Accueil Ecologie Genève 2019 Live : Seat el-Born concept

Genève 2019 Live : Seat el-Born concept

859
23
PARTAGER
Seat el-Born

Au salon de Genève 2019, Seat nous amène sa version de la berline électrique du groupe VW, la el-Born. On peut voir en grande partie le véhicule de série qui arrivera dans un an et demi.

Par rapport aux derniers spyshots du VW ID Neo, on découvre la partie centrale qui sera commune aux véhicules. La Seat El Born est un mono-volume ce qui peut surprendre en Europe où ce type de carrosserie est en perte de vitesse. L’épais montant arrière est allégé par le travail avec une partie noire/grise à pavés en dégradé.

Techniquement, ce Seat el-Born devrait avoir 420 km d’autonomie selon le cycle WLTP avec une batterie de 62 kWh soit 14,7 kWh/100 km. La batterie « haute densité » sera compatible avec la charge à 100 kW. De quoi récupérer 80% en 47 minutes. Rien de révolutionnaire, surtout si on indique que ce Seat el-Born arrivera fin 2020. Il faut laisser le VW ID Neo seul pendant un an…

Autant l’extérieur fait « presque fini » et véhicule de production. Autant l’intérieur est indigne d’un concept. Ou alors il ne fallait pas faire entrer les gens dedans (regardez les fauteuils !). On devrait quand même avoir une idée du style intérieur, assez minimaliste. Mais il faut espérer pour Seat que ce sera retravaillé dans les détails.

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Genève 2019 Live : Seat el-Born concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Disons que l’intérieur sera fidèle à la version de série! 2020? Pas plus tôt?

Nico
Invité

L intérieur est déprimant même pour un véhicule de série, alors pour un prototype….
Plus de designers intérieur,restriction de budget, ou inspiration de Tesla 3?

pat d pau
Invité

ca permet de voir a quoi va ressembler l’ID. Et y’a rien de fou.

SGL
Invité

Le monospace, revient-il à la mode ?
…j’ai un doute.

SGL
Invité

Dans un sens, c’est plus rationnel que le SUV, mais je ne suis pas sûr que cela plaise !?

Invité

la grande majorité des gens achètent ce que le service marketing met en avant, les influenceurs et les médias.
en 5 ans on peut avoir un revirement du marché si les constructeurs décident de remettre en avant les break et les monospace.
A aujourd’hui les études le montre, les constructeurs font des marges plus importantes sur les SUV comparés au modèle qui servent de base (berline ou citadine).

Pierre
Invité

Alors là pas du tout.

Les services marketing mettent en avant la plus grosse demande.

Si c’était aussi simple, aucun constructeur (ou autre entreprise avec des moyens de communiquer) ne se prendrait d’échecs commerciaux.

ema
Invité
si seulement ! mais la mode des monospaces, qui ont évolué vers les SUV, n’a rien à voir avec le marketing, au contraire. Les goûts et besoin (dont celui de reconnaissance) des consommateurs ont évolué progressivement , comme pour le reste . ça commence par une niche, qui marche bien, les autres s’y engouffrent, et ça dure un certain temps .. – le cabriolet cc – le neo retro – les gros pick up – les grandes berlines « coupé » – … tout ça n’est pas forcément rationnel et dure ce que dure une mode, au cycle automobile près …. Les… Lire la suite >>
François
Invité

ou alors le consommateur qui souhaite de l’électrique est plus ouvert d’esprit et veut véhiculer des valeurs qui sont l’antithèse des gros SUV bien gros et bien polluants.

yannski
Invité

je pense surtout que l’électrique avec son pack de batteries « préfère » ce genre d’architecture typé monospace

SGL
Invité

Oui, c’est plus logique avec l’architecture skateboard… Bien que le groupe VW ne l’entend pas de cette oreille avec leurs SUV électrique.

wizz
Membre

oui François

et rappelle nous quel est le modèle Tesla apparu après la berline S ?

greg
Invité

Ce type de design est inévitable pour un vrai VE de taille compacte. La Chevy Bolt offre une silhouette similaire, c’est tout sauf un hasard.
Plus le véhicule sera grand, plus les proportions pourront être travaillées.
Mais là on parle d’un véhicule de la taille d’une Golf.
C’est pas folichont, mais difficile de faire autrement à moins d’avoir une technologie permettant d’amincir le pack de batteries.

Lhoest
Invité

On dirait un gros facelift de l’altea!

Gilles L.
Invité

La mode n’est qu’un éternel recommencement. Avec ses avantages en terme d’habitabilité et de capacité de chargement, le monospace n’est pas mort. Il suffit de lui ajouter quelques attributs bien dans l’air du temps pour lui redonner une nouvelle jeunesse.

Lee O Neil
Invité

Je ne suis pas sûr de ça.

Renault a fait évolué ses Scenic/Grand Scenic avec justement les « quelques attributs bien dans l’air du temps » (grandes roues, surfaces vitrées réduites en hauteur…) et il s’en est vendu 90 000 en Europe en 2018.
En 2018, Renault a vendu 100 000 Kadjar.

Mais Peugeot a vendu 280 000 SUV 3008/5008 en 2018.
Volkswagen a vendu en 2018 250 000 Tiguan et Nissan a vendu 230 000 Qashqai.

Les clients veulent du SUV, du SUV, du SUV.
Alors les monospaces ne sont peut-être pas morts mais ils sont à l’agonie !

SGL
Invité

Pour le moment @Lee O Neil, a laaaaaaaaargement raison !
Dans 10 ans, on verra !

SGL
Invité

Pour mémoire, en Europe en 2018, les Monospace moyens baissent de -21 % par rapport à 2017 !
Le segment représente env. 582.000 autos contre env. 1.716.000 SUV de taille équivalente (+15 %)

wpDiscuz