Accueil Constructeurs Association Ford, GM, Toyota et SAE pour sécuriser la voiture autonome

Association Ford, GM, Toyota et SAE pour sécuriser la voiture autonome

257
2
PARTAGER

Bien que de nombreux constructeurs et entreprises technologiques continuent à tester et à viser l’objectif de déploiement de voitures autonomes, les normes et réglementations de sécurité sont pratiquement inexistantes. Le Consortium sur la sécurité des véhicules autonomes espère changer la donne via le nouveau partenariat que viennent d’établir ensemble Ford, Toyota, General Motors et SAE International.

Développement dans des environnements sécurisés

Annoncé la semaine dernière, l’AVSC (Automated Vehicle Safety Consortium) a pour objectif de contribuer à ce que les voitures autonomes de niveaux 4 et 5 se développent dans des environnements sécurisés. Sur l’échelle d’autonomie SAE, le niveau 5 est le plus élevé avec zéro apport requis d’un humain dans un scénario donné.

Combler une lacune

Le consortium est convaincu qu’il comble une lacune au sein du parc automobile naissant, en créant un cadre pour les directives de sécurité dont il pourra tirer partie pour collaborer avec les organes directeurs et d’autres agences.

Les gouvernements doivent en effet adopter des textes pour permettre aux véhicules autonomes de circuler sur les routes publiques, la problématique sera d’autant plus importante pour les futurs véhicules autonomes non dotés de volant ou de pédales conducteurs.

Proposition d’une feuille de route

Lors de l’annonce de l’organisation, l’AVSC a également présenté sa première proposition : une feuille de route indiquant les priorités sur lesquelles elle concentrera son attention. Dans un premier temps, le consortium souhaite rendre le développement et les réglementations accessibles à tout développeur, fabricant ou intégrateur de technologie. L’accent sera mis dès le début sur le partage de données, les interactions entre véhicules autonomes et les conducteurs humains, ainsi que sur un ensemble de directives permettant de sécurise les tests.

Se mettre le public de son côté

Ford, General Motors et Toyota ont chacun déclaré qu’ils étaient conscients que les voitures autonomes devaient être déployées dans le respect du public et que les entreprises devaient montrer que la technologie était fiable.

Le consortium ainsi formé envisage de partager davantage sa vision et de discuter plus en détail du sujet tout au long de l’année 2019. Il prendra la parole lors du congrès mondial de SAE International qui débute le 9 avril.

L’avis de Leblogauto.com

Ce consortium voit le jour alors que de récents sondages ont laissé entrevoir l’existence d’une forte méfiance des conducteurs face aux nouvelles technologies offertes dans le cadre des véhicules autonomes. L’accident qui aura coûté la vie à une SDF lors de tests opérés dans le cadre de mises au point de véhicules avec Uber n’aura rien arrangé à l’affaire.

Dans un tel contexte, les constructeurs se doivent de réagir pour familiariser le grand public à de telles innovations.

Sources : motorauthority.com , SAE

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Association Ford, GM, Toyota et SAE pour sécuriser la voiture autonome"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Will
Invité

C’en est où la voiture autonome ?
La google car semblait prometteuse mais depuis quelques années Google ne semble plus innover des masses et a arrêté le programme.
Tesla je ne sais pas où ça en est si ce n’est que Musk cherchait des volontaires parmi les employés pour tester la nouvelle version.
Et Peugeot réduit la voilure.
Mais concrètement ? Depuis que le véhicule uber a shooté la sdf à vélo on en entend en effet plus beaucoup parler.

Invité

n’est-ce pas un phantasme, de penser qu’on puisse faire de la voiture autonome sécurisée juste en claquant du doigt, quand on sait que l’industrie high tech tente de faire des produits non hacklables depuis plus de 30 ans sans y arriver, et qu’eux, ont une vraie politique de sécurité informatique, contrairement à l’industrie automobile qui elle, découvre à peine le concept, et y investit donc bien moins ?

wpDiscuz