Accueil Bilan Sécurité routière 2019 : +17,1% en février, vilains gilets jaunes

Sécurité routière 2019 : +17,1% en février, vilains gilets jaunes

1438
27
PARTAGER

Grosse hausse du nombre de morts sur la route en février. C’est la faute aux « gilets jaunes » qui dégradent les radars dit en substance le Ministre de l’Intérieur. En fait, sans doute pas !

Il est évidemment toujours difficile de dégager une grande tendance à partir d’un seul mois, qui plus est de 28 jours. Pourtant le Ministre n’hésite pas.

Les chiffres

253 tués sur les routes de métropole sont à déplorer. Comparé à 2018, ce sont 37 victimes de plus et donc +17,1%. Tous les autres indicateurs sont à la hausse avec 4 091 accidents corporels (+22,3%), 5 021 blessés (+17,7%).

Sur 12 mois glissants, de mars 2018 à février 2019, on totalise 3 305 tués soit 129 de moins que la même période un an avant (-3,8%). Un total encore très satisfaisant pour la sécurité routière.

La faute aux radars dégradés

Pour le Ministre Castaner, cela ne fait aucun doute, c’est la fautes des radars dégradés. « Il y a des radars qui sont masqués. Ils ne font pas de photographie, il n’y a pas de procès-verbal, mais ils continuent à enregistrer la vitesse. Au mois de décembre, en moyenne, il y a quatre fois plus d’infractions sur un radar masqué que quand il fonctionne. 400% d’augmentation, et au bout du compte ça fait des morts ».

Et l’ONISR (Observatoire National Interministériel à la Sécurité Routière) d’embrayer derrière le Ministre. « Sans ces dégradations, 60 vies supplémentaires auraient pu être épargnées entre novembre et décembre 2018 (30 vies chaque mois) ».

Sauf qu’en février, la hausse est surtout dû aux cyclistes, aux motocyclistes qui sont sortis plus tôt à la faveur d’un mois de février clément, et aux piétons ! Ces mêmes piétons se font malheureusement surtout tuer en agglomération, loin des radars dégradés, sur les routes.

Il n’en reste pas moins vrai qu’habituellement, le mois de février est moins meurtrier que le mois de janvier. C’est même le mois le moins meurtrier de l’année normalement. Pas cette année. Météo ? Radars ? Anomalie statistique ? En tout cas pour le Ministère, c’est la faute des radars dégradés. Que n’attendent-ils pour les réparer ?

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Sécurité routière 2019 : +17,1% en février, vilains gilets jaunes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

400% d’augmentation d’infraction un mois ça fait 17% de mort en plus 2 mois après. Il y a vachement d’inertie, je ne pensais pas que ça mettait autant de temps à se voir.
Vu le pourcentage d’augmentation ça devrais encore avoir un impacte un an après non?
Ils sont trop fort au gouvernement…

De Tomaso
Invité

J’avais écrit ici à propos de la hausse de la mortalité déjà constatée en janvier qu’elle était dû en partie à la destruction des radars. Que le gouvernement s’en servent pour discréditer le mouvement GJ n’enlève en rien la probabilité que c’est, au moins pour certains accidents, la cause de cette hausse générale. Le comportement de certaines personne est déplorable sur routes nationales, notamment les distances de sécurité ignorées. Et les écrans dans les voitures n’arrangent rien. Lire ou conduire il faut choisir.

lym
Invité
S’il y a plus d’infractions vues par les radars qui fonctionnent masqué, c’est que les gens sont moins nombreux à ralentir à à leur niveau et sans doute globalement plus encore ceux du coin qui passent devant au quotidien pour être certains du non fonctionnement… ne changeant au delà très probablement rien à leur conduite habituelle. Si on résume, un changement concernant essentiellement les locaux (avec un nb de cartons au km parcouru qui est le plus faible en parcours habituels, n’en déplaise a la SR et ses poncifs, qui oublie la pondération kilométrique d’usage pour n’évoquer quand ca l’arrange… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

« Sauf qu’en février, la hausse est surtout dû aux cyclistes, aux motocyclistes qui sont sortis plus tôt à la faveur d’un mois de février clément, et aux piétons !  »

zut ca colle pas, il parle pas des écrans.

seb
Invité

@pat d pau, l’article parle des morts, pas des automobilistes qui ont renversés les cyclistes, motocyclistes et piétons.
D’ailleurs les piétons aussi peuvent être sur un écran plutôt que concentrés sur leur environnement, même si l’article n’en parle pas.

labarda3000
Invité
Pour les accidents graves, il est souvent question du contrôle du véhicule. Quand ça glisse: c’est général que nombre de citoyens qui n’ont pas le potentiel à gérer le dérapage et roulent 2 fois trop vite selon leur capacité à gérer. D’abord quand ça glisse on ne gère pas, on anticipe toujours de façon à être en mesure de gérer. ça: c’est 95 pr 100 des usagers qui ne savent pas faire. il y a la distraction avec tous les écrans, y compris le gps dans les véhicules modernes aseptisés au point de mettre en condition de sécurité illusoire. il… Lire la suite >>
mps
Invité

+17,1%, 37 victimes de plus. Les chiffres ont leur fait dire ce que veut. Ce qu’ils serai bien, c’est qu ils poussent leur délire jusqu’au bout. C’es de savoir, le pourquoi du comment…, c’est a dire les raisons et les circonstances de ces décès.

ART
Invité

Tout à fait mps ! Vu la gueule de la météo en février et s’agissant essentiellement de cycliste, pour le gourvernement et quelques tocards bien sûr, c’est les radars inopérants !! Encore du foutage de gueule et de l’effet de manche….

Sigma
Invité

bravo à Thibaut pour ce commentaire mesuré et plein de bon sens !

wpDiscuz