Accueil Honda Brexit : usine Honda à l’arrêt suite à la congestion des ports

Brexit : usine Honda à l’arrêt suite à la congestion des ports

0
4
PARTAGER

Honda a annoncé cette semaine qu’il allait geler les activités de production de son usine de Swindon au Royaume-Uni. Raisons invoquées par le constructeur : une pénurie de pièces détachées engendrée par l’encombrement de plusieurs ports britanniques alors que les politiques peinent à s’accorder sur les modalités du pays de l’Union européenne. Les risques d’un Hard Brexit ou no deal (Brexit sans accord) provoquant de sérieuses inquiétudes et incertitudes.

Honda a stoppé sa production au Royaume-Uni le 9 décembre

Honda a confirmé à ses employés que la production sera arrêtée le 9 décembre du fait de retards dans l’approvisionnement de composants.

Le constructeur ajoute surveiller actuellement la situation « avec la volonté de reprendre la production aussi vite que possible ».

Honda envisage également d’autres moyens d’approvisionner son usine en pièces, comme le fret aérien.

Un site fonctionnant selon le système du « just in time »

L’usine fonctionne selon le système du « just in time » : les pièces détachées sont livrées juste avant l’assemblage et ne sont pas stockées. De ce fait, la production s’avère très sensible à toute perturbation de la chaîne d’approvisionnement.

Un site d’ores et déjà condamné à la fermeture

L’usine Honda du Sud de l’Angleterre est le seul site du groupe japonais en Europe. Sa fermeture est d’ores et déjà prévue en 2021, entraînant la suppression de 3.500 emplois.

Le constructeur a récemment confirmé qu’il fermerait le site, une fois le cycle de vie de la Civic actuelle achevé.

Cette décision, annoncée dès 2019, avait créé la consternation outre-Manche. Le constructeur avait certes assuré que le Brexit n’en était pas la cause, arguant du retournement du marché automobile suite au scandale du dieselgate et de l’essor des véhicules électriques.

Fermeture liée à une politique de réduction de couts assure Honda

Honda et Justin Tomlinson, député de North Swindon, insistent sur le fait que la fermeture ne soit pas liée au Brexit, mais plutôt à une politique de réduction des coûts. Un nouvel accord commercial UE-Japon a permis à Honda de fabriquer plus facilement ses voitures au Japon et de les importer en Europe, supprimant la taxe de 10% appliquée aux nouvelles importations japonaises.

Menaces d’un Brexit sans accord

Cette décision intervient alors que les négociations sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne peinent à aboutir. L’inquiétude du secteur industriel est d’autant plus vive que la fin de la période transitoire – fixée au 31 décembre 2020 – approche à grands pas.

Congestions des ports britanniques

Comme de nombreuses entreprises installées outre-Manche, Honda est confronté à une congestion de certains grands ports britanniques du fait d’un afflux de porte-conteneurs ces dernières semaines.

Cet encombrement est dû notamment à la reprise d’activité observée après le confinement du printemps dernier mis en place pour endiguer la propagation du coronavirus. Les mesures de restriction avaient provoqué une accumulation de retards de livraisons que les entreprises tentent désormais de rattraper.

En parallèle de ce phénomène, les entreprises constituent des stocks de peur d’être confrontées à des pénuries en cas d’un Brexit sans accord, mais également pour ne pas être soumises aux nouveaux tarifs douaniers post-Brexit qui pourraient s’ appliquer dès le 1er janvier 2021.

Si le port de Felixstowe, le plus grand du pays pour les conteneurs, est le plus congestionné, les problèmes s’étendent à d’autres comme celui de Southampton. Les associations représentant l’industrie portuaire et du fret viennent d’écrire au ministre des Transports Grant Shapps afin de demander l’aide du gouvernement. « Même si le pic de la congestion est passé, les volumes vont rester élevés et pourraient persister pendant des mois », écrivent-elles.

Notre avis, par leblogauto.com

Gel des activités ou fermeture avancée ? …. le Brexit  – et encore plus un no-deal – pourrait accélérer le mouvement …

Sources : Honda, AFP, Auto express

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Brexit : usine Honda à l’arrêt suite à la congestion des ports"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jean
Invité

Déjà en octobre l’activité à Douvres était dingue même à minuit, des milliers de camions qui embarquaient et debarquaient (et quasiment aucune voiture, le shuttle étant préféré à cause du covid). Je n’ai jamais vu une telle activité en 15 ans. Tout semblait assez bien orchestré sauf la queue de camions pour entrer dans le port. À 3 semaines du Brexit, ça doit être la crise de nerfs là-bas.

sandycov
Invité

taux de chômage au royume uni 4.8%, dette 83% du pib…..certe la liberté et la souveraineté vont avoir un prix mais quand je vois les deux valeurs françaises lol….plus 10% de chômage et une dette à 120%…..bref honda se barre, d’autres s’installeront

beniot9888
Invité

Et aujourd’hui il a fait beau. Donc demain, il fera forcément beau aussi, car rien ne jamais. Et ce ne sont pas ces nuages qui arrivent à l’horizon qui vont me faire changer d’avis.

wizz
Membre

Si les conditions sont telles que Honda juge pas avantageux d’y rester, alors qui pourraient trouver ces conditions intéressantes et y venir?

wpDiscuz