Accueil Jaguar Essai Jaguar I-Pace, la déferlante électrique

Essai Jaguar I-Pace, la déferlante électrique

2960
76
PARTAGER
Essai Jaguar I-Pace (2018)

Fini de fanfaronner seul sur le marché des SUV premium 100% électrique pour le Tesla Model X. Le Jaguar I-Pace marque l’arrivée d’une vague de SUV premium électriques issus des marques traditionnelles dont la déferlante sera composée des Audi e-tron, Mercedes EQC et autre BMW iX3.

L’I-Pace est donc qualifié de SUV par Jaguar. Une appellation très à la mode dont la définition reste toutefois floue. À y regarder de plus près, avec sa hauteur contenue et son profil à mi-chemin entre une berline et un SUV, nous serions tentés de qualifier le Jaguar I-Pace plutôt comme un crossover. Dans tous les cas, il constitue la première incursion de Jaguar sur le segment des véhicules 100% électriques et offre enfin une alternative au Tesla Model X, voire à la Model S.

Autonomie variable

Afin de se mouvoir, le Jaguar I-Pace compte sur deux moteurs électriques asynchrones à aimant permanent qui offrent une puissance totale de 400 chevaux pour un couple de 696 Nm. Le couple instantané et la transmission intégrale permanente grâce à la présence d’un moteur sur chaque essieu permettent à l’I-Pace d’atteindre 100 km/h en 4,8 secondes. Et ce malgré une masse de 2,1 tonnes à vide. C’est que le modèle embarque une grosse batterie (plus de 600 kg) afin de faire valoir une autonomie raisonnable. Logée entre les deux essieux, cette batterie de 90 kWh comprend 432 cellules et offre une autonomie de 470 km. Une valeur obtenue selon le cycle WLTP jugé plus réaliste que le NEDC mais nous avons pu voir lors de cet essai qu’elle dépend fortement des conditions d’utilisation.

Ainsi, dans des conditions idéales – lors d’un trajet parcouru à allure raisonnable en périphérie d’une grande ville -, nous sommes parvenus à descendre jusqu’à une moyenne de 18 kWh/100 km. Voilà qui augure d’une autonomie de 500 km. À l’autre extrême, en profitant régulièrement des capacités d’accélérations de la Jaguar I-Pace, la consommation peut atteindre les 30 kWh/100 km, ce qui conduit à une autonomie de 300 km. Comme pour tout électrique, l’autoroute n’est assurément pas la tasse de thé de cette Anglaise, nous avons relevé 26 kWh/100 km sur un trajet parcouru entre 120 et 130 km/h. Vous aurez compris la difficulté de donner une autonomie précise tant celle-ci dépendra fortement des routes empruntées et du style de conduite adopté par le conducteur.

40 minutes ou 40 heures de recharge

Afin de charger la batterie, il existe différentes possibilités comme à l’accoutumé avec les véhicules électriques. Il est ainsi possible de brancher le véhicule sur une prise classique à domicile. Dans ce cas, il faudra toutefois se montrer (très) patient : étant donné le faible débit et la grande capacité de la batterie, il faudra compter sur un temps de charge total d’environ 40 heures. Une WallBox est aussi disponible et permet de diminuer le temps nécessaire pour une recharge à une douzaine heures. Un système de station 100 kW très rapide assurant une recharge de 0 à 80% en 40 minutes est également mis en avant par Jaguar mais on ne trouve pas encore ces bornes de chargement en France. L’avance de Tesla qui dispose d’un vaste réseau de Superchargeurs permettant de recharger les Model S et Model X en quelques dizaines de minutes partout en Europe est ici indéniable.

Essai Jaguar I-Pace (2018)

Habitable et dynamique

Longue de 4,68 mètres, la Jaguar I-Pace profite de son architecture électrique pour offrir un très long empattement. Résultat : l’espace à bord s’avère globalement généreux même si le passager central de la banquette arrière pourra se sentir à l’étroit. Les batteries étant placées sous le plancher, le Jaguar I-Pace peut aussi compter sur un beau volume de coffre : de 656 litres à 1.453 litres tous sièges rabattus. On trouve également un coffre avant mais sa capacité limitée (27 litres) le réservera pour stocker les câbles de recharge. Là encore, la Tesla Model X fait beaucoup mieux grâce à sa longueur plus importante. En matière d’info-divertissement, le Jaguar I-Pace peut compter sur trois écrans aux affichages agréables mais les écrans tactiles souffrent de certains ralentissements tandis que les menus ne sont pas toujours des plus ergonomiques.

