Accueil Audi Los Angeles 2019 : Audi e-tron Sportback

Los Angeles 2019 : Audi e-tron Sportback

518
14
PARTAGER
audi

Deux ans après le concept, le SUV coupé électrique d’Audi est officiellement présenté au salon de Los Angeles, dans un style « Fastback » musclé mais très efficace aérodynamiquement.

4.90 mètres de long, 1.93 mètre de large, 1.61 mètre de haut : nous avons bien affaire à un SUV, dont les cotes sont similaires à l’e-Tron initial, mais avec un profil dynamique de coupé. Sans surprise, le modèle reprend le nouveau code stylistique Audi en y apportant la touche propre à la gamme e-Tron. La calandre Singleframe, désormais dessinée en forme d’octogone évasé dans sa partie supérieure, est striée à l’intérieur par des montants verticaux gris platine clair, caractéristique spécifique des modèles e-tron.  Les phares Matrix LED sont soulignés par quatre segments horizontaux qui créent la signature spécifique e-tron des feux de jour, mais que l’on retrouve aussi dans la signature des feux arrière, les flancs creusés de caisse et le design des jantes. La calandre est encadrée par des prises d’air béantes pour la finition S Line.

Ainsi, malgré son allure imposante (2,5 tonnes à vide), l’e-tron Sportback, dans cette finition, associé aux rétroviseurs extérieurs et virtuels (en option), atteint un coefficient de traînée de seulement 0,25, ce qui est mieux que le modèle sœur (0.28). Le SUV coupé repose de série sur des jantes de 19 pouces, mais on peut aller jusqu’à 22 pouces en option.

Bienvenue dans la Matrice

Les phares « intelligents » Matrix LED numériques sont installés en première mondiale sur un véhicule de série: décomposée en minuscules pixels, leur lumière illumine la route en haute résolution et peut projeter des motifs et signaux spécifiques. Selon le réglage, la lumière LED est dirigée via les lentilles soit sur la route, soit absorbée afin de masquer les zones du faisceau lumineux. Elle apporte des innovations concernant l’éclairage des voies et l’éclairage d’orientation, s’adaptant de manière dynamique aux changements de voie ou encore, via une option, permettant en conduite nocturne de détecter des obstacles ou des piétons et de gérer l’éclairage en fonction.

Parlons moteur

Chaque essieu est équipé d’un moteur électrique asynchrone alimenté en courant triphasé, le SUV étant disponible en deux versions.

  • Le modèle 50 est équipé d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 71 kWh, pour une puissance  de 313 chevaux et un couple de 540Nm.
  • Avec une puissance de 265 kW (360 chevaux) et 561 Nm de couple, la version 55 quattro ne prend que 6,6 secondes pour atteindre 100 km/h, sa vitesse maximale étant limitée électroniquement à 200 km/h.La capacité de la batterie grimpe alors à 95 Kwh.
  • Le mode boost peut faire grimper l’ensemble à 300 kW (407 chevaux) et 664 Nm de couple pendant huit secondes, ramenant le 0 à 100 kmh en 5,7 secondes. Les performances sont optimisées par une transmission intégrale électrique qui régule en permanence la répartition du couple d’entraînement entre les deux essieux, en quelques fractions de seconde.

Le système de batterie, qui fonctionne à une tension de 396 volts, est placé sous l’habitacle, enserré dans un cadre stratifié d’aluminium. La recharge en courant continu (CC) peut aller jusqu’à 150 kW dans les stations de recharge rapide. En un peu moins d’une demi-heure, la batterie atteint 80% de sa capacité.

L’autonomie maximale est annoncée à la hausse par rapport à la version standard, avec respectivement 347 kms (modèle 50) et 446 kms (modèle 55) pouvant être parcourus en une seule charge, selon le cycle WLTP. Mais il faudra attendre les essais concrets pour se faire une idée exacte de la consommation de ce gros véhicule.

modèle «édition un»

Construit dans l’ usine de Bruxelles, le SUV fera ses débuts sur le marché européen au printemps 2020, avec un prix de base de 71 350 EUR en Allemagne. Pour célébrer ce lancement, Audi proposera le modèle à édition limitée «édition one» en livrée bleu plasma. Basé sur l’extérieur de la ligne S, il comprend également les rétroviseurs extérieurs virtuels, les accessoires finis en aluminium, les jantes exclusives de 21 pouces, les étriers de frein orange et le toit ouvrant panoramique en verre.

