes options (il n’y en a pas:)). elle n’est pas belle mais pas moche non plus, il parait que les sièges sont très confortables, pas trop bruyante. bref un bon outil si non ne fait pas plus de 300km/jour. surtout c’est vraiment intéressant financièrement avec les aides et deductions fiscales pour les entreprises. honnêtement ce qui fait flipper pour passer à l’électrique c’est la gestion de l’autonomie. Donc les versions « goinfre » en KWh (toutes les allemandes un peu cossue)… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
Oh mais je pourrais acheter une Tesla M3 que je trouve même plutôt jolie et ce n’est pas l’absence de tableau de bord qui me freinerait le okus. Son prix est des plus abordables maintenant que descendu. L’intérieur une fois produit en Chine ou en Allemagne sera même plutôt bien fini ? Manque un certain charme intérieur ou un aspect plus techno-loft bobo avec du liège ou une matière sympathique. La question n’est pas de dire que c’est une mauvaise voiture ou la meilleure, la question est de dire que d’autres peuvent préférer d’autres voitures selon leurs besoins ou plaisirs.… Lire la suite >>
SAM
Invité

Oui les prix piquent beaucoup.

Tcho
Invité

Vraiment pas mal de face et de dos mais de profil, des choix me gênent comme la grande diagonale sur les portières, le béquet et l’angle de chute de lunette trop prononcé. Et l’intérieur, il manque un truc entre l’emplacement conducteur et passager. L’intégration des écrans, c’est affreux mais ça vaut pour trop de constructeurs, il y a un vrai sacré gros problème dans cette industrie.

darkargos
Invité
Skoda Enyaq vs VW ID4 vs Ford MachE vs Nissan Ariya vs Hyundai Ioniq 5. Ca se bouscule chez les généralistes pour mettre fin à l’hégémonique duo Model 3/Y. Et encore sans compter les chinois avec des SUV-C comme le BYD Song Pro ou Aiways U5. Un peu comme dans un tournoi de poker, on commence à voir qui fait du bluff et qui a réellement mis du pognon sur la table car ils ont confiance dans ce qu’ils ont dans les tuyaux. Et à ce petit jeu là VW et Hyundai/Kia semblent avoir pris tout le monde de court,… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

On peut ne pas aimer VAG et le style automobile conventionnel, mais l’Enyaq est vraiment réussie in/out à mon sens. Surtout, elle est moins chère.

Miké
Invité

Je vois pas de quelle auto tu parles, depuis qu’ils ont 25suv chacune, tous avec les mêmes noms.

wpDiscuz