C’est sur la route que ce Jaguar I-Pace était aussi attendu. Avec un comportement qui reste incisif pour un véhicule de son poids, on peut dire qu’il ne déçoit pas. Son lourd pack de batterie étant situé dans le plancher, le centre de gravité permet au modèle de se montrer dynamique et la direction s’avère précise tandis que la suspension, pneumatique dans notre cas, offre un bon compromis entre confort et fermeté. Naturellement, la puissance des deux moteurs et la disponibilité immédiate du couple offre à ce véhicule électrique de belles performances. Les accélérations sont ultra-rapides et plus impressionnant encore, les reprises peuvent être qualifiées de violentes. Le moindre dépassement ne devient alors qu’une simple formalité.

Bien Vu

Comme le Range Rover Velar, le Jaguar I-Pace bénéfice d’un deuxième écran afin de gérer notamment la climatisation. Essai Jaguar I-Pace (2018)

Mal vu

L’écran principal est large mais son interface souffre d’un manque de réactivité sans compter que certains menus manquent d’ergonomie.

Le détail qui tue

Le Jaguar I-Pace peut avertir les passagers arrière de l’arrivée d’un cycliste ou d’une voiture avant qu’ils n’ouvrent la portière.

First Edition

À son lancement, le Jaguar I-Pace est proposé dans une First Edition à l’équipement ultra-complet. C’est ce modèle qui nous avons pu essayer et qui peut compter sur une suspension pneumatique, une climatisation à quatre zones, un cuir étendu à la planche de bord, un pare-brise et un volant chauffant, des caméras de stationnement à 360 degrés, des feux Matrix LED adaptatifs très efficaces, un accès mains-libres avec les poignées de portes extractibles, un très joli toit vitré panoramique ou encore un système audio Meridian Surround. Evidemment, tous les équipements de sécurité active les plus modernes sont aussi fournis de série ici. Cette Jaguar I-Pace First Edition est ainsi proposée pour 102.570€. Même si on peut déduire un bonus écologique de 6.000€ en France, cela n’a rien de donné. Le principal concurrent, le Tesla Model X est disponible à partir de 94.200€ mais ne peut pas compter sur un équipement aussi complet.

Au-delà de cette First Edition, les tarifs débuteront à partir de 78.380€. Voilà qui permettra au Jaguar I-Pace d’affronter sereinement Tesla. En attendant l’arrivée très prochaine des solides concurrents que constitueront les Audi e-tron (environ 80.000€ fin 2018) et Mercedes EQC (environ 85.000€ mi-2019).

+ ON AIME
  • Performances
  • Habitabilité
  • Equipement
  • Disponibilité immédiate
ON AIME MOINS
  • Interface d’info-divertissement
  • Habitabilité place centrale arrière
  • Chargeur ultra-rapide indisponible
JAGUAR i-Pace
Prix (à partir de) 78 380€
Prix du modèle essayé 102 570 €
Moteur
Type et implantation Deux moteurs électriques asynchrones à aimant permanent
Cylindrée (cm3)  –
Puissance (kW/ch) 294 / 400
Couple (Nm) 696
Transmission
Roues motrices Intégrale
Boîte de vitesses  –
Châssis
Suspension avant Suspension pneumatique et amortisseurs adaptatifs
Suspension arrière Suspension pneumatique et amortisseurs adaptatifs
Freins Disques ventilés
Jantes et pneus AV : 235/65R18
AR : 235/65R18
Performances
Vitesse maximale (km/h) 200
0 à 100 km/h (s)  4,8
Consommation
Autonomie WLTP 480 km
Cycle mixte (kWh/100 km) 21,2
CO2 (g/km) 0
Dimensions
Longueur (mm) 4682
Largeur (mm) 2139
Hauteur (mm) 1558
Empattement (mm) 2990
Volume de coffre (l) 656 (638 avec la suspension pneumatique)
Batterie (kWh) 90
Masse à vide (kg) 2140

