Accueil F1 F1 : le GP de France annulé, reprise espérée en Juillet

F1 : le GP de France annulé, reprise espérée en Juillet

41
14
PARTAGER
France

On ne peut pas dire que ce soit une grande surprise. Le grand prix de France de F1 2020 est annulé. A partir du moment où le président de la République avait annoncé, dans sa dernière allocution, le maintien de l’interdiction, au moins jusqu’à mi-juillet, des rassemblements publics d’envergure, le grand prix prévu fin juin était sur la sellette.

Complexité sanitaire, juridique et logistique

Les reports déjà actés des 24 heures du Mans ou encore du Tour de France laissaient peu de doute quant au sort du grand prix, qui aurait dû célébrer les 50 ans du circuit.

Le délai de communication avant l’annonce d’aujourd’hui témoigne des tractations qui ont eu lieu en coulisses pour trouver une date de report, mais elles ont échoué. Premièrement, la situation sanitaire est encore trop incertaine. L’épreuve française, qui ne paye pas aussi cher que d’autres, n’était peut-être pas une priorité et surtout, à supposer d’un retour progressif à la normale durant l’été, il aurait été compliqué de décaler cette course en août, là où Liberty media veut recaser les courses européennes, alors que la région est en tension avec les flux touristiques.  Le calendrier du Castellet est également bien rempli à partir de cet été, caser une date relevait donc de la mission impossible. N’oublions pas aussi que d’autres courses, reportées plus tôt dans la saison, ont dû aussi réserver leur créneau.

« En raison des déclarations du président de la République française visant à interdire les grands événements jusqu’au milieu du mois de juillet au minimum et à maintenir la fermeture de l’espace Schengen jusqu’à nouvel ordre, et des récentes décisions annoncées par le Gouvernement Français afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19, le GIP Grand Prix de France – Le Castellet prend acte de l’impossibilité de maintenir le Grand Prix de France de Formule 1 le 28 juin prochain, ont fait savoir les organisateurs dans le communiqué.

La santé et la sécurité de ses spectateurs, de ses partenaires et de l’ensemble des acteurs de la Formule 1 est une priorité. Le GIP Grand Prix de France – Le Castellet soutient les décisions prises par le Gouvernement Français. Le Grand Prix de France de Formule 1 tient à remercier ses clients, l’ensemble des administrateurs de son GIP, le Circuit Paul Ricard, l’ensemble de ses partenaires et des entreprises l’accompagnant dans l’organisation de cet événement ».

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, les détenteurs de billets pour l’édition 2020 seront remboursés. « Les regards du GIP Grand Prix de France – Le Castellet se tournent déjà vers l’été 2021 afin d’offrir à nos spectateurs un événement encore plus inédit au cœur de la Région Sud », précise Éric Boullier, directeur général du Grand prix. « Nous avons été en contact étroit avec le promoteur français au cours de l’évolution de la situation et, bien qu’il soit décevant pour nos fans et la communauté de la F1 que le Grand Prix de France n’ait pas lieu, nous soutenons pleinement la décision prise par les autorités françaises et espérons être bientôt de retour au Paul Ricard », a ajouté Chase Carey, PDG du Formula One Group.

Le huis clos avait été également envisagé, mais la FFSA n’a pas voulu en entendre parler. Le contrat avec la FOM aurait nécessité une révision, car les recettes du GP de France, soutenu par des aides publiques, reposent avant tout sur la billetterie.

L’Autriche en pole pour lancer la saison

Comme l’avait souligné récemment Helmut Marko, les plans de la FOM pour la reprise du championnat tablent désormais sur l’Autriche début juillet. Red Bull, qui y court à domicile, soutient fortement l’idée avec la possibilité d’organiser deux courses d’affilée sur le Red Bull Ring, qui se tiendraient à huis clos mais permettrait au moins d’enclencher les droits TV et donc de débloquer la situation financière des équipes. Fort d’une importante trésorerie, Liberty Media a d’ailleurs fait une avance financière à plusieurs équipes qui sont en tension budgétaire, puisque les revenus des sponsors sont en général fixés au prorata des courses disputées.

Silverstone, à proximité du QG de la plupart des équipes, a déjà acté l’organisation d’une course à huis clos le 19 juillet. Un format double est également sur la table pour le circuit anglais. Liberty Media espère ainsi déployer une calendrier régionalisé : l’Europe entre juillet et début septembre, avec des courses – en tous cas les premières – à huis clos pour rester cohérent avec les mesures sanitaires. L’Asie et les Amériques occuperaient automne, avant d’achever la saison en novembre-décembre par le Moyen-Orient. Les autorités sportives espèrent toujours organiser ainsi une quinzaine de courses, qui permettraient au championnat 2020 d’avoir une réelle consistance.