L’avis de leblogauto.com

La catégorie fera frôler l’overdose à certains, mais ce SUV a de la gueule, c’est indéniable. La guerre du Premium électrique ne fait que commencer, mais Audi place la barre très haut avec un arsenal technologique impressionnant.

Images : Audi

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Los Angeles 2019 : Audi e-tron Sportback"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Joli !
Décidément, Tesla ne sera plus seul en 2020…

SGL
Invité

Ah !? je crois que nous avons à faire à une Task force anti-Audi !?

SGL
Invité

À moins que cela soit du racisme anti-VE ?

labradaauto
Invité

l’originale est une très grosse auto . celle-ci a conserve la génétique . à éviter dans certains quartiers , « serrés ».

gjjeg
Invité

Encore un. Et n’oubliez pas de tirer la chasse après.

Thibaut Emme
Admin

Une « blague » inédite 😉

Mwouais
Invité

Voici son égo flatté.
Mais c’est un peu court jeune homme : n’a t’il conspué l’absence d’option payante coussin péteur dans cet e-tron.

Bizaro
Invité
La rue se partage. Alors veuillez ne pas les laissez dans la rue et les ramasser, par respects pour les autres. Merci. A 71 350 EUR il devient intéressant, mais lorsque l’on regarde la fiche technique on se dit que les vieux Jaguar I-PACE ou Tesla Model X ont encore de l’avance sur ce futur E-TRON Fastback. Mais bon on est rassurer : « Les phares « intelligents » Matrix LED numériques sont installés en première mondiale » et on sait que les loupiottes en tout genre sont une clé de vente, et sont l’avance technologique d’Audi sur le monde automobile. Ce… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@Bizaro : et pourtant les essais de ces mastodontes signalent qu’ils sont vachement bien foutus. Exemple récent de POA qui en dit beaucoup de bien sinon évidemment une autonomie à apprécier (je crois que j’aurais dû mal à apprécier cette autonomie). Ils ne comparaient pas vraiment l’engin à un Tesla équivalent comme on ne compare pas une Ford à une Volvo par exemple d’idée. J’aime beaucoup la Tesla X par exemple pour son look gros baleineau Béluga à portes d’albatros : il fallait oser et bravo de l’avoir fait. Audi, plus traditionnel et plus dans le luxe a commis autre… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
En attendant que A7 E-Tron arrive, peut-être peux tu te faire plaisir avec une Taycan ou une Tesla S? Je persiste et signe le prix est acceptable mais je préfère mettre 10% de plus pour avoir un vieux I-PACE pas fiable tout de suite. Maintenant il est sûr que la force de frappe de VAG fera qu’il aura une meilleur carrière. J’espère que l’IX3 sera à 70 000€, malheureusement je crains au-delà de 80000€, sans même parler de l’I4! Les produits AUDI ont tout à fait leur place, d’ailleurs la marque a beaucoup de clients et d’admirateurs. Et même si… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
L’essai était la version normale évidemment et c’est leur subjectivité relative (car non dirigée) qui est plaisante à entendre. Ils ont beaucoup apprécié la Tesla X également. La pertinence de leurs avis me paraît fondamentalement fondée sur une expérience de conducteur plus que de technicien, soit la façon de vivre au quotidien derrière le volant de son auto. Bref, je ne suis pas là pour eux. La Taycan est le véhicule électrique avec la Tesla X que j’aimerais posséder (quoique la X pour le gag, la technologie software et autant pour le plaisir cinématique des portes). Je te lis avec… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

IX3 ! mais ce n’est pas un modèle de transition dans la gamme ?
Quand on tape dans ces machins là, il faut obligatoirement LA PLUS GROSSE!
Audi est en conflit avec BM ça se confirme

lataupe2B
Invité

Belle auto bien que ce soit un SUV. Décidément après le DBX je vais aimer les SUV … vite faut que je me soigne.

wpDiscuz