Accueil Bilan Bilan 2018 : Italie

Bilan 2018 : Italie

1975
20
PARTAGER

Pour la première fois depuis 2014, le marché automobile clôture 2018 en forte baisse (-3,1 %), dans un contexte économique national difficile pour l’Italie.

Un marché en perte de vitesse

Federauto a fourni un chiffre de 1 910 025 ventes, contre 1 971 345 en 2017. Le rebond de décembre (+1,96 % par rapport à décembre 2017) n’aura donc pas suffit à rattraper une année moribonde pour le marché transalpin, alors que 2017 avait été une belle année avec 8% de croissance. Certes, l’introduction des normes WLTP en septembre a donné un sérieux coup de frein, mais d’autres marchés, comme celui de la France, ont néanmoins terminé l’année en croissance. La récession économique du pays et la politique anti-diésel lancée par les grandes métropoles pèsent aussi dans la balance.

Diesel : encore majoritaire mais en net recul

Confirmant une tendance générale, les ventes de diesel reculent de 12,2 % et ne représentent plus que 51,5 % du marché, soit une perte de part de marché de 5% en un an. Les perspectives « 0 diesel » affichées par Milan et Rome pour leurs centres villes, avec des restrictions dé circulation déjà en vigueur dans la capitale lombarde, influencent évidemment les perspectives d’achat. Les secteurs essence, hybride et électrique en profitent et poursuivent leur expansion avec respectivement une hausse des ventes de +7,9%, +29,6% et +144,8% ! L’essence atteint 35,3 % de part de marché, l’hybride 4,5 % et L’électrique franchit la barre des 5000 modèles vendus. Le GPL pour sa part se maintient et conserve une part de marché de 6,5 %. Pour l’anecdote…1 voiture à hydrogène a été vendue (Toyota Mirai).

Pessimisme pour 2019

Les perspectives pour 2019 ne sont pas à ce jour plus resplendissantes, alors que le parc automobile italien a tendance à fortement vieillir. L’écotaxe, incluse dans la loi de finances approuvée le 30 décembre, prévoit, du 1er mars 2019 au 31 décembre 2021 , l’application d’un  » malus  » aux acheteurs de voitures neuves émettant plus de 160 g de CO2 par kilomètre, à partir de 1 100 euros jusqu’à 2 500 euros. Une décision qui fait souffler un vent de…pessimisme dans le secteur« Quant aux prévisions pour 2019 – a déclaré le président de Federauto Adolfo De Stefani Cosentino– nous nous attendons à une année difficile, qui supportera l’impact négatif de l’écotaxe introduite par la loi de finances 2019, qui sera opérationnelle sur les nouvelles immatriculations de véhicules (avec des émissions de CO2 supérieures à 160 g / km) à partir du 1er janvier Mars 2019. L’augmentation des coûts, qui varie de 1 100 € à 2 500 €, pèsera sur de nombreux modèles, y compris le segment du marché moyen, ce qui entraînera certainement une nouvelle baisse des enregistrements par rapport aux volumes de 2018, qui ne sera pas compensée par des achats de voitures électriques et hybrides qui bénéficieront plutôt du bonus gouvernemental. De plus, nous ne prévoyons aucun effet sur le renouvellement de l’ancien parc en circulation (moyenne d’âge de 10,8 ans) qui distingue notre pays et qui, au contraire, nécessiterait une plus grande attention du législateur «  . Cette écotaxe a aussi mis le feu aux poudres, FCA menaçant de remettre en question les investissements massifs qui étaient prévus dans le nouveau plan stratégique du groupe en Italie.

Tops et Flops

Côté constructeur, le groupe PSA affiche une belle forme, avec des ventes en hausse (+4% pour Peugeot, presque +6% pour Citroën) et un bon mois de décembre. Par contre, la hausse globale du groupe à 33% est à fortement relativiser car les chiffres 2018 incluent l’ensemble des ventes Opel (en légère baisse d’ailleurs), alors que le bilan 2017 de PSA n’a comptabilisé les ventes Opel qu’à partir de juillet. Le groupe VW, malgré un net recul d’Audi (-6,45%), affiche aussi un bon résultat (+7,22%) avec des belles progressions de VW, Seat et Skoda. Parmi les bons élèves aussi, Dacia croit de 6,19% et réalise un excellent mois de décembre (+30% par rapport à décembre 2017). La palme revient à Jeep qui sauve la face du groupe FCA avec une hausse impressionnante de 70,7 %.