« Nous publierons notre calendrier finalisé dès que possible« , assure Carey. Bien évidemment, il ne sera réalisable que si la crise sanitaire liée au Covid-19 s’améliore dans les différents pays concernés. « Nous devons encore régler de nombreuses questions, comme les procédures d’entrée et de fonctionnement pour les écuries et nos autres partenaires dans chaque pays« , explique le dirigeant.

Plus que jamais, la pandémie de Coronavirus devra pousser tous les acteurs de la F1 à revoir le modèle.

 

Source : GP France, F1

 

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "F1 : le GP de France annulé, reprise espérée en Juillet"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bien pensant
Invité

Le sport est secondaire. Le plus important est la santé et sa solidarité envers le personnel soignant. Et aussi faire des bébés bien évidemment.

gigi4lm
Invité

Faire des bébés c’est facile pour la plupart. En période de confinement le plus difficile est de ne pas en faire !😀

michozi
Invité

Non ca n’a rien de compliqué de ne pas en faire il suffit de s’embrouiller sans arret avec sa femme jusqu’a la detester et avoir envie de l’empoissonner discretement. Ou aors lui donner envie de partir, pour ca il ne faut pas hesiter a y aller: lacher des caisses, regarder des pornos devant elle a poil en chaussettes en rotant,…

zafira500
Invité

@michozi
Ça sent le vécu là. 😁
Blague à part, on va risquer de se, retrouver avec une saison 2020 très courte.

AXSPORT
Invité

Et ensuite les élever convenablement……

michozi
Invité

Ca on s’en fou la rue s’en occupera tres bien.

The Stig
Invité

Des gosses??? On est déjà bien trop nombreux sur cette planète !

Moi.
Invité

Si le GP au HTTT pouvait être annulé pour de bon et revenir sur un vrai circuit ce serait génial.

Le tracé est naze, pas télévisuel pour un sou avec les multiples embranchements, sans parler des bandes rouges et bleues…

wizz
Membre

Enchainer en 3 semaines les courses Grande Bretagne, France et Espagne, c’est faisable

1 week end de pause

De même avec Hongrie, Autriche et Italie
Budapest Spielberg : 400km
Spielberg Monza 650km

1 week end de pause

Encore mieux avec l’Allemagne, Belgique et Pays Bas.
Nurburgring Spa Francorchamps : 100km
Spa Francorchamps Zandvoort : 300km

9 courses expédiées en 11 semaines

Thibaut Emme
Admin

Le principe va être de faire les régions bloc par bloc.
Ce qu’on dit qu’ils pourraient faire depuis qq années…il faut une urgence sanitaire et un lockdown pour qu’ils y soient poussés.

juillet-août : Europe (Autriche, Uk, Hongrie, Belgique, Italie et peut-être Pays-Bas) en gros toutes les semaines un GP.
Ensuite on filerait en Asie/Eurasie sur septembre-octobre, les Amériques sur octobre-novembre, puis fin en décembre au Moyen-Orient.
15 à 18 GP en 22 à 23 semaines. Dense, mais jouable pour les hommes et le matériel.

wizz
Membre
https://i.ytimg.com/vi/-xWkF4Hk2PE/maxresdefault.jpg 22 mécanos et encore, il n’y avait pas de ravitaillement d’essence… Moitié moins de personnel pourrait suffire. Les arrêts seront un peu plus longs. Les pilotes feront un peu plus attention lors des séances d’essai (pas possible de reconstruire une nouvelle voiture en 4h…) https://magazine.ferrari.com/fr/courses/2018/10/05/news/the_grand_prix_of_logistics-49212/ « Pour toutes les destinations européennes, le matériel est transporté de Maranello dans une flotte de dix-huit camions : huit pour les structures d’accueil ; trois pour la zone télémétrie ; quatre pour les espaces de travail ; trois pour les stands, la zone de restauration et le paddock club. Outre les voitures de course… Lire la suite >>
Gustave
Invité

Ce qui est incroyable, c est que des gens payent une fortune pour voir des voitures qui font un bruit de merde, ne se doublent pas tant que ça, sans oublier le fait que le specateur lambda à interdiction d’aller dans le paddock et encore moins une à séance de dédicaces sur la pitlane le dimanche, ce que la F1 pourrait faire..

Beatriz
Invité

Bonne décision, il faut penser à la santé avant tout.

wpDiscuz