Accueil Droit routier Accident de Mirepoix-sur-Tarn : qu’est-ce qu’un GPS poids-lourd ?

Accident de Mirepoix-sur-Tarn : qu’est-ce qu’un GPS poids-lourd ?

9721
55
PARTAGER

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn s’est effondré, à priori sous la masse largement trop importante d’un camion. Certains appellent à la généralisation des GPS poids-lourd. Mais qu’est-ce que c’est ?

Si vous faites partie de la majorité de Français qui disposent d’un GPS, que ce soit via le smartphone ou intégré au véhicule, vous avec dû constater que vous ne rentrez pas les caractéristiques du véhicule. Ni le poids, ni la hauteur, ni la largeur ou la longueur.

Dans un cas comme celui du pont de Mirepoix, la traversée était interdite aux plus de 19 tonnes, avec un seul camion à la fois. Avec une masse estimée, selon le Procureur en charge de l’enquête, à 50 tonnes, le camion trop lourd est pour le moment la piste privilégiée pour expliquer le drame.

Aussi, comme les automobilistes, les routiers ont malheureusement tendance à se fier aveuglément à leur GPS. Les anciens roulaient avec des atlas indiquant les limites de chaque pont, tunnel, route. Les locaux connaissaient également les spécificités des routes « du coin ». Or de plus en plus les routiers ne sont plus des locaux.

Exemple de GPS professionnel avec dimensions, mais aussi matières dangereuses

Un GPS qui prend en compte les spécificités du véhicule

Un GPS spécial poids-lourds est un outil de navigation dans lequel vous rentrez les caractéristiques du véhicule que vous conduisez, à la date du trajet. Ainsi, le trajet proposé convient forcément à votre véhicule. Mais, pour cela, il faut que les caractéristiques des routes et ouvrages soient répertoriées. Cela prend plus de temps que la cartographie classique. Pour autant, un GPS camion est à peine plus cher qu’un GPS particulier.

Le GPS Camion est-il obligatoire ? Non. Pas plus qu’un GPS basique. Le Député LR Jacques Cattin a bien fait une proposition de loi pour rendre obligatoires les GPS poids-lourd, mais elle a été rejetée. Avec le drame de Mirepoix-sur-Tarn, cela va peut-être changer.

Néanmoins, le décideur final reste le routier. En effet, même avec un GPS PL, rien n’empêche un camionneur d’emprunter un autre chemin pour s’éviter un détour de plusieurs dizaines de minutes voire plus. Cela n’empêchera pas non plus un conducteur de passer outre des panneaux, des alertes lumineuses, etc.

Avec un tunnel ou un pont sous lequel on passe, la sanction est immédiate si la hauteur limite est dépassée. Idem pour la largeur. Mais, le poids limite peut être indiqué, rien n’empêche le franchissement d’un pont ou le passage sur une route. Une solution pourrait être d’équiper tous les ouvrages avec des capteurs de force, capables de peser les véhicules et déclencher une barrière. Pour les routes, à part les contrôles ou imaginer un nouveau genre de « radars », il n’y a guère de solutions.

Pour le moment, le gouvernement reste ouvert à certains changements mais attends les conclusions de l’accident de Mirepoix pour se positionner. A noter que les voitures sans permis (VSP), les cyclomoteurs ou les quadricycles, n’ont pas – sauf oubli – de GPS spécifique. Pourtant, les autoroutes et « routes pour automobile » leur sont interdits.

Illustration : CC2.0 (Marco 56 — E 5958KC), Tomtom

Poster un Commentaire

55 Commentaires sur "Accident de Mirepoix-sur-Tarn : qu’est-ce qu’un GPS poids-lourd ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisabeth Studer
Editor
dans le cas de Mirepoix sur Tarn, le chauffeur n’est autre que le patron de la société ….. située à 400 m …donc on ne peut pas arguer pour sa défense qu’il ne connaissait pas le coin. En fait, effectivement, ce pont permettait d’accéder facilement à l’autoroute Albi/Toulouse ( chose qu’un autre itinéraire ne pouvait lui offrir sans qlques kilomètres supplémentaires ) et lui permettait donc de gagner temps et argent … cf. configuration D71. Si certes, dans bcp de cas les chauffeurs peuvent être fortement incités par leur société à prendre des « raccourcis », et subir la pression pour le… Lire la suite >>
Elisabeth Studer
Editor

https://fr.mappy.com/itineraire/31000-toulouse/31340-mirepoix-sur-tarn

aux bas mots : 15 min de difference , sans compter que l’un des trajets est par autoroute payante que sur les derniers km, sans virage et traversée de village…

Hervé Terencio
Invité

Tout pareil !
Je chargeais des céréales juste au dessus pour Bordeaux.Certes cela aurait été plus court… enfin 10km pour prendre le pont qui va bien.Donc, malgré toute les louanges que l’on peut mettre a l’actif de cet homme.Ce jour là il a commis un crime.c’est tout.

