Accueil Mercedes Mercedes-Maybach Classe S : la Rolls des Mercedes

Mercedes-Maybach Classe S : la Rolls des Mercedes

0
36
PARTAGER
Maybach

Après la nouvelle Mercedes Classe S, voici la déclinaison ultra-luxe griffée Maybach. De quoi venir titiller ses majestés Rolls-Royce Ghost et Bentley Flying Spur ?

Après avoir essayé d’exister en tant que marque à part entière dans le segment de l’ultra-luxe entre 2002 et 2013, Maybach s’est repositionné en label très haut de gamme de Mercedes.

Confort et ostentation

La nouvelle Maybach Classe S se voit et pas qu’un peu, avec son empattement de 3,40 mètres et sa longueur totale de 5,47 mètres, soit 30 centimètres de plus que la Classe S « standard », qui est néanmoins proposée en version longue de 5,29 mètres. Visuellement aussi, la Maybach ne passe pas inaperçu, avec sa livrée bi-ton (proposée en option), ses jantes spécifiques, sa grande calandre à lamelles verticales, la baguette chromée sur le capot et les ouïes latérales du spoiler chromées, qui pourtant dépareillent un peu avec le reste de la calandre. Certains y trouveront sans doute un aspect plus bling-bling et moins élégant qu’une Bentley Flying Spur, mais gageons que cette ostentation séduira sur certains marchés. L’allongement se traduit aussi par l’apparition d’une 3e vitre à l’arrière tandis que les montants sont ornés d’un logo Maybach.

La limousine soigne ses occupants. Un mode « chauffeur » fait son apparition pour rendre la conduite encore plus douce et confortable, avec notamment un démarrage en seconde, une cartographie moteur spécifique et des passages de vitesses les plus « onctueux » possibles. Une souplesse que pourront apprécier les passagers arrière, les grands chouchoutés de cet habitacle de première classe. Immergés dans un véritable salon, ils profiteront par exemple de la fonction de massage des repose-mollets et du chauffage du cou / des épaules.

Autre système étonnant : la compensation active du bruit de la route. Le système réduit les bruits de basse fréquence indésirables en utilisant des ondes sonores en contre-phase, via des haut-parleurs surround 4D. Les impulsions de la surface de la route génèrent des bruits de basse fréquence qui sont perçus comme un bourdonnement ou des battements à l’intérieur. Dans la Mercedes-Maybach Classe S avec compensation active du bruit de la route, il y a six capteurs d’accélération dans le système de suspension. Ceux-ci envoient des signaux de référence à l’unité de contrôle. En utilisant ces informations, un algorithme spécial calcule à l’avance le contre-bruit nécessaire.

Electro show

Le catalogue d’options propose l’éclairage d’ambiance actif , c’est-à-dire la bande lumineuse LED animée avec des fonctions intelligentes de confort et de sécurité, accompagné de fonctions supplémentaires comme l’affichage d’entrée «Welcome» qui accueille les passagers avec un spectacle de lumière spécial (vous avez dit gadget ?). Un tapis de lumière se répand à l’intérieur, l’accent étant mis sur les portes arrière. Des cadres en bois de haute qualité enveloppent l’arrière des dossiers des sièges avant, donnant l’impression de sièges lounge généreux.

La Maybach reprend à son compte évidemment le nouveau système d’infodivertissement MBUX multi-écran, la panoplie de caméras avec capteurs de mouvement et une IA adaptative, ainsi que le système Digital Light (équipement en option) qui permet des fonctions entièrement nouvelles, comme la projection d’aides au marquage ou de symboles d’avertissement sur la route devant vous. Dans chaque lampe frontale, DIGITAL LIGHT dispose d’un module d’éclairage avec trois LED extrêmement puissantes dont la lumière est réfractée et dirigée par 1,3 million de micro-miroirs. La résolution est donc supérieure à 2,6 millions de pixels par véhicule.

Sous le capot, alors que la Classe S emploie un moteur diesel 6-cylindres, la Maybach adopte le V8 biturbo essence associé à un système d’hybridation léger de 48 volts. La puissance est annoncée à 560 chevaux. Toute cette puissance est envoyée aux quatre roues motrices et directrices via une boîte de vitesses automatique 9G-Tronic.

