Accueil Renault Renault débauche Gilles Le Borgne de chez PSA

Renault débauche Gilles Le Borgne de chez PSA

2909
32
PARTAGER
Gilles Le Borgne Renault 2020

On a récemment parlé de plusieurs départs de Renault vers PSA. En voilà un d’importance en sens inverse. Gilles Le Borgne devient directeur de l’ingénierie et membre du Comité Exécutif Groupe (CEG) pour le Groupe Renault.

Gilles Le Borgne reportera directement à la Directrice Générale par Intérim, Clotilde Delbos. Cette dernière déclare : « L’arrivée de Gilles Le Borgne à la direction de l’ensemble des équipes d’ingénierie produits du Groupe Renault, va permettre d’accélérer la transformation de notre ingénierie et de consolider efficacement notre R&D dans un contexte d’enjeux technologiques forts et d’évolutions rapides des réglementations environnementales en Europe et dans le Monde ».

« Sa grande expérience et son parcours, reconnus de toute l’industrie automobile, favoriseront aussi le développement et l’optimisation des synergies opérationnelles au sein de Renault et de l’Alliance » ajoute-t-elle.

Monsieur Le Borgne remplace Gaspar Gascon Abellan qui « a décidé de quitter l’entreprise afin de poursuivre des projets personnels ».

Qui est Gilles Le Borgne ?

Gilles Le Borgne a 57 ans et est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Céramiques Industrielles (*). Il a également un DEA matériaux. Sa carrière, il l’a faite principalement chez PSA pour qui il a conçu des véhicules du segment A tels que 1007, 107, C2, mais aussi la C3, C3 Pluriel, etc.

Après avoir pris la tête de la Direction Avant-Projets, il devient Directeur de la Recherche et du développement en avril 2013. Plus récemment, il fut Directeur Qualité et Ingénierie du groupe PSA de septembre 2016 à mai 2019. Après une période de transition, le voilà de retour dans l’automobile, chez la concurrence.

Il est l’un des experts français reconnus, en matière d’ingénierie et de conception de véhicules. Et ses plus de 30 ans passés chez PSA Peugeot Citroën plaident pour lui.

Fin avril 2019, on apprenait que Gilles Le Borgne quittait PSA « pour des raisons personnelles » lui-aussi. Il a été remplacé chez PSA par Nicolas Morel à partir de mai 2019.

Notre avis, par leblogauto.com

Belle « revanche » pour Renault qui pique l’une des tête pensantes de PSA après plusieurs « fuites » d’importance dans le sens inverse. Le Borgne est celui grâce à qui PSA a été le seul constructeur européen à avoir une gamme entière homologuée avec les nouvelles normes WLTP en septembre 2018.

Cela avait donné un bel avantage commercial à PSA durant quelques mois. Chez Renault en revanche, la transition WLTP plus floue vaut sans doute à Gaspar Gascon Abellan de partir du groupe au losange. Le Borgne devrait y relancer la modernisation des motorisations et sans doute œuvrer – comme bien d’autres – à la relance de l’Alliance également avec plus de mutualisation.

Il faudra tout de même attendre plusieurs mois pour voir les premiers effets de cette arrivée d’importance.

Notes

(*) Créée en 1893 à Sèvres, l’École de Céramique de Sèvres (ECS) déménage près de Limoges et devient l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (E.N.S.C.I.) en 1955. Plus récemment, en 2017, L’ENSCI fusionne avec l’Ecole Nationale Supérieure d’ingénieurs de Limoges (ESIL) et devient l’ESIL-ENSCI.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Renault débauche Gilles Le Borgne de chez PSA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Pour M. Gaspar Gascon Abellan il semblerait que ce soit pour concrétiser un projet personnel … (c’est ce que disent certains médias) La perspective d’une fusion avec FCA pousse Gilles Le Borgne à accepter un poste chez Renault? C’est ce qui va s’inverser … PSA pouvait être plus dynamique que Renault car le Losange devait penser plus global avec Nissan et Dacia. Renault en a pâti de ces cycles de renouvellement … Peugeot et Citroën avec cette méga fusion ben risquent d’en pâtir à leur tour. A ne pas douter que Renault-Nissan seront plus agiles du Peugeot-Citroën-Ope-Dodge-Fiat-Alfa-Jeep … ce qui… Lire la suite >>
seb
Invité

Gilles Le Borgne a quitté PSA en avril 2019, à ce moment là on parlait d’une fusion Renault/FCA. Je ne vois pas ce que la fusion PSA/FCA a à voir là-dedans.

Dom
Invité
Mwouais
Invité

@Dom : j’ai beaucoup aimé sa présentation raccord avec la photo. Cette femme est experte com et marketing et devrait être mieux utilisée chez PSA : quel talent ! (Un peu en décalage avec ses elles aussi mises en avant ‘Writing skills’)
‘I´m able to travel and excite field managers across the Globe. throughout the year‘

John
Invité

Comment peut-on « débaucher » quelqu’un qui n’avait plus d’emploi depuis presque 1 an? Toujours faire du « clic » avec des titres racoleurs…

seb
Invité

John, je t’invite à te renseigner sur les clauses de non concurrence, je serais surpris que ce genre de poste n’en comporte aucune.

Baldo
Invité

C est clair, les clauses c est juste technique. J’ai un poste non stratégique, mais je suis cadre chez un marchand de matériaux.
J’ai une clause de non concurrence de 6 mois.
Limite dans le temps et une distance de 60 km autour de mon taf actuel, la seule chose est que si je pars, pour être appliquée alors elle se monnaye pour être déclenchée. Donc oui je pense aussi que c est un débauchage, et Renault a dut lui faire un petit pont d or

M2
Invité

Tout ce négocie à ce niveau-là : la durée de préavis, le lieu du préavis (à domicile quand sur un poste stratégique comme ça vous arrivez chez le concurrent avec les idées moins claires), l’application ou non de la clause de concurrence, la réduction ou non de ça durée, etc.
Et derrière on applique la communication qui arrange tout le monde. Je l’ai vécu, et pas qu’une fois.

Jdg
Invité

Espérons que Le Borgne soit visionnaire lol.
Ok je sors

The Stig
Invité

Bah, en même temps, au royaume des aveugles (ah bah non on n’avait pas vu que Ghosn fraudait…), Le Borgne est roi 😉

wpDiscuz