Roy
Invité

Les GPS camions sont plus cher que pour les vl…..!

The Stig
Invité

Par rapport au coût d’un camion, je pense que l’on est plus à ça près…

Par comparaison, quand j’ai mis plus de 40k€ pour une Elise, et qu’on m’a dit « Le pot sur le véhicule n’est pas celui d’origine, si vous souhaitez le garder on peut vous le faire à 600€ », je n’allais pas dire « Non non, je ne mettrai pas 600€ de plus »…

Votre argument ne tient pas la route…

Papagaiou
Invité

On peut quand même mettre en cause les autorités départementale qui auraient pu rendre impraticable le pont aux camions par un simple portique. Ou alors il faut que l’infrastructure supporte le poids maximum de ce qui est autorisé à rouler.
On ne peut pas compter sur le comportement responsable des gens. C’est quand même connu.

Gautier Bottet
Editor
Yakofokon – « rendre impraticable le pont aux camions par un simple portique » Pourquoi ? Un camion de moins de 19 tonnes avait le droit de passer, ainsi qu’un bus. Un portique aurait bloqué ce type de véhicule aussi… – « il faut que l’infrastructure supporte le poids maximum de ce qui est autorisé à rouler » On ne peut pas forcément construire tous les ponts pour qu’ils puissent supporter tous types de poids-lourds et convois exceptionnels, à fortiori lorsque les ponts sont plus anciens… – « On ne peut pas compter sur le comportement responsable des gens » c’est bien le problème dans notre… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@Papagaiou : je trouve étonnant également l’absence de portique à gabarit en hauteur comme un moyen d’éviter une surcharge de l’ouvrage trop évidente. L’information de ce que le chauffeur patron est du proche coin est évidemment accablante si l’ensemble des informations avancées est vérifiée. 15 minutes pour la vie d’autrui et accessoirement la sienne sera impossible à justifier. Quelques uns viendront ici avec la concurrence roumaine, …soit. Il est un fait que le comportement moyen des camionneurs français comme étrangers est des plus souvent cause d’accidents. Accidents lourds. L’éducation est à mon sens plus en cause que la pression et… Lire la suite >>
wizz
Membre

https://i.skyrock.net/3106/24513106/pics/711586793_small.jpg

ce camion peut facilement transporter 6 bobines au lieu de 3, et cela ne change pas son gabarit…

Gautier Bottet
Editor

Un portique de gabarit ne donne aucune indication de la masse du véhicule. Il interdit tous les camions point à la ligne… Cela fonctionne pour les problèmes… de gabarit justement et cela ne permet pas de dire si le camion est vide, plein de plumes ou de plomb…

Pour la surcharge la solution ce sont des capteurs de force évoqués dans le sujet. Mais ce n’est pas tout à fait le même coût.

Mwouais
Invité
@GAUTIER et Wizz: il est évident qu’un portique n’empêche pas la bêtise absolue : une camionnette lourdement chargée tirant un chariot élévateur électrique suffit presque à dépasser les 19t. Mais aussi un bête camion de 10 t suivi d’une Audi e-tron, une RXH-L et 2 DS e-tense. Il n’empêche que limiter à 3m ou je en sais qu’elle hauteur de camionnette haute évite le cas du camion moyen pris en embouteillage sur le pont suivi des véhicules électriques décrit. C’est à dire qu’il évite un problème potentiel à risque plutôt possible plutôt que peu probable. L’idée n’est pas de dire… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Et oui, on peut discuter de charge ponctuelle ou répartie .. contraindre à un risque potentiel et non quasi impossible est utile pour ce type d’ouvrage l’événement en est la preuve ou CQFD.

Michel
Invité

le pb des portiques, c’est qu’ils empecheraient le passage des bus de ramassage scolaire et de transport en commun!

Mwouais
Invité

Me voilà rassuré de ce qu’un bus scolaire aurait su suivre ce camion. Un vrai grand bus scolaire sur ce pont ou des navettes légères ? Un portique aurait obligé unbus scolaire adapté

Mwouais
Invité

Je ne prétends pas que le portique est LA solution, il aurait été ici et dans ce cas LA solution. Et ce cas était le plus probable.