Jeep est justement l’arbre qui cache une forêt FCA préoccupante. Le marché italien atone reflète la mauvaise passe que traverse FIAT, qui a été éjecté du top 10 Européen sur les 3 premiers trimestres, ce qui avait valeur de symbole. Alors que le groupe se défend sur certains marchés comme la France, c’est la soupe à la grimace en Italie, où le groupe est en baisse de 10,37% en 2018, ce qui représente presque 60 000 ventes en moins. FCA est plombé par les mauvais chiffres de FIAT (-19,65%), d’Alfa Romeo (-4,9%) de Lancia (-19,53%) marque mono-modèle qui poursuit sa lente agonie et de Maserati qui continue de s’enfoncer (-5,35%) faute de nouveautés.

La plupart des autres grands constructeurs affichent des baisses. Elles sont fortes chez les premium comme Daimler(-7,23%) BMW (-9,31%) Mini (-16,97%) et mêmes abyssales chez Infiniti (-67 % !), alors que Volvo se porte comme un charme.

Chez les autres généralistes, Honda (-10%) Nissan (-14,51%) reculent fortement, alors que Ford limite la casse (-3,4%). Toyota, sans doute aidé par son offre hybride, fait exception avec + 2,8 %. A noter enfin les ventes en hausse de DR Motor, société italienne qui assemble dans ses usines et rebadge en son nom des voitures achetées en kit au chinois Chery.

Meilleures ventes

Top 10 Modèles

La Panda reste le leader incontesté du marché, mais ses ventes baissent de près de 22 000 exemplaires (146 076 en 2017), dans un segment A qui recule de 16,7 à 15,6 % de part de marché. La Fiat 500, l’autre micro-citadine turinoise, voit aussi ses ventes chuter de 14 000 exemplaires, alors que les Karl, Aygo ou Picanto améliorent leurs résultats.

La Lancia Ypsilon, qui était encore en tête du segment B en 2017, voit ses ventes passer de 60 320 à 48 555 exemplaires. Vieillissante et sans perspective d’avenir, la petite Lancia cède son trône à la Clio, qui domine un segment qui perd aussi des parts de marché.

Sans surprise, dans un marché moribond,  c’est le segment des SUV compacts qui dynamise les ventes, étant le seul à progresser. Le 500X prend les devants mais Jeep place 2 modèles dans le top 4, avec un Compass en plein boom.

  1. Fiat Panda (124 266)
  2. Renault Clio (51 268)
  3. Fiat 500X (49 531)
  4. Lancia Ypsilon (48 555)
  5. Jeep Renegade (41 960)
  6. Citroën C3 (41 678)
  7. VW Polo (41 086)
  8. Fiat Tipo (40 337)
  9. Fiat 500 (39 885)
  10. Ford Fiesta (39 681)

Top 10 Marques

  1. Fiat (323 342)
  2. VW (162 775)
  3. Ford (129 563)
  4. Renault (125 154)
  5. Peugeot (108 468)
  6. Opel (95 290)
  7. Toyota (87 833)
  8. Jeep/Dodge (84 735)
  9. Citroën (82 846)
  10. Audi (62 776)