Les tarifs sont attendus, malus compris, aux alentours de 180.000 euros….sans compter les nombreuses options du catalogue long comme le bras. Mais de toute façon, son terrain de prédilection ne sera pas vraiment en France.

Images : Mercedes

 

 

 

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "Mercedes-Maybach Classe S : la Rolls des Mercedes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Une voiture de Kardashian.
Un concentré de raffinements et de technologies mais on ne retient que le style ultra clinquant.
Les grilles chromées de partout … c’est moche.

Mais bon Mercedes a fait cette autos pour ses actionnaires : les pays du Golfe. Mercedes et BMW en ce moment… ils semblent être dans une impasse stylistique. A part pour les prochaines Mercedes électriques.

SAM
Invité

On dirait les enceintes d’un autoradio de luxe ces grilles … mais qui valide ce genre de conneries chez eux?!?! C’est du raffinement?

greg
Invité

« Mais bon Mercedes a fait cette autos pour ses actionnaires : les pays du Golfe. »
Detrompes-toi: 70% des versions Maybach ont ete ecoulees en Chine. C’ est donc pour les chinois (qui aiment le clinquant et les chromes a foison) que cette version a ete pensees.
Et accessoirement, l’ actionnaire majoritaire est chinois…

SAM
Invité

Disons que c’est plus pour les actionnaires d’Asie, du Moyen-Orient, des USA que les actionnaires français :

– Shu Fu Li : 9,69%
– Kuwait Investment Authority : 6,80%
– Beijing State-Owned Assets Supervision & Administration : 5%
– Harris Associates : 4,93%
– Deka Investment : 2,32%
– BNP Paribas Asset Management France : 1,81%
– BlackRock Advisors : 1,68%
– Amundi Asset Management : 1,62%
– Nissan : 1,54%
– Renault : 1,54%
– Credit Suisse : 1,07 %

greg
Invité

bah les chinois ont quasi 15%. Ce sont les plus gros.
Et c’ est Li Shufu qui fait la pluie et le beau temps chez Daimler

SAM
Invité

@greg. Mais c’est la marque allemande « la plus française »!

greg
Invité

J’ ai pas compris.Que veux-tu dire par la?

Taileb
Invité

Et oui c’est pourtant mieux que les vendeurs de bombe 💣 pour tuer les enfants

Invité

Heu SAM… c’est Maybach, c’est le style Maybach, ça a toujours été comme ça et c’est quand même assez éloigné de Mercedes lui même. et surtout, ça n’a rien à voir avec BMW, qui fait des choses horribles sur sa gamme « grand public ».

Moi.
Invité

Sur les Maybach 57 et 62 il n’y avait autant de chrome immonde, ni même sur l’Exelero.

Invité

Une voiture qui donne surtout envie d’aller shier ! Si c’est ça l’ultra luxe à la Daimler, qu’il laisse plutôt la place à Rolls Royce !

Rakihoney
Invité

C’est plutôt une bonne nouvelle :
On ne peut pas se l’offrir
Mais en même temps, on n’en n’a pas envie du tout
Le monde est bien fait non? 😉

Le normand
Invité

Ouf … !! 5m50 de m’as tu vu. Une bagnole de youtubeur.

AFLC7
Invité

Patatras… Alors que la classe S est une vraie réussite esthétique, intérieure (le principal pour une classe S) et extérieure, voilà qu’on nous propose une voiture de dealer enrichi… Même déguisé en rappeur j’aurai honte de rouler dans un truc pareil… Décidément l’Allemagne n’est pas le pays du bon goût… ou du goût tout court… Mais ce qui compte pour le péquin moyen avec une auto comme ça, ce n’est pas de la posséder, c’est de pouvoir l’acheter…

Arapao
Invité

C’est une classe S Mercedes-Benz figurez-vous, en haut de gamme ! Donc, dire qu’elle serait immonde et que les modèles d’entrée de gamme ne le seraient pas, c’est un peu ridicule, non ?

