Accueil SUV Volkswagen T-Cross : petit T-Roc aux grandes ambitions

Volkswagen T-Cross : petit T-Roc aux grandes ambitions

2141
28
PARTAGER
Volkswagen T-Cross

Volkswagen a dévoilé son plus petit SUV, le Volkswagen T-Cross, qui arrive bon dernier sur un segment déjà bien occupé avec les Citroën C3 Aircross, Peugeot 2008 et Renault Captur, mais aussi les Hyundai Kona, Kia Stonic et même un certain Seat Arona.

Variante crossover de la Volkswagen Polo, le T-Cross en reprend la plateforme MQB A0 également utilisée par le Seat Arona. Les deux modèles affichent d’ailleurs des dimensions similaires avec une longueur de 4,11 m, une hauteur de 1,57 m et un empattement de 2,56 m pour le SUV allemand.

Sur le plan esthétique, les deux cousins sont en revanche bien différents. Le T-Cross s’inspire de son grand frère, le T-Roc. La face avant arbore une nouvelle évolution du style de la marque wolfsbourgeoise avec une large calandre et des optiques secondaires de formes carrées qui ne sont pas sans rappeler ceux d’un Citroën C3 Aircross. À l’arrière, le T-Cross reçoit des feux à LED reliés par un bandeau réfléchissant, comme sur les Seat des années 90.

À l’intérieur, la planche de bord arbore un dessin et un agencement identiques à ceux de la Polo avec une console centrale couronnée par un écran tactile de 8 pouces de navigation et d’infodivertissement. Les finitions hautes auront le privilège d’avoir le combiné d’instrumentation numérique « Virtual Cockpit ».

Malgré des dimensions modestes, le T-Cross n’oublie pas d’être pratique avec une banquette arrière coulissante sur 15 cm qui permet de faire varier le volume du coffre jusqu’a 455 litres. Une fois la banquette rabattue, le volume passe à 1 281 litres et les objets longs pourront même être transportés grâce au siège avant passager repliable sur certaines versions.

Sous le capot, le Volkswagen T-Cross étrenne deux moteurs essence : le 3 cylindres 1 litre TSI de 95 ch associé à une transmission manuelle à 5 rapports et le 3 cylindres 1 litre TSI de 115 chevaux accouplé à une transmission manuelle à 6 rapports ou à une transmission double embrayage 7 rapports. L’offre diesel se limite a un seul bloc, le 1,6 litre TDI de 95 ch accouplé à une transmission manuelle à 5 rapports ou à une transmission double embrayage 7 rapports. Contrairement aux autres SUVs de la marque, le T-Cross ne sera pas disponible avec la traction intégrale.

Le T-Cross fait évidemment le plein d’assistances avec le freinage d’urgence automatique avec détection des piétons, l’assistant de maintien dans la voie, la détection d’angle mort et l’assistant de sortie de stationnement de série sur toutes les versions. En option, il sera possible d’ajouter le détecteur de fatigue, le régulateur adaptatif, les feux de route automatiques, l’accès et démarrage sans clé ou encore la recharge de smartphone par induction.

Produit dans l’usine de Pamplone, le Volkswagen T-Cross arrivera dans les concessions au printemps 2019.

 

 

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Volkswagen T-Cross : petit T-Roc aux grandes ambitions"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Beniot9888
Invité

C’est pas vilain. Pas super original, c’est sur, mais pas vilain. En tout cas dans cette jolie couleur.

georges
Invité

Comment ça pas 4×4 ???
C’est pourtant indispensable en montagne.
Et la finition en progrès par rapport au T-Roc, elle se rapproche du C3 AC et de la 2008 ?
Mode, second de degrés, quoique.

SGL
Invité

Dans la catégorie SUV segment B, on doit atteindre 2 % de 4×4.
Je suis preneur de chiffres avec lien si ce n’est pas le cas !

ART
Invité

Tes sources SGL plutôt que de balancer des chiffres merdeux stp

SGL
Invité

J’en avais pour l’ensemble des SUV … 30-35% de mémoire.
Comme je dis, SUV segment B, 2 % de 4×4, je ne vois pas comment je pourrais « beaucoup » me tromper.
Jusqu’à preuve du contraire, j’estime être proche de la vérité.
Maintenant, je suis tout ouïe pour des infos incontestables qu’elles vont dans mon sens ou pas !

ART
Invité

C’est pas de savoir si tu te trompes de beaucoup ou pas SGL, c’est de savoir à être exact pour parler avec des éléments tangibles !!
Connaitre les chiffres et les éléments de contexte (segments, pays, versions etc). Sinon, ça ne veut RIEN dire de balancer ses impressions….

zeboss
Invité

en même temps, quels sont les suv « b » en 4 roues motrices ? la mini et après ?

miké
Invité

500x, renegade, jimny, ignis… Y’en a quelques un.

SGL
Invité

Bien vu @Miké
J’avoue que j’avais un peu oublié le binôme 500x / Renegade
Mais mêmes pour eux, j’imagine que 10 % en Europe, c’est le maximum.

SGL
Invité

Ce matin, Auto moto annonçait que le Skoda Kodiak se vendait à 65 % en 2 RM … et il est du segment D !
… Totalement dans la fourchette que je pensais.
35 % en 4 RM est encore un chiffre relativement élevé !? Qui sera certainement en baisse avec les augmentations des carburants.

zeboss
Invité

et on oublie de dire, pas 4×4, moins de plastiques moussés, du plastoc dur dedans avec des vrais morceaux de polyéthylène….
Sacrebleu et on va crier au génie du markéting teuton !

SGL
Invité

Design très Dacia !

Invité
Euh, même Dacia c’est 2 fois mieux dessiné … et 2 fois moins cher aussi ! Je ne comprend pas comment VW a pu passer d’un Taigun qui avait de la gueule a ce truc aussi insipide ! Le plus amusant est de voir tous ces journalistes auto gavés aux subventions VW ne pas tarir d’éloge envers ce véhicule, trouvant très pratique des solutions déjà utilisé chez la concurrence depuis des années (citons la banquette coulissante déjà vue sur Captur) et pour lesquelles ils ne trouvaient pas l’idée transcendante quand les autres l’utilisaient. Que dire aussi quand ils trouvent « ingénieux »… Lire la suite >>
SGL
Invité

Un classique qui devra « forcément » cartonner.
VW prévoit de vendre 50 % de SUV en 2025.

anto7076
Invité

Visuellement bien sympa. Encore plus que le t roc

wpDiscuz