Accueil Cadillac Cadillac HALO : taxi volant et pod autonome

Cadillac HALO : taxi volant et pod autonome

0
1
PARTAGER

General Motors (GM) a présenté, lors du CES 2021 virtuel, les bases de son taxi aérien et de son « pod », autonomes et électriques. Le HALO, énième fausse-piste de l’automobile du futur ?

On peut dire que GM a été un peu avare en détails lors de sa présentation. C’est une vidéo 3D de prototypes donc totalement numériques pour l’instant qui a été dévoilée. HALO, c’est un environnement (écosystème) avec un taxi volant et un véhicule plus classique. Dans ce futur hypothétique, c’est Cadillac pour le côté premium/luxe qui se chargerait de la commercialisation.

Le premier véhicule est donc un drone, volant et électrique, capable d’emporter à son bord une seule personne. Surtout, il est autonome ce qui ouvre, évidemment, des perspectives de nouvelle façon d consommer l’automobile (ou ici le véhicule volant).

Sur la fiche technique, ce Cadillac est capable de voler à 90 km/h, d’atterrir et décoller verticalement. C’est donc un VTOL ou eVTOL (electric Vertical TakeOff and Landing). Il embarquerait 90 kWh de batterie. Côté design, on est dans une sorte de cabine personnelle avec deux fois deux rotors arrières positionnés en haut et deux fois deux rotors avant positionnés en bas.

Pourquoi ainsi me direz-vous ? Eh bien…pour le design ! Uniquement le design. En effet, les rotors avant positionnés si bas seraient totalement perturbés par des effets de succions et auraient donc un fonctionnement erratique. GM/Cadillac le sait et n’en a cure pour l’instant. Actuellement, on est dans le concept, le rêve, la prospective. Rien de plus.

Imaginer les transports de (après-)demain

La prospective, ce sont des trajets qui ne se passent plus sur le sol mais dans les airs, de toit en toit, ou de toit en jardin, etc. Un transport individuel (individualiste ?) mais qui peut être partagé puisque le drone est autonome et pourrait être appelé à la manière d’un taxi. Une fois le passager déposé, il file vers un autre appel. Le drone peut même commander l’autre véhicule autonome pour la fin du trajet. Ce dernier attend à l’atterrissage. Voir la vidéo ici.

Il faut dire qu’en l’état actuel de ce qu’il serait possible de faire, ces véhicules coûteraient tellement chers à fabriquer que seul un service de véhicule partagé ou de taxi pourrait l’exploiter.

GM n’est pas le seul constructeur à regarder la piste des véhicules volants. Mais, pour le moment, rien ne vient. Et c’est assez normal vu l’état de la technologie (et du droit).

Le deuxième véhicule est peut-être moins utopiste. C’est un parallélépipède électrique et autonome. Sorte de salon luxueux roulant, il doit, selon Cadillac, représenter l’un des futurs possible des transports. Pour le coup, Cadillac propose un concept déjà vu chez d’autres constructeurs. Une vidéo façon « mise en abyme » est l’une des rares façon de voir le véhicule en action (voir ici).

Notre avis, par leblogauto.com

Les concepts car, on adore par leur côté dénicheurs de tendances stylistiques ou de société. Mais, ici, Cadillac réinvente la roue. En effet, les constructeurs ont depuis très longtemps imaginé que le futur de l’automobile passerait par les airs. Dans les années 50, alors que l’automobile de masse arrivait à peine, on se plait à imaginer l’an 2000 avec des voitures qui décollent pour éviter les bouchons. C’est, par exemple, le cas de Simca avec le concept Fulgur de 1958.

En 1959, Ford présente la Levicar Mach-I concept. C’est une petite voiture monoplace qui vole grâce à la sustentation magnétique et est propulsée jusqu’à 500 km/h par deux moteurs à réaction…

D’autres, des années avant, ont déjà imaginé de petits transports mobiles individuels pour les trajets du quotidien. L’an 2000 est passé depuis 20 ans et la voiture est toujours (sauf exception notable) toujours clouée au sol. Et si, en fait, Cadillac (GM) avait 60 ans de retard dans sa prospective ? Reste le salon roulant, déjà vu chez d’autres comme Renault avec le concept EZ-GO de 2018.

Illustrations : captures vidéo Cadillac

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cadillac HALO : taxi volant et pod autonome"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

FCA(Stellantis) aussi s’associe à l’Américain Archer pour développer des taxis volants 😮

wpDiscuz