Accueil DS Nouvelle DS 9, enfin le haut de gamme à la française ?

Nouvelle DS 9, enfin le haut de gamme à la française ?

3552
89
PARTAGER
DS 9

DS Automobiles vient de lever le voile sur sa nouvelle création, la grande berline DS 9. Au moins DS tente d’aller sur ce segment qui ne réussit pas aux constructeurs français depuis trop d’années.

La DS 9 est une grande berline tricorps : 4,93 m de long pour 1,85 m de large. Contrairement à DS 7 Crossback et DS 3 Crossback, la DS 9 ne va donc pas sur le segment des SUV, pourtant porteur en Europe.

Sur la plateforme technique de la Peugeot 508 L (Chine), DS met son design avec sa grande calandre ceinte de chrome (DS Wings) et de grands feux étirés et qui donne un « regard » sérieux à la voiture. Il y a de l’Audi dans cette face avant non ? Bon, pas dans la signature lumineuse à LED verticale en boomerang. On apprécie ou pas. A noter la ligne chromée qui court sur tout le capot depuis le logo DS.

Le profil est celui de la 508L avec un arrière qui hésite entre profil tricorps traditionnel et fastback. Il est souligné par un grand pli qui court des feux avant à ceux de l’arrière. Les feux arrières sont aussi travaillés avec une ligne de chrome qui déborde sur l’aile arrière. Les deisgners se sont lâchés avec des feux de position latéraux intégrés aux extrémités du pavillon. Selon DS Automobiles, c’est un clin d’oeil à la Citroën DS de 1955…

Et l’intérieur ?

Ce qui a fait la réputation de la DS de 1955, c’est son confort et sa suspension. Ici, DS propose DS Lounge, cuir Nappa sur la planche de bord et sur les sièges (avec le fameux motif bracelet de montre), certains éléments en cristal, Alcantara sur tout le pavillon et même les pare-soleil, etc. Au moins côté matériaux, DS vise le top.

Mais, comme elle est sur la plateforme EMP2 avec empattement allongé, la DS 9 peut afficher un empattement de 2,90 m ! Le bénéfice aux places arrières est énorme et DS en rajoute une couche en mettant des sièges chauffants, massants, ventilés… Bref, ce n’est pas qu’une banquette à l’arrière et ceux qui se font conduire apprécieront le geste.

DS Automobiles joue aussi la carte Paris. Outre une présentation avec la Tour Eiffel en fond, la voiture dispose aussi de finitions appelées « Inspirations DS » qui reprennent des noms de quartier de la capitale : Inspiration DS Bastille, Inspiration DS Rivoli, Inspiration DS Opera, Performance Line (ah non). Différents cuirs, différentes teinte, de l’Alcantara ou non, il y a même une montre B.R.M. au somment de la planche de bord.

Le confort ce sont des suspensions « tapis volant ». Hélas, pas de suspension pneumatique à sphères comme sur la DS, mais le « DS Active Scan Suspension ». En gros, une caméra à l’avant « lit » la route et, avec l’aide de capteurs d’assiette, d’accéléromètres, détecteurs divers, adapte chacune des suspension. « La suspension DS du XXIe siècle conjugue le confort feutré d’une grande berline statutaire et le dynamisme d’un coupé de Grand Tourisme ». A voir sur les pavés parisiens.

Mais le confort, c’est aussi le silence. La nouvelle DS 9 dispose d’une caisse soudo-collée pour éliminer certaines vibrations, mais aussi un vitrage acoustique et feuilleté.

Jusqu’à 360 chevaux en hybride rechargeable

Côté motorisation, la DS 9 sera disponible en E-Tense. Hybride rechargeable de 225 chevaux, la motorisation E-Tense de DS 9 est composée d’un moteur thermique turbo essence PureTech, couplé à un moteur électrique alimenté par une batterie lithium-ion de 11,9 kWh. De quoi faire entre 40 et 50 km en 100% électrique (WLTP). Ici, le moteur électrique est dans la boîte EAT8.

La batterie se recharge via le chargeur intégré 7,4 kW. Il faut compter 1h30 sur une wallbox 7,4 kW ou sur une borne publique accélérée. A noter qu’une motorisation E-Tense 250 chevaux 2RM sera prochainement ajoutée, ainsi que la motorisation E-Tense 360 chevaux 4RM « intelligente ». Le moteur Puretech 225 chevaux seul sera aussi proposé.

Côté technologies embarquées, il y a évidemment les feux actifs à LED, mais aussi une caméra infra-rouge (DS Night Vision) qui repère les obstacles et les dangers et les affiche pour le conducteur, freinage automatique, reconnaissance des panneaux, surveillance des angles morts, lecture des lignes et régulateur adaptatif pour une conduite aidée (autonome niveau 2), surveillance du conducteur (caméra infrarouge qui regarde son attention), etc.

On peut rajouter un accès dématérialisé (DS Smart Access) qui permet de se servir de son téléphone comme clé, déléguer l’accès à un autre téléphone, temporairement ou non, etc. Les poignées affleurantes se déploient et on peut monter à bord.