Ventes Décembre

Déc-18Déc-17ChangementMS déc 2018MS déc 2017
Aston Martin27-71,43%0,00%0,01%
BMW3 5464 445-20,22%2,86%3,65%
MINI1 0751 825-41,10%0,87%1,50%
BMW Group4 6216 270-26,30%3,72%5,15%
Mercedes4 3714 583-4,63%3,52%3,77%
smart1 3791 549-10,97%1,11%1,27%
Daimler5 7506 132-6,23%4,63%5,04%
DR Motor17122677,27%0,14%0,02%
Alfa Romeo1 9192 874-33,23%1,55%2,36%
Fiat18 71021 829-14,29%15,08%17,94%
Jeep6 6644 15760,31%5,37%3,42%
Lancia4 3553 14138,65%3,51%2,58%
Maserati141151-6,62%0,11%0,12%
FCA31 78932 152-1,13%25,62%26,42%
Ferrari178112,50%0,01%0,01%
Ford7 5148 006-6,15%6,06%6,58%
Chevrolet3250,00%0,00%0,00%
GM3250,00%0,00%0,00%
GreatWall000,00%0,00%
Honda525668-21,41%0,42%0,55%
Hyundai3 4244 652-26,40%2,76%3,82%
Kia2 6353 475-24,17%2,12%2,86%
Hyundai-Kia6 0598 127-25,45%4,88%6,68%
Isuzu000,00%0,00%
Mahindra7623230,43%0,06%0,02%
Ssangyong1461450,69%0,12%0,12%
Mahindra22216832,14%0,18%0,14%
Mazda700765-8,50%0,56%0,63%
Opel5 5043 77645,76%4,44%3,10%
Citroen5 2474 9955,05%4,23%4,10%
DS224104115,38%0,18%0,09%
Peugeot7 2217 1331,23%5,82%5,86%
PSA18 19616 00813,67%14,66%13,15%
Dacia5 4264 15230,68%4,37%3,41%
Mitsubishi564272107,35%0,45%0,22%
Nissan2 9474 159-29,14%2,38%3,42%
Infiniti664353,49%0,05%0,04%
Lada5425,00%0,00%0,00%
Renault8 9108 5674,00%7,18%7,04%
Renault-Nissan17 91817 1974,19%14,44%14,13%
Subaru204320-36,25%0,16%0,26%
Suzuki2 4351 99422,12%1,96%1,64%
Jaguar54631374,44%0,44%0,26%
Land Rover1 0021 019-1,67%0,81%0,84%
Tata Motors1 5481 33216,22%1,25%1,09%
Tesla5373-27,40%0,04%0,06%
Lexus5315280,57%0,43%0,43%
Toyota4 9005 040-2,78%3,95%4,14%
Toyota Group5 4315 568-2,46%4,38%4,58%
Audi4 7433 08053,99%3,82%2,53%
Lamborghini121020,00%0,01%0,01%
Porsche42436715,53%0,34%0,30%
Seat1 0711 254-14,59%0,86%1,03%
Skoda1 6791 52210,32%1,35%1,25%
Volkswagen11 4249 32322,54%9,21%7,66%
VW Group19 35315 55624,41%15,60%12,78%
Volvo1 5401 29119,29%1,24%1,06%
Autres272317,39%0,02%0,02%
TOTAL124 078121 6891,96%

 

Cumul Annuel

20182017ChangementMS 2018MS 2017
Aston Martin2841-31,71%0,00%0,00%
BMW57 12160 894-6,20%2,99%3,09%
MINI20 52924 724-16,97%1,07%1,25%
BMW Group77 65085 618-9,31%4,07%4,34%
Mercedes-Benz61 31865 971-7,05%3,21%3,35%
smart24 62026 665-7,67%1,29%1,35%
Daimler85 93892 636-7,23%4,50%4,70%
DR Motor1 501416260,82%0,08%0,02%
Alfa Romeo43 11245 333-4,90%2,26%2,30%
Fiat323 342402 430-19,65%16,93%20,41%
Jeep84 53549 50370,77%4,43%2,51%
Lancia48 55760 341-19,53%2,54%3,06%
Maserati2 7622 918-5,35%0,14%0,15%
FCA502 308560 525-10,39%26,30%28,43%
Ferrari39934415,99%0,02%0,02%
Ford129 563134 124-3,40%6,78%6,80%
Chevrolet5153-3,77%0,00%0,00%
Opel (PSA depuis 07/2017)66 658-100,00%0,00%3,38%
GM*5166 711-99,92%0,00%3,38%
GreatWall21100,00%0,00%0,00%
Honda8 8599 875-10,29%0,46%0,50%
Hyundai53 44558 934-9,31%2,80%2,99%
Kia47 73047 957-0,47%2,50%2,43%
Hyundai-Kia101 175106 891-5,35%5,30%5,42%
Isuzu04-100,00%0,00%0,00%
Mahindra900283218,02%0,05%0,01%
Ssangyong2 4652 2449,85%0,13%0,11%
Mahindra3 3652 52733,16%0,18%0,13%
Mazda10 86610 5303,19%0,57%0,53%
Opel95 29032 321194,82%4,99%1,64%
Citroen82 84678 2255,91%4,34%3,97%
DS2 6632 6540,34%0,14%0,13%
Peugeot108 468104 2744,02%5,68%5,29%
PSA289 267217 47433,01%15,14%11,03%
Dacia61 59958 0116,19%3,23%2,94%
Mitsubishi6 0083 75560,00%0,31%0,19%
Nissan54 60662 724-12,94%2,86%3,18%
Infiniti6001 853-67,62%0,03%0,09%
Lada603666,67%0,00%0,00%
Renault125 154133 715-6,40%6,55%6,78%
Renault-Nissan248 027260 094-4,64%12,99%13,19%
Subaru3 3873 0859,79%0,18%0,16%
Suzuki32 93931 0935,94%1,72%1,58%
Jaguar9 2575 31674,13%0,48%0,27%
Land Rover17 35618 676-7,07%0,91%0,95%
Tata05-100,00%0,00%0,00%
Tata Motors26 61323 99710,90%1,39%1,22%
Tesla464533-12,95%0,02%0,03%
Lexus3 9744 003-0,72%0,21%0,20%
Toyota87 83385 2453,04%4,60%4,32%
Toyota Group91 80789 2482,87%4,81%4,53%
Audi62 77667 103-6,45%3,29%3,40%
Lamborghini21213359,40%0,01%0,01%
Porsche5 2905 492-3,68%0,28%0,28%
Seat19 95117 52813,82%1,04%0,89%
Skoda25 37723 1299,72%1,33%1,17%
Volkswagen162 775144 88512,35%8,52%7,35%
VW Group276 381258 2707,01%14,47%13,10%
Volvo19 07516 97012,40%1,00%0,86%
Autres3603473,75%0,02%0,02%
TOTAL1 910 0251 971 354-3,11%
* Les ventes Opel étaient encore comptabilisées pour GM jusqu’en juillet 2017