Poster un Commentaire

76 Commentaires sur "Essai Jaguar I-Pace, la déferlante électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Pour une première VE chez Jaguar c’est globalement une belle réussite.

amiral_sub
Invité

dans les moins, j’ajouterai le chargeur embarqué à 7kW. N’oublions pas que seules 4% des bornes de recharge sont à 50kW (et plus). Donc cette voiture hors de prix chargera lentement sur 96% des bornes, contrairement aux tesla ou zoé qui exploitent bien mieux cette puissance.
Ceci dit, pour un premier jet, la voiture semble réussie et elle est à mon gout très jolie

twruit
Invité

surtout comparée à l’abominable audi q8,x7 bmw,et moult horreurs germaniques

Sylver
Invité

Il faudrait plutôt savoir quel pourcentage de borne fait plus de 7kW.
La tendance est clairement à des recharges en courant continu « en route » (50kW et plus) et des recharges en AC à destination. Peu de personnes on accès à plus de 7kW à la maison ou au bureau (32A en monophasé).
Renault est un peu l’exécution avec une charge rapide en courant alternatif.

Sylver
Invité

« ont », « exception », … 🙄

amiral_sub
Invité

je ne sais pas extraire les chiffres de chargemap, mais un filtre sur les bornes 22kW (plus que 7kW et type 2) est éclairant: c’est l’immense majorité des bornes où la ipace va devoir biberonner des heures alors que les zoé et tesla chargeront assez vite

Sylver
Invité

Même a 22kW, ça reste du « biberonnage », genre 4-5h pour une charge complète. La recharge en cours de route n’est envisageable qu’à partir de 50 voir 100kW.

SGL
Invité

Après 2023, les batteries graphème pourraient améliorer théoriquement le devis de poids… 2,2 t. !
Du moins, je l’espère, car l’excès « casse » un peu l’effet positif de la VE.

Qrbk
Invité

Le graphène est une belle arlésienne de la science des matériaux.
On aura épuisé la marge de progression du l’actuelle techno du lithium avant que ça apparaisse commercialement.

SGL
Invité

On parle d’une densité 5 x supérieurs !?
C’est-à-dire qu’une batterie actuelle de 700 kg pèserait théoriquement plus que 140 kg en 2023 ?
Perso, je n’y crois qu’à moitié ou alors pour 2030.
Pour la même taille, la Zoe aurait une autonomie réelle de 1500 km !!! 😉 😀 difficile à croire en 2018.

Franckche
Invité

D’accord avec Qrbk sur le constat et le coup de génie de Tesla qui décide de partir avec Panasonic sur la construction de la Gigafactory il y a 5 ans avec la Techno Lithium qui fonctionne, même avec des défauts alors que les autres n’y croit pas et attendent les nouvelles techno, notamment les Solid State qui ne sont toujours pas opérationnelles en essais labo sur des voitures.
Le graphène n’est touours pas industrialisable, ce qui veut dire que c’est au moins vingt ans avant que ça bouge 🙁

beniot9888
Invité

En positif, je retiens l’autonomie suffisante pour faire environs 350 Km d’autoroute. Ce qui me suffit pour partir en WE. Comme je ne pars pas en vacances en voiture, ça couvre donc 100 % de mes besoins.
Dans les moins, je retiens les 40h de charge avant d’avoir l’autonomie nécessaire à faire le trajet retour ! Bref, il ne faudra pas toucher la voiture du WE pour qu’elle me ramène le dimanche soir.

Alors non, le compte n’y est pas encore. Pas loin, mais pas encore.