Moi.
Invité

Je ne sais pas exactement quel était le résultat voulu au niveau du pare-chocs avant, mais c’est de toute beauté.
Je crois que c’est pire que sur le GLS.

Mais bon, je ne suis pas étonné, les nouvelles Mercedes depuis la nouvelle A c’est du m’as-tu-vu au possible, malheureusement, la S a subi le même sort

Invité

Pardon? C’est pas une S, c’est une Maybach!
Quant au style des Mercedes en général, d’abord c’était « ouiiiin, c’est trop triste, c’est une voiture de vieux », puis ça s’est rajeuni avec plutôt bon gout (de l’avis du public; il suffit de voir les ventes), et maintenant c’est « toutes les mercedes, c’est nul, c’est m’as-tu-vu ».
Faudrait savoir…

Moi.
Invité

Mercedes – Maybach Classe S, je ne l’ai pas inventé, c’est juste une finition ultra-luxe, rien de plus, donc si c’est une Classe S.
Après si tu as des problèmes de vision, je n’y suis pour rien.

Lolo
Invité

Sauf qu’elle est loin de la S normale…pas d’amalgame

Moi.
Invité

Ça reste une S que tu le veuille ou non, même si c’est une S+++, c’est con mais c’est comme ça.

C’est comme une 911 GT2RS, c’est loin d’être pareil qu’une Carrera T, mais ça reste la déclinaison d’un même modèle.
Ici c’est pareil, c’est tout.

Mwouais
Invité

Ben si c’est bien le souci : l’amalgame.

La S est une sorte de référence, la Maybach la sublime (le mot est mal choisi).

Pour ma part RR ou Bentley font autre chose.

Arapao
Invité

Non, elle n’est franchement pas loin du tout. Fondamentalement même carrosserie et même intérieur !

Arapao
Invité

Si c’est une Classe S Mercedes-Benz figurez-vous, modèle rallongé.

wizz
Membre
Pour Mercedes, c’est un positionnement différent, presque par obligation Les voitures Mercedes sont souvent avec un design sobre, classicisme, conservateur. On ne bouscule pas sa clientèle. C’est aussi le cas pour Audi…. Pour Maybach, ils ont le cul entre 2 chaises Question d’historique, Maybach était dans le jardin de Rolls Royce, de Bentley et d’autres marques de luxe qui ont disparu. Mais pour son retour, Maybach n’avait pas réussi à revenir dans ce jardin. La marque est repartie, et laisser place à une simple version de la Classe S. Maybach est à la Classe S ce que Baccara fut à… Lire la suite >>
wizz
Membre
en fait, Mercedes a repris l’approche de Toyota pour sa marque Lexus. Ce dernier, en entrant dans le segment premium, a pris BMW et Mercedes comme référence (surtout BMW concernant la motorisation). https://www.motorbiscuit.com/wp-content/uploads/2020/06/2002-Lexus-IS300.jpg Design très classique, très sobre, et des moteurs 6 cylindres en ligne (tout comme BMW). Ils n’ont pas réussi à percer face à cette clientèle conservatrice aussi (envers BMW, Mercedes…) Lexus avait alors pris une autre direction stylistique, (et une autre direction technique). Ils n’ont pas pris des clients de BMW ou Mercedes, mais ont gagné ceux des « néo-riches » qui se demandent ce qu’ils pourraient acheter comme… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Pas tout à fait d’accord avec le principe : Lexus ne s’est pas basé sur un modèle existant chez Toy pour sa LS400 justement pour éviter pareil écueil.

Mercedes à fait la. Même erreur qu’un autre : vouloir faire croire à un autre produit plutôt qu’un produit +++.
Machine arrière, est-ce que ça va fonctionner ?

wizz
Membre

Je parlais du design adopté par Lexus en son temps, et de cette Classe S Maybach aujourd’hui, pour ne pas affronter frontalement une clientèle pré-établie et conservatrice

Mwouais
Invité

@wizz : c’est pourquoi j’ai écrit pas tout à fait d’accord, pour la nuance plus que pour la critique de ton post.

wpDiscuz