Sources : unrae.it

 

 

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Bilan 2018 : Italie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

mine de rien, les marques françaises sont dans le top 10, exceptées Dacia (français ? et Ds) mais Opel apporte ce que PSA attendait, un cumul intéressant pour le groupe.

SGL
Invité

Effaré de voir les (bons) scores de la Clio !!!
C’est dire que le non-remplacement de la Punto, MiTo doit peser énormément…
Joli score de la Citroën C3… mais où est la 208 ?

SAM
Invité

@SGL. Les Clio produites en Turquie passent
par l’Italie (ports et routes) pour inonder l’Europe de l’ouest …

SGL
Invité

Oui, enfin les Clio d’Erdogan, les Italiens… ils les achètent ? …ils ne les volent pas quand même ! 😉

zeboss
Invité

La Clio doit être bradée la bas, juste derrière la Panda, donc beaucoup de vente mais pas de gros rapport, la 208 est un peu ancienne et sans doute vendue plus chère… La C3 est toute fraiche…
Le marché Italien est un marché de « pauvres » ou économique, vus les modèles en tête…

François
Invité

L’Italie a surtout un marché très inégalitaire qui reflette finalement la société. Des micros citadines à la pelle et à côté de cela, des Land Rover à gogo (17000 ventes, 7000 ventes de + qu’en France! ) et au final, + de premium vendus là bas qu’en France. Alors qu’ils sont moins nombreux et qu’ils ont un marché automobile sous les 2 millions.

Twin Spark
Invité

Ne pas oublier que le nord et le sud sont diamétralement opposés d’un point de vue économique

Bzep
Invité

La clio est elle, aussi ancienne 2012.

wizz
Membre
Tu te trompes, SAM (ou dis n’importe quoi, sans savoir) En Turquie, ils commencent par remplir les navires de Clio. Débarquer en Italie, c’est devoir faire le reste du trajet par train ou camion, des moyens logistiques très largement plus couteux que par bateau. Alors, pourquoi pas débarquer en Italie juste le nécessaire pour le marché local et/ou les pays limitrophes, et afreter d’autres navires pour d’autres destinations européennes…. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nos-voitures-neuves-font-escale-saint-nazaire-3274212 « Déchargement non-stop Avant de les envoyer chez ses concessionnaires du grand Ouest, Peugeot-Citroën fait passer par le port nazairien quelque 55 000 Partner, Berlingo ou C4 Picasso fabriquées dans son… Lire la suite >>
Jc juncker
Invité

Pas d alpine vendus ?
..Peut on avoir pour la France le nb d aston et Ferrari vendus ou pas de datas ?

Gautier Bottet
Editor

Le CCFA ne publie le détail des ventes que des constructeurs « membres », comme l’ACEA. Pas de détail pour les petits constructeurs donc.

labradaauto
Invité

oui! intéressant ! on a vu que les spéculateurs commencent à foutre la paix aux collectionneurs d’anciennes pour se reporter sur les séries limitées de véhicules de prestiges. Alors les 3 marques que vous citez peuvent bénéficier de meilleurs chiffres qu’il y a encore 3 ans. J’ajouterai même Alfa Roméo. N’en déplaise.

KifKif
Invité

Une raison à la chute de Tesla ???

zafira500
Invité

Tesla est une marque plutôt premium. Et vu la conjoncture actuelle en Italie, ceci exolique peut être cela.

KifKif
Invité

Tu as raison, à part Volvo, et les locaux (Ferrari, Lamborghini), tous les premiums descendent… Merci !

KifKif
Invité

Volvo et Jaguar 🙂

wpDiscuz