Accueil Le Mans 24 Heures du Mans Virtuelles 2020 : Au bout de la nuit

24 Heures du Mans Virtuelles 2020 : Au bout de la nuit

0
1
PARTAGER

Les 24 Heures du Mans Virtuelles courent toujours ! C’est le matin, il reste 7 heures à disputer et on continue à s’y plaire, malgré les quelques ennuis techniques qui ont émaillé la course.

Comme la véritable épreuve, les 24 heures du Mans virtuelles n’ont pas été un long fleuve tranquille. Des incidents plus ou moins controversés ont concerné certains des pilotes les plus célèbres du plateau.

Après un début de course qui a tenu ses promesses, le premier incident majeur a impliqué Fernando Alonso. Au volant de son Oreca LMP2 no14, le pilote espagnol a fermé la porte à une Porsche GTE, écopant d’une pénalité appliquée alors que la voiture était aux stands, Ce cas de figure non prévu a empêché de le logiciel de faire le plein, et Alonso est tombé en panne d’essence sur le circuit, une circonstance normalement éliminatoire… Quelques heures plus tard, le serveur contrôlant la course ayant du être redémarré, la voiture no14 est exceptionnellement revenue dans la course, avec 6 tours de retard, déclenchant une tempête de messages sur twitter.

L’autre victime majeure de la première moitié de l’épreuve a été la voiture no20 du team Redline, celle de Max Verstappen et Lando Norris, éliminée à la suite d’un gros crash de Verstappen du à des problèmes techniques trop complexes pour être résolus.

Des problèmes techniques, il y en a un un certain nombre, allant de déconnexions impromptues à des postes de pilotages cassés, ce qui a donné notamment lieu à un changement de matériel spectaculaire par Simon Pagenaud.

Ces problèmes spécifiques à la simulation peuvent faire tiquer les habitués de la vraie course, mais il n’est pas interdit de considérer qu’il s’agit de la même glorieuse incertitude du sport que les crevaisons aléatoires ou les ruptures mécaniques mineures qui émaillent la réalité.

Il y a eu aussi un certain nombre de sorties de routes et incidents entre les autos, mais sans commune mesure avec les festivals de crashs des autres séries virtuelles vues ces derniers temps.

Cette bonne tenue des concurrents alliée à la qualité d’image de rFactor 2, pas la plus avancée mais qui rend excellemment l’atmosphère du circuit, ont rendu cette soirée, nuit et aube parfaitement intéressantes.

Il reste un tiers de course avec quatre voiture dans le tour de tête, les Oreca du Rebellion Williams ESport team sont en tête, la no1 devant la no13, devant la no4 de ByKolles à 1 minute et la no33 2 Seas Motorsport à 3 minutes.

En LMGTE Porsche domine avec la no93 en tête devant la no80 et la no92. La catégorie a été marquée par les exploits de Charles Leclerc alternant le meilleur et le pire sur la Ferrari no52.

A suivre !

Crédit image : ACO

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "24 Heures du Mans Virtuelles 2020 : Au bout de la nuit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin
C’est vrai que les bugs peuvent énerver…mais c’est comme une crevaison, un incident technique. Regret…rFactor a visiblement décidé de ne pas mettre de pluie (pourtant ce weekend est très humide au Mans) ni de mettre de panne au hasard. Vu de l’extérieur, ils ont aussi décidé de ne pas afficher les dégâts mais il y en a quand même. Pour le moment je retiens de cette grosse machine un résultat largement au-dessus de ce qu’ont proposé F1 et FE (et même Indy). Cela ne vaut pas le bord de piste en vrai, mais je suis très agréablement surprise par le… Lire la suite >>
wpDiscuz