Mwouais
Invité
@Thibaut : « donc on bloque des gens qui pourraient passer …. » Y a-t-il vraiment beaucoup de véhicules à hauteur supérieure à 3m20 qui doivent traverser ce (léger) pont avec une masse en charge de moins de 19t ? Allons, allons,.. ce pont serait sur un axe majeur qu’il aurait déjà été adapté, non ? Comme le problème du problème du camion de 10 t et du bus de 10t, comme tant de possibilités de risques augmentés à partir de l’utilisation sur ce pont de camions à tracteur et ce ne sera jamais un bête panneau : « attention, ne pas mettre… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@thibaut : les chauffeurs de camions spécialisés sont ‘specialistes’ des charges lourdes et ne jouent pas à la roulette pr volonté ou ignorance. Du moins je l’espère.
Les camions à cabine basse représentent quel % de risque ?

The Stig
Invité

@Mwouais : sur le coup, c’est ballot, c’était un chauffeur de camion spécialisé étant donné la charge. Tout chauffeur de poids lourds n’est pas validé pour des charges de 50 tonnes et plus…

Zappy
Invité

Ok, et s’il y a 5 bus avec 50 enfants chacun,, où est l’erreur en poid admissible de ces ouvrages interdits au plus de 19 t.???

wizz
Membre

Ce n’est pas une question d’intelligence humaine, du chauffeur

C’est juste une question de lecture, de compréhension du code de la route, chose dont ce chauffeur a réussi pour pouvoir passer son permis
C’est marqué « interdit aux plus de 19T », point barre…

labradaauto
Invité

…que ce pépin fasse réfléchir les transporteurs grumiers qui pour nombre d’entre eux se baladent avec des fagots impossible à avouer la masse ! ( On imagine un peu des passages répétés à 80 ou 100 tonnes, les dégâts !) – Ils démontent les routes à la sortie de l’hiver et en été. On en parle pas parce qu’ils n’y a pas souvent de victimes. Il y a de nombreux ouvrages en France fragilisés. Un frein à ces infractions: la présence de bascules , les contrôles .

Michel
Invité
En Haute Garonne les grumiers ont une dérogation de circulation jusqu’a 80t surtout pour alimenter l’usine de St GAUDENS Sur l’autoroute A64 il a un poste de pesage dynamique des PL qui controle la charge par essieux (avant le péage de MURET – sens TOULOUSE – BAYONNE) on pourrait intégrer ce système avant chaque pont avec un système de barrières qui s’abaissent en cas de surcharge, mais ça demande une zone tampon entre la zone de pesage et le pont, qui n’existe pas toujours Sinon il existe ou existait un livre (La Girafe) qui répertoriait les hauteurs des ouvrages d’art… Lire la suite >>
wizz
Membre

https://pbs.twimg.com/media/DQTn60-WkAAdail.jpg

michel
voilà un camion très lourd (container nucléaire), et pourtant une charge à l’essieu similaire aux simples camions

zeboss
Invité

En retournant le problème : les réglementations européennes ou nationales imposent une charge de 9 10 ou 13 t/essieu. donc ce 130 T dispose de la charge / essieu normale et réglementaire…

Michel
Invité

c’est pour cela que l’on fait un pesage dynamique par essieu, le camion peut dépasser la charge maxi autorisée, mais on réglemente la masse que peut supporter la route > ajout de trains roulants

Mwouais
Invité

@Thobaut : merci pour l’article et déjà bravo à la proposition ministérielle du GPS poids lourd. Reste à espérer que les chauffeurs continuent à regarder les panneaux temporaires ou à l’infrastructure de mettre à jour immédiatement les paramètres GPS en cas de travaux. On verra au 22eme siècle.

(Dans ce cas, peut on imaginer qu’il n’aurait pas tenté de franchir le pont ?).

Twin Spark
Invité
Je crois que ce drame nous rappelle surtout que s’il y a un panneau interdit aux plus de 19 t ça veut dire que c’est interdit aux plus de 19 t. Le Français (Mais pas que) se croit au-dessus des lois et cherche toujours à contester le bien fondé des contraintes. Exemple moins dramatique mais quotidien : les limitations de vitesse sur autoroutes urbaines. Combien de fois ai-je entendu « C’est limité à 90, c’est débile, on peut facilement rouler à 130 sans risque  » en oubliant que la limite est là pour réduire les nuisances sonores pour les riverains. Arrêtons… Lire la suite >>
wpDiscuz