Notre avis, par leblogauto.com

Sur le papier, la nouvelle DS 9 a tout pour réussir. Mais, on disait cela aussi de nombreux prédécesseurs qui se sont cassé les dents à tenter un retour dans la berline haut de gamme. Au moins, il nous semble que DS 9 a de sérieux atouts, comme son empattement et l’emploi de matériaux nobles. Reste à savoir ce que donnera l’assemblage, mais aussi le tarif.

Pour les motorisations, il semble que la présence du E-Tense 360 chevaux conforte l’image « haut du panier ». Mais, certains resteront bloqués sur la cylindrée (1,6 litre) et le fait qu’il ne s’agit « que » d’un 4 cylindres. En Europe, le manque d’un diesel risque de coûter cher en termes de ventes.

On demande à voir en vrai ce que donne cette nouvelle DS 9.

Poster un Commentaire

89 Commentaires sur "Nouvelle DS 9, enfin le haut de gamme à la française ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Commandant Tour
Invité
Malheureusement, pas de surprise, c’est assez conforme a ce que j’en attendais… et au final c’est à côté de la plaque. Pourtant certains traitements de surface sont réussis, élancés et élégants, mais comme d’habitude, les designers de DS n’ont pas su s’arrêter quand il fallait; à force de vouloir paraître, ils ont encore dépassé les limites et au final c’est too much et pas classe…. Les baguettes de chrome sur le capot et le pc arr, mais quelle abomination ; où ont-ils vu que + on met de chrome + c’est premium? là, c’est sans intérêt, limite tuning norauto, et… Lire la suite >>
Malco
Invité

Je partage grosso-modo votre avis. Ca me semble forcé, too much. Maintenant cela plaît peut-être sur d’autres marchés…

Invité

Même avis : on sent tout de suite que c’est une 508 recarossée. Chez Peugeot et DS, ils ont la mauvaise tendance que croire que la surenchère fait du prestige. Hélas, cela fait plus du masstige.
C’est bien dommage, car le concept car DS9 et Metroplis avaient vraiment de la gueule, mais depuis …

SGL
Invité

Il va falloir s’habituer de la longue pièce de chrome sur le capot…

Invité

A noter qu’elle comporte un motif guilloché

Chris
Invité

D’accord c’est moche… Mais c’est une référence à certaines DS qui avaient à l’époque ce qui servait de poignée pour soulever le capot

Mwouais
Invité

Une autre référence plus marquante aurait été la suspension pneumatique.

Venir sur l’ouverture du capot, c’est ouvrir une porte ouverte…

Julien
Invité

Une berline made in China, non merci.

SGL
Invité

Et pourquoi donc… à cause du coronavirus !? 😀

SGL
Invité

Les Volvo et BMW passeront mieux !?

SGL
Invité

…et terminer les smartphones !?

Julien
Invité

Pour une voiture qui se prétend être le « renouveau de la berline française » ça le fait moyen quoi…

SGL
Invité

Bah oui, on en a déjà parlé.
Mais le marché n’avait pas laissé le choix à l’époque de la décision.
Cela fait effectivement un peu désordre.
Enfin, les BAM et Porsche ne s’emmerdent pas trop sur le lieu de production…dans des pays à mains d’œuvre à bas-coût.
…et, apparemment, ça dérange personne !?

zeboss
Invité

Ca c’est bien du franchouillard

Kaizer Sauzée
Invité

Bah ouais, c’est mieux une Audi made in Turquie ou Hongrie…!

greg
Invité

Mais de quoi tu parles? Il n’ y a pas d’ Audi construite en Turquie, et Audi ne joue pas a fond sur le cote national a grand renforts de cliches (tour eiffe, designations..) comme le fait DS, mais si on mettait ce logo, tu serais le premier a cracher ton venin :
https://i.servimg.com/u/f16/20/16/96/31/fr210.png
Ce photoshop resume pour moi tout le probleme de cette voiture

SGL
Invité

Non @KS, ce sont les Turques qui construisent les Audi en Allemagne ! 😉 😀

Ddd
Invité

Ça s’appelle la mondialisation.

Vous avez raison, le mieux aurait été d’investir des million dans une usine d’un pays, dans un continent autophobe. Pour des ventes anonymes.

SGL
Invité

Elle a le mérite d’exister, c’est bien fini. (cela donne l’impression sur les photos)
C’est assez différant que la 508.
Je m’attendais à pire et c’est plutôt une bonne surprise. (sauf la pièce de chrome sur le capot )

18A
Invité

Enfin autre chose qu’un suv chez ds.
Globalement c’est pas trop mal je trouve, à part l’avant un peu trop chargé, et le débordement de chrome a l’arrière.
Pas spectaculaire comme design, mais pas vilain même si de profil on voit bien la 508

gabriel
Invité

oui, elle me rappelle trop la 508. et les feux arrières me rappellent les coupés mercedes.
je ne trouve pas de caractère Citroën dans ce dessin. mais ça peut aussi être le début d’une nouvelle lignée stylistique, un petit peu plus expressive qu’une audi.

wpDiscuz