Accueil Audi L’Audi eTron montre son intérieur et ses rétros

L’Audi eTron montre son intérieur et ses rétros

1406
35
PARTAGER
Audi eTron Quattro SUV (2018)

Sa présentation officielle a beau avoir été décalée, l’Audi eTron Quattro compte toujours investir le marché dans quelques mois selon son calendrier initial. Si son extérieur est encore visible uniquement affublé d’un film de camouflage, l’intérieur se dévoile aujourd’hui. Avec la caractéristiques principale, les rétroviseurs, ou plutôt leur absence…

Si l’eTron Quattro ne compte pas réellement détonner dans la gamme Audi par son style, il devrait le faire par quelques unes de ses caractéristiques intérieures. Le dessin de la planche de bord est du même acabit que celui des récentes A6, A7, A8 ou Q8. Avec donc les 3 écrans qui envahissent la planche, et la présence de commandes tactiles, modernes, mais pas nécessairement pratiques, pour une bonne partie des fonctions. Quelques boutons subsistent néanmoins. Il n’y a plus de véritable commande de passage des vitesses, mais Audi a semble-t-il rechigné à dégager totalement cette zone, qui accueille donc un repose main pour l’usage de l’écran tactile, dessiné comme un levier de boîte auto, et doté à son extrémité de la commande PRND qui reste de rigueur.

Une des caractéristiques marquantes est donc l’absence, annoncée, de véritables rétroviseurs extérieurs. Ils sont remplacés par des caméras, et les indispensables écrans, ici des écrans 7 pouces OLED intégrés à l’avant des portes de part et d’autre, de manière à reproduire autant que possible l’implantation naturelle des rétros. Une technologie onéreuse qui a en revanche un avantage certain en matière d’aérodynamique, et qui apporte la possibilité d’avoir plusieurs angles de vue selon les situation (autoroute, manœuvre…). A l’usage se posera sans doute en revanche la question de la focalisation du regard.

Avec le passage à l’électrique, Audi va également découvrir les bienfaits d’une architecture sans tunnel central envahissant à ce niveau de gamme. Avec donc un plancher quasiment plat qui permet d’aménager plus de rangements à l’avant, et dégager l’espace aux pieds des passagers arrière. Ils profitent en prime d’un empattement de 2928 mm pour un espace aux jambes plus généreux. Le passager central devra néanmoins s’accommoder d’une console qui semble un peu envahissante.

Électrique rime avec silence, qui sera largement couvert par le système audio B&O fort de 16 haut-parleurs et 705W. L’ambiance sonore sera accompagnée à volonté d’une ambiance lumineuse plutôt riche puisque l’on pourra personnaliser non pas une, mais deux couleurs différentes selon les zones, qui dit mieux ?

Cet nouveau SUV électrique est en fait surtout attendu au tournant au chapitre de son autonomie… Le concept de 2015 évoquait une autonomie NEDC de 500 km avec une batterie de 95 kWh. Si ces valeurs devaient se confirmer, l’eTron Quattro afficherait donc sans doute une autonomie légèrement inférieure à celle du Jaguar i-Pace (480 km en WLTP moins favorable – 90 kWh), et surtout moins qu’un Tesla Model S P100D à 565 km NEDC (100 kWh). A voir donc.

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "L’Audi eTron montre son intérieur et ses rétros"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
miké
Invité

génial c’est toujours trop proéminent à l’extérieur, trop petit et mal placé a l’intérieur (quitter les yeux de la route et regarder les panneaux de porte pour checker les retros… bravo, y’a pas a dire, c’est beau le progrès.

vans
Invité

C’est une premiere itération. Tout ça sera amélioré par Audi ou un autre.

Mais oui, c’est du progrès, que vous le vouliez ou non.

pasdemail
Invité

Très bientot les rétro ne serviront qu’aux ordinateurs pour la conduite autonome…

Nico
Invité

Tout à fait d accord. Pourquoi ne pas avoir regroupe les 2 images sur un seul écran situé en face du conducteur? Ça éviterait de devoir tourner la tête ( un plus pour la sécurité en utilisant sa vision périphérique) comme avec les rétroviseurs classiques. Les caméras auraient pu être mieux situées et miniaturisées sans bras de support aussi ( ça reste un emplacement classique et sensible au coup de portières ou vandalisme). Je ne parle même pas du coût de réparation en cas de casse de la caméra ou de défauts de l écran. À peaufiner je pense

Poule Vorde
Invité

Miké, proéminent ? C’est un blague ? As tu bien vu les photos parce que sinon il faut aller chez l’ophtalmo.

Certes il y a toujours une protubérence, mais le volume final n’a rien a voir avec un rétro à miroir.

greg
Invité

Je pense surtout qu´il faut essayer avant de juger, il y a une Batterie de testeurs et spécialistes en HMI derrière ce genre de conceptions

Will
Invité
Ouaip’ je pense aussi. Bien qu’il semblerait « logique » de regrouper les images face au conducteur dans un objectif d’améliorer la sécurité, c’est pas dit que ça fonctionne si bien. Par exemple l’image du « retro » droit se trouverait du coup moins à droite que le retro central, rien que ça ça peut troubler la perception. Le fait de devoir tourner la tête pour « aller chercher » le retro droit donne le volume de la voiture. Avec 2 petites images regroupées face au conducteur il pourrait y avoir un feeling de baquet de formule 1 et au final des accidents. Mais possible aussi… Lire la suite >>
SAM
Invité

ça donne envie! classe.

zaza
Invité

Tesla !!!! Ça va être dur dur

Invité

la législation est elle à jour avec ses rétros ? et à l’utilisation ?
nettoyage (vu le facteur x pour le zoom on imagine l’effet poussière en gros plan), la buée ou condensation ?
et pour le central intérieur proposent-ils aussi cette solution ? (genre caméra de recul en permanence).
sinon les rétros semblent tout de même rabatables.
quelle belle ingénierie !

greg
Invité

« la législation est elle à jour avec ses rétros ? » Oui, un règlement européen adopté en 2016 autorise ce genre de systèmes à partir de 2018
« nettoyage »: vu l´angle de la caméra, ce genre de problèmes est assez peu probable.
« Buée ou condensation »: il n´y en a normalement jamais pour des caméras, peu importe le modèle, celles-ci sont étanches pour que l´électronique fonctionne.

miké
Invité

Mais oui, ça n’arrives jamais a personne de rouler dans la poussiere ou sous une grosse pluie.. Et si ça arrivait, ça ne salirait pas cette camera magique, comme un retro peut l’etre dans ces conditions..

miké
Invité

Non, mais un rétro sale reste fonctionnel, un peu de saleté sur la grande surface du miroir ne m’empeche pas de voir dans le rétro. La des micro salissures bloqueront une tres grosse partie de l’image. Pratique ! Faudra nettoyer en permance, avec les micro rayures que ça implique… C’est beau le progrés.

Membre

Je me pose juste la question .. Avec les technologies actuelles , il ne serait pas possible d’installer des écran incurvé sur les montants afin de réduire les angles mort ? bonne initiative mais il faut pousser le bouchon plus loin surtout pour reduire les angles mort !

wpDiscuz