Bon, il m’aurait aussi fallu trouver 100 K€ à investir dans une voiture 🙂

ema
Invité

😉 Quand on est un particulier, en général une voiture est une dépense (comme les yaourts, ..) sauf dans certains cas où c’est un investissement (ferrari, aston, et autres voitures rares, ou voitures de collection) , mais dans ce cas elle ne remplit généralement que partiellement son rôle de véhicule automobile (c’est plus un objet, une oeuvre pouvant occasionnellement servir à se faire plaisir en conduisant)

Beniot9888
Invité

J’ai hésité une seconde avant d’écrire investissement. Je pensais que ça passerait inaperçu, en fait. 🙂

amiral_sub
Invité

tu pourras la charger sur une borne publique si tu es pressé

Beniot9888
Invité

Il n’y a pas ça dans la bourgade de 3000 habitants ou résident mes parents. Et même si, elle serait sans doute à quelques kilomètres de la maison.

La seule solution serait qu’ils installent une borne de recharge rapide ? Cela dit, ça voudrait dire que quand tu rends visite à quelqu’un, il doit te payer le carburant 🙂

amiral_sub
Invité

dis-lui combien tu lui dois pour l’électricité consommée, et raconte nous

Franckche
Invité

La Model 3 répondra à tous tes critères dans quelques semaines (6 mois environ), pour un tarifs proche de 50 000€ probablement 😉

georges
Invité

A condition d’adhérer à la voiture.
Pour l’heure il lui manque une vrais poste de conduite et la Leaf II est déjà là.

Woof
Invité
les prix du Model3 en France ne sont pas connus, et n’oublions pas qu’en France, nous avons 20% de tva a ajouter… Personnellement pour avoir testé les 2… y’a pas photo, ce n’est pas du tout la meme catégorie : D’un coté on a une belle anglaise so british luxueuse, d’un autre on a une propulsion (l’option 4×4 coute 6000€ dans la tesla) avec une planche de bord en bois brut… et pas d’option tete haute, ou de confort variable. A prendre la jaguar est vraiment réussie. Les seul hic sont le temps de recharge, le brexit (quoique fabriquée en… Lire la suite >>
Franckche
Invité

Globalement d’accord avec toi 😉
Dommage que la Jaguar n’ait pas été au bout de sa réflexion sur la mobilité électrique. Après, il y a tout de même environ 20 000€ entre les deux (Model 3 Dual LR/Jaguar de base).
En ce qui me concerne, j’attends la XC40 et la Model Y pour me décider, car je ne vais bientôt plus pouvoir rouler en ville ici dans le sud 🙁

Sam
Invité

La merco est comme l ipace, un gouffre en conso

Cixixi
Invité

Non,
Du moins pas plus que la jaguar.

Sam
Invité

Sans dépasser le 110 alors

panama
Invité

Voiture de riche, c’est à dire de ceux qui en ont plusieurs dans leur garage.
Pour le WE, on prend l’A7 quattro parce que bon on va pas s’emm*** à attendre que la voiture recharge avant de pouvoir la reprendre, et la semaine on va à son bureau de financier en Jag. élec.
Modèle de niche.

ART
Invité

Et surtout cette Jaguar à 100k sera pris en leasing sur le dos de l’entreprise, et en plus avec la bénédiction de l’Etat qui va subventionner ! Magnifique !!

panama
Invité

@Art : tout à fait ça. Mais qui achète des voitures de plus de 50K€ de nos jours ? A part les hypra riches qui font de l’investissement avec leurs séries limités de 911 et de Ferrari.

alex87f
Invité

Tu as déjà vu des technologies faire leur arrivée via le bas de gamme?
Parce que bon, il y a 30 ans, l’airbag, l’ABS et l’antipatinage étaient aussi des trucs de riche. Et il y a 50 ans, la ceinture..

panama
Invité

Les téléphones portables par exemple

gigi4lm
Invité

@panama :
Premier téléphone portable. Pour tout le monde ?
https://nsm09.casimages.com/img/2018/10/12//1810120657224996515939474.jpg

ART
Invité

La Zoe dans le VE…

Lolo
Invité

« Tu as déjà vu des technologies faire leur arrivée via le bas de gamme? »
Le véhicule électrique est justement très loin d’être une nouveauté technologique. Elle existait même avant le moteur thermique…

SGL
Invité

Humm… la Zoe du bas de gamme !?
Dire ça quand tout le monde peste sur le prix ! 😯
Surtout en HdG à 30 k€ pour une citadine…

wpDiscuz