Accueil F1 F1 2019-Monza-Vendredi : Leclerc 1er, Hamilton en embuscade

F1 2019-Monza-Vendredi : Leclerc 1er, Hamilton en embuscade

869
0
PARTAGER
Leclerc Ferrari

Une semaine après sa victoire à Spa, Charles Leclerc arrive en favoris sur le circuit de Monza où la Ferrari doit faire encore des merveilles. Mais la météo sera plus fraîche et perturbée ce weekend, et Hamilton n’est jamais très loin.

EL1 : La pluie s’invite, festival d’erreurs

Il fait frais à Monza, avec 16° dans l’air et seulement 19° sur la piste, qui est détrempée par les orages de la nuit et du matin. Les pilotes essaient de prendre leurs marques, comme Vettel qui rate la chicane dès la sortie des stands, et après c’est festival !

Au bout de 25′, Raikkonen perd le contrôle à la sortie de la Parabolica. L’aileron arrière de l’Alfa Romeo est endommagé, c’est le premier drapeau rouge ! Au même moment, Sainz fait un beau 360° à la sortie d’Ascari, mais sans conséquences.

Sitôt la relance faite, c’est au tour de Perez de se crasher à la sortie de la variante Ascari, avec une Racing Point assez endommagée. Le train avant gauche, l’aileron et le capot moteur ont pris cher, alors que le mexicain ne roulait pas à vive allure.

On tourne entre 1’33 et 1’35, avant que Pierre Gasly ne se loupe à la chicane, sa Toro Rosso se trouvant coincée sur les boudins hors piste. Cela déclenche un drapeau rouge, mais avec l’aide des commissaires, le français peut repartir.

La pluie ayant cessé, la piste évolue petit à petit mais avec des parties sèches et plus humides. Les pilotes passent les intermédiaires, puis, dans les dernières minutes de la séance, les slicks. Charles Leclerc, en médiums, se sort de ces conditions changeantes avec le meilleur temps, signé en 1’27″9. Il devance les McLaren et Hamilton à 8 dixièmes.

EL2 : Leclerc et Hamilton se marquent

La piste est sèche et les pilotes se pressent donc en piste pour rattraper le manque de roulage des EL1, d’autant plus que la pluie rode toujours dans les parages.

Bottas établit la première référence en 1’22″8 mais  Hamilton (mediums) et Leclerc (durs) l’abaissent à 1’22″4. Le Britannique enchaîne en 1’21″9, devant Vettel (durs) et Verstappen (mediums).

Les simulations de longs relais débutent rapidement et quand on passe aux trains tendres, Charles Leclerc reprend la main en 1’20″9, deux dixièmes devant Vettel et trois devant Verstappen.

Après une interruption de séance pour nettoyer une piste salie par des projections de graviers et un bref interlude pluvieux, les 45 dernières minutes sont toujours consacrées aux longs relais. Tandis que Hamilton revient très près de Leclerc, à seulement 68 millièmes du meilleur chrono, le monégasque ne semble pas très satisfait des simulations de longs relais en pneus durs.

f1 el2 monza 2019

L’écart entre Ferrari et Mercedes semble moins important à Monza, sur un circuit il est vrai avalé plus vite qu’en Belgique. Comme d’habitude, la Mercedes compense le déficit en ligne droite par de meilleurs passages en courbe. Surtout, sur les longs relais, le rythme des flèches d’argent et aussi des Red Bull apparaît plus fringuant que celui des Ferrari, dont on connaît les difficultés à préserver les gommes. On notera le joli 7e temps de Pierre Gasly, qui retrouve avec la Toro Rosso une monoplace lui correspondant bien plus en termse de feeling. A noter aussi que Verstappen partira en fond de grille suite à des pénalités moteur. Avec une spec4 du V6 Honda qui le ravit, on peut miser sur une spectaculaire remontada ?

Le duel Leclerc-Hamilton s’annonce serré demain, à moins qu’un trouble-fête ne vienne s’immiscer dans la bataille. L’aspiration jouera un rôle important dans la chasse à la pole position. Vu les tensions qui naissent parfois dans les tours de lancement, ça promet !

 

Source : F1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz